Partagez | 
 

 Flowers tell more than I can say (V&C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Cloe Reed

♆ Messages : 21
♆ Feat. : Zooey Deschanel
♆ Crédits : reddit
♆ Disponibilité RP : Disponible

MessageSujet: Flowers tell more than I can say (V&C)   Mar 4 Déc - 21:42


J'adore mon boulot. Vraiment, c'est tellement enrichissant et tellement diversifié que je peux passer des heures sur une mission sans m'ennuyer. Vous voyez, je suis du genre plutôt active et cela depuis des années. En même temps, quand on a grandi dans un ranch, la vie n'est pas de tout repos. Debout à 5 heures, nourrir la ménagerie, changer la paille, sortir les chevaux, aller se balader avec certains et j'en passe. Quand j'étais petite, c'était mon quotidien et cela jusqu'à l'école de police. Rester assise à faire mes devoirs était la chose que je détestais le plus, mais que voulez-vous? Le travail ne vous vient pas tout frais dans le gosier.

Aujourd'hui, j'ai passé ma journée sur mon voilier à épier un vieux riche, accusé de trafic de jeunes femmes. Il les utilise pour vendre de la drogue. Une sorte de protexène narcotrafiquant donc. Je le connais bien, il passe souvent en yacht à côté de "Liberty". Et la plupart du temps, il s'excuse de m'avoir éclabousser. Enfin, c'est plutôt son chauffeur, un jeune gamin d'à peine 25 ans, qui semble complètement à la merci de son chef, qui me hurle dessus, avant de rougir en voyant un bout de soutien-gorge sortir de mon haut. Les jeunes, je vous jure.

L'après-midi fut un peu plus calme. Le vent était clément et j'ai pu rapidement revenir au rivage, accoster mon voilier et rendre un rapport au FBI au passage. La prochaine fois, ce sera arrestation en bonne et due forme avec mes coéquipiers. Pour cela, les petites photos de cet après-midi ont été utiles. Une fois à l'extérieur, je reçus un petit sms sur mon mobile.

"Vos fleurs ont été livrés à ce jour à 18:02.
Merci d'avoir choisi Fleurs & Co."

Un petite sourire s'échappe sur mon visage, tandis que je glisse ce même portable dans ma poche avant droite. Rajustant ma veste en cuir, je sors un petit paquet de cigarette de ma poche et un briquet. Je sais, fumer c'est pas classe pour une fille, mais depuis que je suis en ville, je suis devenue accroc à ces choses. J'ai déjà essayé d'arrêter, mais bon. Sans succès. Et surtout pas l'envie.

Une légère fumée blanche s'échappe de ma bouche, tandis que j'avance en direction du bar de la plage. Il y a déjà du monde en afterwork. Je salue quelques collègues au passage d'un léger signe de main, avant de me diriger vers le bar. Troisième tabouret en partant de la gauche, un nouveau sourire en coin se dessine sur mes lèvres tandis que je vois le bouquet de 12 roses sur le coin du bar.

"Dis donc Veronika, c'est nouveau ce bouquet? Tu as des admirateurs?"

À vrai dire, je ne pense pas être la première à le faire. En effet, beaucoup de clients craquent pour la jolie serveuse, mais personnellement, elle me fait beaucoup d'effet pour plusieurs raisons.

J'ai récemment appris que mes parents n'étaient pas mes vrais parents et que ma vie était du chiqué. Enfin selon mon point de vue. De petite fille de la campagne, je devenais une inconnue au bataillon, abandonnée par des gens dont elle ne connaissait même pas l'existence. Mes parents adoptifs n'ont aucune information sur mes origines. Juste que je suis née à Las Vegas et qu'il n'y avait que mon prénom écrit sur un vulgaire post-it, comme pour un animal. Sur le choc, je m'étais réfugié au bar pour boire jusqu'à plus soif. Et c'est là que Veronika avait été d'une oreille très attentive. Notre discussion à la fois digne d'un rendez-vous chez le psy et d'une séance de séduction, m'avait fait réaliser des choses sur moi et relativiser ce difficile passage de ma vie. Et puis, comment ne pas résister à des yeux comme les siens! Si j'avais été une profiteuse, j'aurais pu l'emmener chez moi, mais je préférais attendre. Elle semblait une âme charitable, alors pourquoi l'associer à de la viande dont je pouvais disposer pour quelques billets?

"En tout cas, elles sont magnifiques ces roses. Autant que sa destinataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t1090-cloe-reed-i-will-know-who-i-really-am
avatar
Veronika Faure

♆ Messages : 58
♆ Feat. : Bridget Regan.
♆ Crédits : Nashoba (avatar) bridgetreganing (gifs, tumblr)
♆ Disponibilité RP : Disponible

MessageSujet: Re: Flowers tell more than I can say (V&C)   Mer 5 Déc - 16:53

flowers tell more than I can say
VERONIKA & CLOE

Tourner entre les tables pour prendre les commandes, charger son plateau et jouer d'équilibre pour ne rien faire tomber, puis ne pas se tromper sur les différentes consommations... Veronika n'aurait pas cru qu'elle pourrait autant aimer ça et pourtant! Pour rien au monde elle n'aurait changé de job. La Navy lui manquait terriblement, mais elle savait qu'elle ne serait plus jamais capable d'assurer comme elle l'avait fait auparavant. Il fallait qu'elle se rende à l'évidence: elle ne pourrait plus côtoyer quotidiennement une équipe qui mettait sa vie en danger à chaque instant. La nuit, elle était toujours réveillée régulièrement par de violents cauchemars. Son esprit repassait en boucle le drame qui lui avait enlevé l'homme qu'elle aimait et, à chaque réveil en sursaut, elle se levait pour aller boire un verre. Puis deux. Souvent, elle finissait la bouteille... Ca l'aidait à se rendormir, parfois mais la plupart du temps, ça lui permettait d'atténuer un peu sa peine. Son psychologue le lui disait: elle avait envie de s'en sortir, mais pas suffisamment. Elle avait encore du travail avant de trouver la force de tourner réellement la page et tant qu'elle n'accepterait pas le décès de Jonathan, elle ne pourrait pas quitter la boisson. Il en avait de bonnes, celui-là! Comme si c'était une chose facile à faire! Cette nuit n'avait pas fait exception. Elle avait tourné en rond et avait fini par vider, directement au goulot, la fin de sa bouteille de vodka, avant de la jeter d'un geste rageur dans la poubelle. Elle se lassait parfois terriblement d'elle-même. Ce n'était donc pas de très bonne humeur qu'elle avait entamé son service à onze heures. Aujourd'hui, elle bossait la journée complète. La plupart du temps, elle en était heureuse: ça lui permettait de ne pas rester seule mais ce matin, elle était fatiguée. Physiquement, moralement... Cependant, elle garda son éternel sourire et parvint même à rire un peu grâce à certains clients.

18h. La fin de son service approchait: plus qu'une heure et elle rentrerait chez elle. Rejoignant une table pour la nettoyer, elle soupira. Elle n'avait pas envie de rentrer. La charge de travail qui lui était léguée l'aidait à tenir le coup. Elle savait qu'elle allait craquer, lorsqu'elle serait de nouveau seule. Aussi, elle se dit qu'elle allait très probablement rester ici, pour le plaisir. Elle appréciait l'équipe avec laquelle elle travaillait et son patron, un grand bonhomme qui avait passé la cinquantaine et qu'on avait clairement pas envie d'emmerder, prenait soin de ses employés. Elle s'entendait à merveille avec lui. A la manière dont il la couvait parfois, quand il sentait que son moral était un peu en berne, Veronika avait presque l'impression d'avoir son père auprès d'elle.

« Vero! » Ce fut d'ailleurs sa voix qui retentit dans la salle. Il ne l'appelait même plus par son prénom complet. De toutes façons, ici, ils étaient un peu comme une grande famille. Tant qu'ils se respectaient tous, ils pouvaient sans problème s'appeler comme ils le souhaitaient. « Livraison pour toi, princesse! » Princesse. Ce surnom lui était réservé. Oui, décidément, elle aimait bien ce gars. Avec un sourire étonné, elle s'approcha du bar. Un bouquet de roses trônaient sur le comptoir. L'odeur était puissante, mais loin d'être désagréable. « T'as encore tapé dans l'oeil de quelqu'un? » Veronika lui fit une grimace. Même si elle ne repartait jamais directement avec un client du bar, son patron savait pertinemment qu'elle ne se gênait pas pour passer ses nuits avec de parfait(e)s inconnu(e)s. Une autre manière d'oublier un peu sa douleur. Comme elle était toujours très claire sur ses intentions, elle n'avait jamais eu de problèmes et de toutes façons, elle savait parfaitement se défendre. Pas grand monde n'aurait osé la défier. Elle avait reçu une fleur, parfois, en simple remerciement pour le bon moment passé. Mais un bout de roses au complet? Jamais. La serveuse chercha une carte, mais il n'y avait aucune indication quant à l'expéditeur. Etrange... Elle haussa les épaules et repoussa le bouquet jusqu'à la fin du comptoir, pour éviter que quelqu'un ne l'abîme. Elle n'allait certainement pas dire non à une telle attention, après tout! Puisqu'elle se trouvait au comptoir, elle en profita pour prendre quinze minutes de pause, chose qu'on lui accorda facilement. Elle défit donc son tablier pour le déposer sur un des tabourets derrière le bar et détacha ses cheveux. Puis elle enregistra sa propre commande habituelle: un verre de vin rouge, qu'elle dégusta assise sur une des banquettes, observant le bar tandis qu'il se remplissait. C'était la fin de la journée pour pas mal de monde. Dans quelques minutes, l'établissement serait à nouveau bondé.

Terminant son verre, elle se releva et vint le déposer dans le lave vaisselle, avant de remettre son tablier. Elle ne prit pas la peine de rattacher sa chevelure, cependant. Ca irait très bien pour terminer la soirée. Elle prit d'abord la peine de récupérer les commandes des tables au fond de la salle, qui n'avaient pas encore été servies. Puis elle revint vers le comptoir afin de faire part de ces dernières à son patron, chargé de les préparer. C'est alors qu'elle la vit: assise, toujours au même endroit, ou presque. Cloe. Un sourire s'afficha sur son visage et son patron lui fit un clin d'oeil. Super! Pour la discrétion, on repassera, hein! Elle secoua la tête et, tandis qu'elle transmettait ses notes concernant les commandes, elle salua la cliente, qui était devenue une habituée, au fil des mois. Une habituée qu'elle appréciait plutôt bien, en toute honnêteté. « Il faut croire ! » répondit-elle à sa question. Elle fut surprise cependant que Cloe sache que les fleurs étaient pour elle. Mais la réflexion qui suivit lui fit oublier ce détail immédiatement. Touchée. Comme toujours, depuis des semaines. La jolie brune savait quoi dire à Veronika pour la déstabiliser, chose qui n'était pas pour lui déplaire. Elle la regarda durant quelques secondes, humidifiant ses lèvres, un vrai tic corporel quand elle ne savait pas quoi répondre à quelqu'un ou qu'elle était stressée. Puis elle secoua la tête en riant doucement. « Elles sont très belles, effectivement. J'aurais bien aimé savoir d'où elles viennent... » Elle regarda un instant le bouquet, avant de tourner à nouveau son attention vers Cloe, évitant volontairement de répondre au compliment. Son corps l'avait suffisamment trahie comme ça. « Tu as déjà commandé? » Petit à petit, le plateau de Veronika se remplissait.

code by bat'phanie


Christmas Time
people say it's the most wonderful time of the year ▬ but i miss you more now than ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t955-veronika-losing-my-mind
avatar
Cloe Reed

♆ Messages : 21
♆ Feat. : Zooey Deschanel
♆ Crédits : reddit
♆ Disponibilité RP : Disponible

MessageSujet: Re: Flowers tell more than I can say (V&C)   Sam 8 Déc - 18:05

L'after-work ne faisait que commencer pour ma part et j'étais déjà assez satisfaite des quelques minutes passées dans ce bar. À peine m'étais-je assise que je croisais le visage angélique de celle qui m'intéressait depuis quelques temps. Non, je ne suis pas du genre à tomber amoureuse au premier regard, mais disons que Veronika ne me laisse pas indifférente. Un corps tout en finesse couplé d'une personnalité qui me tardait de découvrir de plus en plus chaque jour. Et puis, le cadre était assez sympathique. Une légère musique en arrière-plan, des boissons diverses et variées, l'occasion de boire un verre parfois avec des collègues sans trop de problèmes.

Le sourire de la serveuse me fit me sentir bien en toute honnêteté. Cela prouvait qu'elle était contente de me voir au moins. Je n'avais pas l'air de l'indisposer comme ce fut le cas pour certaines de mes conquêtes. En même temps, dans un monde d'hétérosexualité, les femmes appréciant la gente féminine sont souvent hypersexualisé ou rattachée à l'homme. Une vision assez capitalise sûrement. Merci l'industrie actuelle ( et je ne parle pas de vidéos pour enfants).

Ma remarque sembla faire son petit effet sur Veronika. Un petit effet de surprise, avant un regard et une humidification des lèvres. J'en profite pour poser ma main sur le comptoir tout en l'écoutant simplement.

"Il n'y avait pas d'adresse ou de mot? C'est étrange quand même."

Une fausse mine surprise s'afficha sur mon visage, alors qu'à l'intérieur je l'étais tout de même un peu. Ma carte avait du se perdre durant la livraison. Evidemment. Bon, il est vrai que ce petit effet de mystère pourrait me permettre de mieux l'approcher. Après tout, qui n'a jamais rêvé d'avoir une admiratrice secrète?

Mon regard s'éternise sur les roses, avant de capter que la magnifique brune me demandait ma commande. Je passais alors une main dans ma queue de cheval, replaçant cette mèche rebelle derrière mon oreille, avant de répondre.

" Pas encore... Mais bon, si je te dis comme d'habitude, cela pourrait nous mettre sur une piste digne d'une enquête policière?"

Un léger rire s'échappe de mes lèvres. Elle connait mes habitudes: toujours un verre de rhum pour commencer, avec un verre de rouge. Cela me tient au corps, avant mes enquêtes de nuit ou juste en fin de grosse journée. Je finis par rajuster un peu ma veste, avant de reprendre.

"D'ailleurs, je comprends pourquoi tu as détaché tes cheveux! Tu veux attirer ton admirateur secret! Digne d'une agent du FBI bravo. J'aurais pas fait mieux....quoi que."

Mes cheveux attachés généralement en queue de cheval haute pour aller au boulot, je tire alors l'élastique et secoue ma crinière, avant de rire. Mes cheveux aubruns tombent automatiquement sur mes épaules, tandis que je replace l'élastique à mon poignet.

"Il faut toujours avoir plus d'un tour dans son sac, non?"

Un clin d'oeil à son attention, tandis que je lui offre un nouveau sourire. Il faudrait que je la laisse travailler quand même, mais j'avoue ne pas en avoir très envie pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t1090-cloe-reed-i-will-know-who-i-really-am
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Flowers tell more than I can say (V&C)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flowers tell more than I can say (V&C)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Émilie - i should have bought you flowers
» Eternal Flowers' Shop ~ [Close]
» you fell in love with my flowers but not with my roots. (levi)
» CINÁED ─ With all the pretty flowers in the dust.
» the flowers of the past [Pv Colombe Weilschmidt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Virginia Beach, our beloved city :: Northeast-
Sauter vers: