Rejoignez-nous sur le chat Discord du forum !

Partagez
 

 At last, we're a family. ☽ Nathanael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sara Howe
Sara Howe

♆ Messages : 1256
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : smmg, Signa : Solosand (code), Gifs : Luiyna + ambrewgarheard + Silverwolf Design
♆ Disponibilité RP : Indisponible

Spoiler:
 


At last, we're a family. ☽ Nathanael Empty
MessageSujet: At last, we're a family. ☽ Nathanael   At last, we're a family. ☽ Nathanael EmptyMar 18 Sep - 23:16


Love is a certainty. And love always gives more than it takes.
Tout a changé lors des festivités organisées par la collectivité cet été. Cela avait sans doute commencé depuis le retour de Nate en vérité, mais le véritable tournant pris place sur cette plage. Tu as réussi à surmonter tes appréhensions et ton cœur brisé pour laisser une seconde chance à l’anglais que tu n’as jamais cessé d’aimer malgré la séparation. Il t’a fallu plus d’un an pour ça. La prochaine étape, tu le sais sera de vous installer de nouveau ensemble… mais cela soulève trop de questions auxquelles tu n’es pas encore prête à répondre. Peut-être aux calendes grecques du coup…

Pour l’heure vous avez choisi une petite virée en famille dans un des parcs de la ville, le plus grand et le plus visité – un où personne ne fait vraiment attention aux autres afin que Nathanael puisse plus facilement passer inaperçu. Sam’, perché dans les bras de son oncle, épie à la fenêtre l’arrivée de son père, trépignant d’impatience à demander toutes les trente secondes : « Il arrive quand papa ? ». Tu ne peux pas louper son arrivée d’ailleurs puisque ton fils se met à hurler « Il est lààààààà ! Vite, vite tonton ! Faut ouvrir ! » tout en se débattant pour qu’il le pose par terre et puisse se précipiter à la porte. Ton frère se contente de lever les yeux au ciel en s’exécutant sous ton regard plus qu’amusé.
Tu attrapes ton sac avec les affaires pour ton fils, quelques jouets, son doudou, des gâteaux, une bouteille d’eau, mais aussi un grand drap à installer sur l’herbe du parc pour éviter de vous asseoir à même le sol. Tu rejoins le petit ange blond sur le seuil, l’attrapant dans tes bras tandis que ton frère dirige ton fauteuil dans la petite allée de la maison pour aller à la rencontre de l’anglais qui a commencé à la remonter. « Bonjour Nate. » souffles-tu alors qu’il se penche pour venir t’embrasser. Tu frissonnes quand ses lèvres touchent les tiennes, tu ne t’en lasses jamais, trop heureuse de pouvoir à nouveau goûter à ce plaisir. Tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même si cela a mis autant de temps, mais à présent tu comptes bien profiter de chaque instant à ses côtés.

Frederik vous souhaite une bonne après-midi mais déjà tu ne l’écoutes plus vraiment. Il soupire en souriant avant de laisser le chanteur prendre soin de t’emmener jusqu’à la voiture où il installe d’abord Sam’ dans son siège avant de venir t’aider à t’asseoir à l’avant.
Vous ne mettez pas bien longtemps à arriver au parc, vous auriez sans doute mis plus de temps à trouver une place pour vous garer si tu n’avais pas eu les quelques avantages qui accompagnent la présence de ton fauteuil.
Vous trouvez un petit coin à l’ombre près d’une aire de jeu comportant un bac à sable, des balançoires et une de ces installations avec toboggans, petit mur d’escalade, etc. pour enfants. Tu laisses Nathanael t’aider à descendre de ton fauteuil après avoir déplié le drap au sol, avec l’aide précieuse de Samuel aussi évidemment. « Je peux aller jouer ? » vous demande-t-il à l’instant même où l’anglais te pose au sol. « Bien sûr. » lui réponds-tu avec un sourire. « Mais reste là où on peut te voir d’accord ? » ajoutes-tu néanmoins avec autorité.

EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t641-
Nathanael Callahan
Nathanael Callahan

♆ Messages : 72
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Schizophrenic (avatar), Rium (gif)

At last, we're a family. ☽ Nathanael Empty
MessageSujet: Re: At last, we're a family. ☽ Nathanael   At last, we're a family. ☽ Nathanael EmptyLun 15 Oct - 21:13


Il sifflotait. Oui, Nathanael Callahan sifflotait tant qu’il s’observait dans le miroir de sa salle de bain, les doigts plongeant dans sa chevelure brune pour tenter de la dompter, sans grand succès, il fallait l’avouer. Tant pis, ça irait très bien comme ça. De toute façon, il enfoncerait sa casquette sur son crâne, il venait de s’en rappeler. Il l’attrapa en passant, d’ailleurs, pour faire ce geste qu’il faisait à chaque fois qu’il voulait sortir de chez lui. Son portefeuille dans son pantalon, ses clés à la main et il était paré.

Il se gare juste devant la maison, se frottant nerveusement les mains. C’était stupide, il avait déjà fait ça. Ils avaient déjà fait ça. Et pourtant, il était autant stressé que pour une première fois. Il prit une profonde inspiration et sortit de la voiture au moment où la porte d’entrée de la maison s’ouvrait. Il rejoignit le fauteuil à mi-parcours, un sourire un peu béat sur le visage. Il posa sa main sur le bras de la blonde en se penchant pour la saluer. « Bonjour Sara… » Et ses lèvres se posent sur les siennes. Des lèvres au goût sucré auxquelles il n’avait pas goûté pendant des années, mais c’était comme s’il les avait quittées hier. Le baiser était – beaucoup – trop court, mais ils étaient en public. « Salut bonhomme, ça va bien ? », demande-t-il en embrassant les cheveux blonds de son fils. Il tendit la main vers Frederik pour la serrer, avec son sourire mi-timide, mi-méfiant. Les choses avaient changé, mais il n’était jamais sûr des réactions de son militaire de beau-frère.

Il prend alors le relais, poussant le fauteuil avec la petite famille vers sa voiture. Il ouvrit la portière arrière et installa Sam dans son siège auto pour « le décollage ». Il s’occupa ensuite de Sara, ne résistant pas à un nouveau baiser rapide. Fauteuil dans le coffre et il s’installa au volant, s’étirant jusqu’à la boîte à gants pour sortir la pancarte qui lui permettait de se garer sur des places réservées aux personnes handicapées.

Les places étaient toutes trouvées et le Britannique gara son véhicule au plus proche du parc. Le spot parfait avait été trouvé et les hommes de la famille s’attelèrent à s’installer. À peine le temps de sortir Sara du fauteuil que Samuel voulait déjà aller jouer. Pas de souci, du moment qu’il restait à portée de vue. Le chanteur hocha simplement la tête pour appuyer les dires de la mère. C’était elle qui avait le dernier mot, de toute façon. « Et nous, on peut jouer ? », glissa-t-il une fois Samuel suffisamment éloigné. Un tout autre sourire qui s’étire sur ses lèvres. Des doigts, il caressait le visage de la blonde et approcha son visage pour l’embrasser doucement.

Et puis il l’entendit, dans un moment de calme. Ce son qu’il avait entendu tant de fois. Il releva la tête légèrement pour regarder autour de lui. Et puis il le repéra assez facile, sur un banc un peu plus loin. Il n’essayait même pas de se cacher. Il baissa rapidement le regard pour le poser à nouveau sur Sara. « Dis, tu peux me rendre un service ? » Il avait l’air inquiet. Il se tourna pour se mettre de dos et retira sa casquette pour la déposer sur le crâne de la blonde, la visière mangeant une grande partie de son joli visage. « Tu peux vérifier ce que fait le type sur le banc… s’il te plaît ? » Il y avait du stress dans sa voix. Il n’était pas sûr d’avoir bien vu, mais il ne pouvait pas prendre le risque de vérifier par lui-même. Du coin de l’œil, il fixait l’aire de jeu à la recherche de son blond de fils. Il espérait réellement avoir tort. Malheureusement, il n’était que trop habitué pour se tromper.


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
Sara Howe
Sara Howe

♆ Messages : 1256
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : smmg, Signa : Solosand (code), Gifs : Luiyna + ambrewgarheard + Silverwolf Design
♆ Disponibilité RP : Indisponible

Spoiler:
 


At last, we're a family. ☽ Nathanael Empty
MessageSujet: Re: At last, we're a family. ☽ Nathanael   At last, we're a family. ☽ Nathanael EmptyLun 22 Oct - 21:03


Love is a certainty. And love always gives more than it takes.
Tu regardes Sam’ courir vers l’aire de jeu, rejoignant les autres enfants déjà présents. Tu ne peux pas t’empêcher de sourire en le voyant se mêler à eux sans le moindre souci, comme s’ils avaient été amis depuis toujours et non pas qu’ils venaient de se rencontrer il y a cinq secondes. Tu es fascinée par cette facilité qu’ont les enfants de se lier les uns aux autres. Tu regrettes les carcans qui finissent toujours par se mettre en place avec l’âge et les règles de la société.
Ton regarde se reporte un peu sur l’homme à tes côtés en entendant sa question. Ton attention ne quitte pas vraiment votre fils, mais tu as appris à te démultiplier depuis la naissance de Sam’ ; c’est le super pouvoir des mamans. Tu lui rends un sourire éblouissant, plus que ravie par l’expectative. Tu réponds avec tendresse à son baiser, ta main venant se poser sur sa joue, légèrement, comme si tu continuais à ne pas vraiment y croire. Comme si tu craignais de ne te réveiller pour découvrir que Nathanael n’était pas vraiment là, que tu avais rêver toute cette dernière année passée.

Tu es trop accaparée entre le chanteur et ton attention à la surveillance de ton fils pour entendre ce qui met l’anglais en alerte en une seconde. « Nate ? » souffles-tu, l’inquiétude dans la voix quand tu le vois se redresser et balayer les alentours du regard. Tu sais qu’il est toujours inquiet d’être reconnu, parce que c’était une condition de son retour dans ta vie, que son univers de strass et de paillettes ne vienne pas perturber l’existence de Sam’. Même si son départ immédiat si cela arrivait n’est plus vraiment à l’ordre du jour… tu ne sais pas ce que vous feriez, comment vous géreriez, mais tu ne veux plus perdre Nate, plus jamais.
Tu hoches simplement la tête à sa demande. Ton inquiétude grandit quand il te met sa casquette sur le crâne. Tu tournes ton visage à la recherche du type sur le banc. Tu te figes quand tu le trouves, tu n’as pas besoin d’un miroir pour savoir que tu palis. Instinctivement ta main trouve celle du chanteur que tu serres légèrement dans la tienne. « Je crois… non je suis sûre… qu’il nous prend en photo. » souffles-tu, te corrigeant quand tu le vois prendre un cliché, l’appareil fixé dans votre direction. Tu reportes instantanément ton attention sur l’aire de jeu, cherchant Sam’ du regard. « Tu crois qu’il est là depuis longtemps ? Tu penses qu’il a pris Samuel en photo ? » t’inquiètes-tu immédiatement. Toi ce n’est pas grave, ça ne serait pas la première fois, tu en avais fait des couvertures en trois ans de relation avec le chanteur, mais il était hors de question que ton fils y apparaisse.

Constatant qu’il était repéré, le paparazzi semble y voir une invitation, ce qui n’est absolument pas le cas. Cela ne fait qu’augmenter un peu plus ton angoisse et si Sam’ décide de revenir pile à ce moment-là ? Si le paparazzi n’a pas déjà vu votre fils, tu ne veux pas ajouter de l’eau à son moulin à gossip. « Le couple auquel personne n’a jamais cru se remet en selle ? » commence-t-il sans le moindre préambule, même pas un bonjour, rien. Tu sais qu’il y a souvent eu des sceptiques sur votre relation, surtout auprès des magazines qui s’entêtaient à prétendre que Nathanael était gay et que tu lui servais d’alibi… « Ça ne vous regarde pas. » siffles-tu entre tes dents avec une rancœur non contenue dans la voix. Tu sais que ce genre d’allégations ont toujours beaucoup blessé l’anglais, tu ne veux pas que ça recommence. « Détrompez-vous ma petite dame, c’est pour ça qu’j’suis payé moi ! Les fans veulent savoir ! » te soutient-il en continuant à vous prendre en photo même si tu essayes de détourner le visage pour l’empêcher d’avoir une photo nette. « Laissez-nous tranquille. » exiges-tu, alors que ta main, toujours dans celle de Nate, commence à trembler, autant de colère que de panique alors que tu vois ton fils vous observez au loin. « Pitié qu’il continue à jouer, pitié qu’il continue à jouer. » te répètes-tu inlassablement dans ta tête, en priant pour que ta requête soit entendue.

Ton attention est tellement tournée vers ton fils que c’est à peine si tu entends la pique suivante du paparazzi. « C’est pour redorer son image avec le vote de compassion ? » demande-t-il dans le plus grand des calmes, comme s’il n’était pas en train de t’insulter. « Pardon ? » répliques-tu, ayant loupé le début de la phrase et n’ayant entendu que le mot « compassion » ce qui t’a fait tiqué puisque lui-même ne semble pas du tout en éprouver. « Bah oué sa côte de popularité est en chute libre depuis qu’il ne fait plus lui-même ses albums, du coup vous êtes sûrement là comme alibi, comme d’hab’. » explique-t-il sans comprendre que tu n’as juste pas entendu toute sa question. Cela dit même si tu l’avais entendue tu n’aurais probablement compris le sens de sa question. Tu ne comprends déjà pas ses explications, ignorant tout de la panne d’inspiration qui a touché le chanteur depuis votre rupture. Tu es trop abasourdie pour poser des questions ou même pour répliquer. Ton cœur se serre mais tu te refuses de pleurer, tu ne peux pas montrer à cet ignoble fouille-merde qu’il t’a blessée. Tu tournes ton visage vers le brun, cherchant à te protéger plus qu’autre chose, les questions tu les poseras plus tard, quand vous serez de nouveau seul, ce qui pourrait prendre un peu de temps…

EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t641-
Nathanael Callahan
Nathanael Callahan

♆ Messages : 72
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Schizophrenic (avatar), Rium (gif)

At last, we're a family. ☽ Nathanael Empty
MessageSujet: Re: At last, we're a family. ☽ Nathanael   At last, we're a family. ☽ Nathanael EmptyLun 24 Juin - 17:25


La présence de l’intrus est confirmée par Sara. Nathanael connaissait parfaitement ce genre de personnes depuis le temps. Ils n’étaient pas si discrets que cela, en général. Du moment qu’on prêtait un peu attention à l’environnement. C’était également très facile de les attirer. Un petit post sur un réseau social et ils accouraient tous comme des mouches sur un tas de merde. C’était alors tout aussi difficile de les éviter. Il y avait toujours un élément qui venait les faire tilter, qui leur faisait tenter leur chance et, parfois, ils touchaient le jackpot. C’était le cas de ce photographe, qui avait rapidement reconnu le couple et qui avait dû en profiter, se disant qu’il aurait sans aucun doute une récompense à la hauteur pour cette fois. « Merde… », laissa-t-il échapper. Et son cœur commençait à accélérer. Il avait promis à Sara, juré que jamais personne ne viendrait fouiner dans sa vie ou celle de son fils. Il n’était pas question que cela arrive aujourd’hui.

Sara s’inquiétait évidemment de savoir si Samuel avait été repéré dans cette histoire. Après tout, le petit blond ne s’était rapproché depuis qu’il avait demandé à partir explorer la zone de jeux, il ne les avait jamais appelés non plus. Mais Nathanael n’était pas du genre à vouloir faire des conclusions trop hâtives pour le moment. « Je sais pas… On va partir du principe que non, pour pas lui donner de nouvelles informations. » Il était pragmatique. Ils devaient jouer le jeu et faire comme s’ils n’avaient été que tous les deux.

Le Britannique serra la mâchoire en voyant le paparazzi s’approcher. Il n’aimait pas – ou plutôt il n’aimait plus – les avoir à proximité. Encore moins quand il était dans son cadre privé, son moment en famille. Et puis il serra le poing quand le gars parlait d’un coup auquel personne ne croyait. C’était arrivé tant de fois, pour leur première relation. Des rumeurs qui venaient salir ce petit bonheur qu’ils avaient trouvé, mais que personne ne voulait croire. Il fallait dire que Nathanael avait sa petite réputation, malgré sa popularité relativement basse à l’époque. Quelques histoires mises en pleine lumière des projecteurs, mais qui ne duraient jamais assez longtemps pour qu’on se souvienne de son nom à elle. Alors en voir une qui tient plusieurs passages et qui semble le ranger, c’était impossible. Il devait y avoir autre chose.

Sara tentait de repousser l’intrus, mais il était plutôt du genre tenace. La pire espèce, en soi. Le chanteur resserre sa main sur celle de la blonde. Il voulait la rassurer, mais il ne pouvait pas parler devant un type comme celui-là. Alors il faisait un geste pour la calmer, lui indiquer qu’il était là et qu’il allait s’en occuper. Samuel n’avait pas encore l’air de s’intéresser à ses parents, et le Britannique devait avouer que, pour une fois, il en était content.

Et puis il y a eu la goutte d’eau. Cette phrase qui avait tout fait basculer. La raison pour laquelle il se serait remis avec Sara. Pas par amour, non, par compassion. Parce qu’il n’était plus le même, parce qu’il se cacherait derrière cette excuse pour expliquer pourquoi il en était là. Techniquement, il n’avait pas vraiment tort, ce con. Sara était la raison pour laquelle il n’écrivait plus. Mais il était pourtant si loin de la vérité. La colère s’était emparée de Nathanael et, avant même que Sara n’ait pu rétorquer quoi que ce soit – il ne la regardait même plus à ce moment – il s’anima enfin.

« C’est bon, t’as fini ? », cracha-t-il d’une voix blanche. La gorge serrée, il finit par affronter le regard de sa petite amie, comme pour tenter de lui dire que tout irait bien. Il se décala d’elle pour se relever dans un soupir pour contenir sa rage. « Toujours à raconter de la merde pour quelques billets… » Mais le paparazzi n’entendait pas vraiment de se laisser faire. « En même temps mec t’es tellement lucratif et tu nous sors tellement nos histoires sur un plateau que je peux vraiment pas laisser passer cette chance ! » Et il avait ce sourire fier de celui qui savait que son mois était fait avant même qu’il soit terminé. Cela ne faisait qu’attiser la colère du chanteur. « T’as entendu la dame, efface tes photos et laisse-nous tranquille. » Son ton avait haussé, il avait du mal à maîtriser ses émotions. Il s’approcha du paparazzi qui semblait beaucoup trop confiant pour s’en inquiéter plus que ça. « Tu te rends pas compte, c’est le jackpot ça ! Ils vont tous se battre pour ces clichés ! Hey mec calme-toi ! » Il venait de se faire agripper par le Britannique qui l’éloigna un peu plus de Sara et de l’aire de jeux. « Je trouve que j’ai été plutôt patient… Maintenant tu fais pas le con et tu fais ce qu’on te dit… », siffla-t-il entre ses dents avec un air mauvais. « Tu rêves, va falloir me payer plus qu’eux, et encore… » Et c’en était trop pour Nathanael qui attrapa l’appareil photo et le tira vers le sol, où il se brisa. « T’es un grand malade ! » Il ne l’écoutait déjà plus et se baissa pour récupérer la carte mémoire dans l’appareil. Il sortit également son porte-feuille de sa poche, une liasse de billets un peu trop importante qu’il lui lança au visage avec un dédain qu’il ne s’était plus connu depuis des années. « Maintenant casse-toi et si tu racontes tes conneries, je te jure que t’auras vraiment affaire à moi ! »

Le paparazzi partit sans plus insister, le regard mauvais et l’appareil photo cassé. La pression quitta le chanteur, dont les épaules s’affaissèrent lourdement après cette tension. Il tourna la tête vers la couverture, le cœur serré et le regard las. « Il ne devrait plus nous emmerder… Je suis vraiment désolé… ça va ? », s’inquiéta-t-il en retournant auprès de Sara. Instinctivement, il vient passer des bras protecteurs autour d’elle, resserrant son étreinte pour la rassurer. Pour se rassurer aussi. Il posa ses lèvres sur son front en soupirant. Parce qu’il avait peur qu’elle lui dise qu’il n’avait pas respecté sa promesse et qu’elle voulait qu’il sorte de sa vie et celle de Samuel. « On ferait mieux de rentrer, ça vaut mieux pour tout le monde avant que d’autres ne rappliquent… », ajouta-t-il en relevant la tête pour repérer Sam, qui continuait sa petite vie tranquillement, insouciant de ce qui venait de se dérouler dans son dos, et de l’importance de cet événement.


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
Contenu sponsorisé


At last, we're a family. ☽ Nathanael Empty
MessageSujet: Re: At last, we're a family. ☽ Nathanael   At last, we're a family. ☽ Nathanael Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
At last, we're a family. ☽ Nathanael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Family First : II
» The Shield vs Wyatt Family
» (F/FAMILY) Kristina Romanova - dear sister tell me how to lie
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Bonjour a tous !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Virginia Beach, our beloved city :: Northeast :: Le parc national-
Sauter vers: