Rejoignez-nous sur le tchat Discord du forum ! Cliquez ici !

Partagez | 
 

 Move your Body | Gaspard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Ezra O'Malley
Police

♆ Messages : 145
♆ Feat. : SEXY JOMO ♥
♆ Crédits : tearsflight
♆ Disponibilité RP : Disponible

Gaspard
Yalena
• Libre



MessageSujet: Move your Body | Gaspard   Mar 11 Sep - 20:13

Poetry in your body you got it in every way and can't you see it's you I'm watching
I'm hot for you in every way and turn around, let me see you. Wanna free you with my rhythm. I know you can't get enough when I turn up with my rhythm.

Etre en planque dans une voiture n’a jamais vraiment été son truc. C’est rasoir, terriblement long et parfois très frustrant lorsque celle-ci n’aboutit à rien. Ezra déteste faire choux blanc, ce qui s'apparenterait à avouer que son instinct n’est pas toujours aussi fiable qu’il le pense. Et ce soir, l’inspecteur n’est pas très serein. L’enquête qu’on lui a confié est assez pesante sur ses épaules, et à vrai dire il se met lui même une pression intense pour résoudre le double meurtre qui a eu lieu quelques jours plus tôt dans cette boîte de nuit connue pour y accueillir une grande partie de la communauté LGBTQ. Un meurtre particulièrement sauvage provoqué par une personne emplie d’une rage, d’une haine folle. Ezra soupçonne que l’individu considère cet endroit comme son terrain de chasse, n’y étant pas à son premier coup d’essai certainement. Mais avant de s’infiltrer dans la boîte de nuit, l’inspecteur souhaite d’abord observer les va-et-vient, observer toutes personnes suspectes qui pourrait activer son petit radar intérieur.

Mais Ezra n’est pas seul dans la voiture, soigneusement dissimulée dans une ruelle sombre à une bonne centaine de mètres de la boîte de nuit. En effet pour mener à bien cette mission l’inspecteur a immédiatement pensé à l’officier LePrince qui est sous ses ordres depuis deux mois environ. Son subordonné n’a jamais dissimulé son homosexualité au sein du poste de police - même s’il ne le crie pas non plus à tort et à travers -  et Ezra pense que ça ne peut être que bénéfique pour mener à bien la mission de ce soir, de plus son jeune âge est certainement un très bon atout. D’autant plus que O’Malley n’est clairement pas un homme de la nuit qui côtoie les clubs, il a passé l’âge pour ça. Et puis avec un petit garçon a élevé en plus d’un métier très prenant, Ezra n’a pas vraiment le temps pour les sorties diverses et variées.

C’est la toute première fois que les deux hommes se retrouvent l’un avec l’autre seulement lors d’une mission, et quelque part c’est également un test pour le jeune homme afin que l’inspecteur puisse jauger son professionnalisme et ses talents de flic. Gaspard lui a cependant déjà prouver combien il est travailleur et volontaire, c’est donc avec sérénité qu’il appréhende son duo avec l’autre homme. Enfin… c’est ce qu’il pensait.

Cinq minutes à peine que les deux flics sont dissimulés dans la pénombre, les jumelles en main en ce qui concerne Ezra afin d’observer les clients du club. Mais bien rapidement le ramdam de son coéquipier vient distraire sa concentration. Un peu agacé, mais aussi intrigué il détourne le regard pour le poser sur son voisin qui s’affaire avec un certaine excitation à vider tout le contenu de son sac à dos sur le tableau de bord avec tout un tas de de cochonneries à becter. L’homme reste un instant hébété, n’en croyant pas ses yeux. C’est une blague ? Non visiblement c’est tout ce qu’il y a de plus sérieux alors que Gaspard affiche un sourire satisfait. Ezra soupire venant se pincer l’arête du nez, clairement désespéré et irrité. “Je peux savoir ce que tu fais ? On est pas là pour faire un gueuleton Gaspard” Qu’il le réprimande de son ton autoritaire habituel. Finalement, pas sûr que cette planque se déroule aussi sereinement qu’il se l’imaginait. Et parce qu’il ne faut pas oublier que Ezra ne cesse d’être perturbé par la présence de l’officier depuis qu’il a rejoint son équipe.



code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Gaspard LePrince
Police

♆ Messages : 20
♆ Feat. : Noah Centineo ♥
♆ Crédits : psychose mae
♆ Disponibilité RP : libre

MessageSujet: Re: Move your Body | Gaspard   Ven 21 Sep - 21:01

Poetry in your body you got it in every way and can't you see it's you I'm watching
I'm hot for you in every way and turn around, let me see you. Wanna free you with my rhythm. I know you can't get enough when I turn up with my rhythm.

Un double meurtre visant la communauté LGBTQ. Cela ne peut pas être un hasard, il n’y croit pas une seule seconde. Cette boîte de nuit est réputée pour être très queer-friendly. Gaspard ne voit pas comment ce crime pourrait être autre chose qu’un crime de haine, et ça le met hors de lui. Maintenant, en tout cas, parce que lorsqu’il l’a appris il était plus sous le choc qu’autre chose. Il faut dire qu’il connaissait bien cet endroit, s’il n’était pas un vrai habitué il y allait régulièrement, alors ça ne l’a touché que davantage encore. Pour être honnête, il était même dévasté. Gaspard a toujours été très sensible et empathique et ça a tendance à lui jouer des tours; surtout vu son travail. Il a dû prétexter une envie d’aller aux toilettes au poste pour pouvoir se reprendre sans être le centre de l’attention, parce qu’il ne supporterait pas qu’on remarque qu’il est plus fragile qu’il ne veut bien le montrer.  

Et puis, après ça, il y a eu la colère. Il est naïf, Gaspard, et il ne comprend pas pourquoi ce genre d’attaques peuvent arriver encore aujourd’hui, pour des motifs si absurdes. Il n’a jamais vraiment été pessimiste ou défaitiste, mais il faut dire que depuis le décès de sa maman et son entrée à la police, il est plus difficile pour lui de voir le bon côté des choses, parfois. Mais il se bat pour rester insouciant, parce que c’est important.

Il est ravi quand Ezra lui propose de suivre l’affaire avec lui, de l’accompagner surveiller les allées et venues près de la boîte de nuit, et il y a deux raisons principales pour ça - ou plutôt trois. La première, c’est qu’il s’est senti touché très personnellement, même s’il ne connaît pas les victimes; et qu’il est révolté de ces meurtres. Il veut que le responsable pourrisse en prison à perpétuité, et il se sentirait bien de savoir qu’il y est un peu pour quelque chose. La deuxième raison, elle est simple: Ezra. Ezra, Ezra… Gaspard est fasciné, sous le charme depuis qu’il est arrivé sous les ordres de l’inspecteur en chef. Il est merveilleux, absolument canon, et tellement intelligent. Gaspard sait bien qu’il devrait pas penser ça de son supérieur mais bon, c’est plus fort que lui. Et puis la dernière raison elle est simple: Sa première planque! Gaspard en rêvait depuis qu’il est devenu flic. Il s’imagine tout un tas de trucs géniaux comme dans les séries ou les films qu’il regarde: il sait bien que ce n’est pas comme dans la réalité mais il peut bien rêver un peu, ça fait pas de mal.

Et puis surtout, il est venu préparé. Lâchant ses jumelles pour quelques secondes - Ezra y est de toute façon scotché, il sort tous ses goûters et autre encas pour la nuit sur le tableau de bord. Miam. Il y en a pour tous les goûts, salés, sucrés, amers, doux… Il se lècherait presque les babines. Il est vraiment génial d’avoir pensé à ça. Bon, ça ne semble pas être l’avis de son supérieur qui le réprimande avec autorité. Gaspard s’offusque. “Mais boss! Faut quand même qu’on puisse se rassasier un peu! J’vais pas tenir la nuit moi sinon.” Il le regarde avec un faux air angélique. “Hey, arrête de m'regarder comme ça. J’ai pensé à toi en plus, regarde.” Il sort de son sac deux thermos remplis de café chaud, et en tend un à Ezra. “Boss. Tu bois tellement de café au bureau j’ai pensé que t’en aurais besoin”  Il reprend ses jumelles et vient observer les alentours de l’entrée de la boîte de nuit, lui aussi. “J’ai de la bonne musique aussi si tu veux.” il ajoute très sérieusement.



code by black arrow


J'NOUS IMAGINE

J'nous imagine, couple de première classe qui claque. Et j'imagine, cool mon numéro dans ton sac. J'nous imagine loin de ce train-train-train. Et j'imagine deux secondes... que je vais peut-être un peu trop loin
(c) FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ezra O'Malley
Police

♆ Messages : 145
♆ Feat. : SEXY JOMO ♥
♆ Crédits : tearsflight
♆ Disponibilité RP : Disponible

Gaspard
Yalena
• Libre



MessageSujet: Re: Move your Body | Gaspard   Ven 26 Oct - 22:29

Poetry in your body you got it in every way and can't you see it's you I'm watching
I'm hot for you in every way and turn around, let me see you. Wanna free you with my rhythm. I know you can't get enough when I turn up with my rhythm.

Par moment on pourrait croire que Ezra est devenu un homme insensible au fil des années, à force de voir des cadavres tous plus horribles les uns que les autres devant ses yeux, des crimes innommables commis chaque jour, des arrestations de tueurs et tueuses sans une once d’humanité et sans aucun remords de leurs actes. On aurait une fois de plus pu croire que ce double meurtre au sein de la communauté LGBTQ ne l’avait même pas fait ciller une seule seconde lorsqu’il a débriefé de cette enquête auprès de son équipe. Oui, on aurait pu le croire. Mais c’est une façade. Une carapace qui s’est forgée, durcie après tant d’années au service de la police. Parce que l’inspecteur a appris quelques à se détacher de ses émotions, à ne pas montrer combien une enquête peut l’affecter. Parce qu’il se doit d’être celui qui garde la tête froide face à ses subordonnées encore trop novices pour ne pas laisser leurs ressentis s’exprimer. Mais dans le fond comme chaque crime qu’on lui assigne ne fait que renforcer sa colère, sa haine contre ses monstres mais aussi son désespoir qu’un jour le monde devienne enfin meilleur, enfin plus sûr. Et c’est aussi frustrant que démoralisant de constater que malgré tout ce travail acharné depuis des années, les persécutions, les injustices, les meurtres, les viols… tout ça, tout ça est encore bien loin de ne plus exister. Ezra pourrait baisser les bras, abandonner face à la fatalité mais Ezra a un fils. Il a Charlie, qui est la prunelle de ses yeux et pour qui il serait près à n’importe quoi. Il pourrait décrocher la lune pour lui, déplacer des montages. Charlie est toute sa vie. Et Charlie est le moteur de sa vie, celui qui le conforte dans l’idée qu’on a encore besoin de lui dans ce monde et qu’il n’a pas le droit d’abandonner et de continuer à croire en cette utopie.

C’est donc le cœur emplit de détermination qu’il est là ce soir, devant la boite de nuit à surveiller les allées et venus dans l’espoir de pouvoir coincer cette pourriture, ce monstre. Absorbé par sa concentration, le regard plongé dans ses jumelles, il est cependant rapidement distrait par son voisin qui a semble-t-il cru qu’une planque était synonyme de pique-nique, gueuleton et autres joyeuseté de ce genre. Evidemment l’inspecteur ne perd pas de temps pour réprimander Gaspard à ce propos alors que son regard exaspéré défile sur tout le contenu de son sac déversé sur le tableau de bord. Mais ce qui le hérisse plus encore c’est que l’officier se permet de lui répondre, comme si Ezra avait totalement perdu la tête. Si le jeune homme est un bon élément dans son équipe, qu’il prouve jour après jour sa valeur, l’inspecteur est bien souvent irrité par son comportement parfois inapproprié et insouciant. Ou bien est-ce autre chose qu’il refuse d’admettre ? Des sentiments qui grandissent en son fort intérieure qui éveille en lui des pensées et des désirs que ne devraient pas avoir lieu d’être, et qui de ce fait se dissimule bien souvent derrière cette exaspération constante ? Oui très certainement, mais ce n’est pas Erza qui irait confesser une telle chose. “Il y a une différence entre emmener un encas et…. ça !” qu’il rétorque en pointant du doigt le tas de cochonneries étaler devant eux. Il a vidé les rayons du magasin ou quoi ? Et puis on ne peut pas dire que ce soit très sain et équilibré toute cette malbouffe. Ezra émet un bruit en un claquement de langue, désapprobateur. Mais c’est surtout ce regard faussement angélique, faussement innocent que Gaspard pose sur lui, qu’il fronce un peu plus les sourcils. “Essayes pas de m’amadouer, ça ne marchera pas !” Toujours autoritaire. Mais à vrai dire, même s’il ne le montre pas, il est pas hyper confiant à ce propos, incertain sur ses aptitudes à ne pas céder face à lui. Surtout en voyant le thermos que lui tend son acolyte d’un soir, avec cette délicieuse odeur de café chaud qui lui titille les narines. L’inspecteur lance un regard suspicieux à l’homme à ses côtés avant de s’emparer de la boisson chaude qui vient aussi réchauffer sa main. “Crois pas t’en tirer comme ça en pensant pouvoir m’acheter avec ce café”. Il essaye de faire bonne figure mais déjà sa voix semble bien moins dure que quelques secondes plus tôt. Et alors qu’il prend une gorgée de ce breuvage délicieux et presque addictif, Ezra manque de s’étouffer aux propos de l’officier, se donnant quelques coups sur les pectoraux pour faire passer la toux qui le gagne. Une fois la crise passée il pose son thermos dans le porte gobelet puis vient se frotter le visage comme déjà épuisé par cette planque qui risque d’être interminable à ce rythme. “T’es au courant qu’on est pas dans une de ses séries policières ? On est pas là pour prendre du plaisir, mais pour travailler et surtout être concentré. Je savais que c’était ta première planque mais j’ignorais que j’avais tout à t’apprendre à ce propos” Qu’il le réprimande encore. Ezra est connu pour être autoritaire, et ne jamais rien laisser passer mais ce n’est pas pour autant qu’il n’a pas de respect ou d’affection pour ses subordonnées. “Alors non, pas de musique !” Au cas où ses propos n’étaient pas assez clair.”Et je t’ai déjà dis de m’appeler par mon nom Gaspard!” Il est bien l’un des seuls à l’appeler boss, et quelque part ça lui plait bien, quand il n’est pas contrarié en tout cas. Il reporte ensuite son attention sur la boîte de nuit, les clients affluent de plus en plus à mesure que le temps s’écoule. “Bon refais-moi un topo sur le suspect” Ils ont eu quelques descriptions grâce à des témoins mais malheureusement ils sont bien trop flous pour pouvoir en faire un portrait exact.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Move your Body | Gaspard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Move your Body | Gaspard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ☆ MOVE YOUR BODY.
» Parcours de Patrick Gaspard
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» Shad Gaspard
» B'jour, Ivry-body.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: Lynnhaven-
Sauter vers: