Partagez | 
 

 Ohana means Family ☽ Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 483
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Ohana means Family ☽ Nate   Lun 10 Juil - 4:16

Ohana means Family
Family means nobody gets left behind –or forgotten.


Après le retour impromptu de Nathanael dans ta vie, tu as attendu quelques jours pour lui envoyer un message. Tu préférais expliquer calmement la situation à Frederik et lui faire accepter que le chanteur ait tout de même droit de rencontrer son fils, voire même de lui être présenté comme tel un peu plus tard. Après moult protestations, ton frère a fini par accepter l’évidence, Samuel a besoin de savoir la vérité sur son père et que ça peut être une bonne chose de l’avoir dans sa vie. Bien que sur ce dernier point, Frederik reste sceptique.
Tu es en train de mettre son gilet à ton fils et sa casquette pour le protéger du soleil et de la chaleur tandis que Frederik vous observe d’un œil bienveillant. « Tu es sûre que tu ne veux pas que je vous accompagne ? » te demande-t-il pour la cent millième fois au moins. Tu te tournes vers lui, un sourire en coin sur tes lèvres. « Der’ la seule raison pour laquelle tu veux venir c’est pour le terroriser. » plaisantes-tu alors que tu ajustes la casquette sur la tête de Samuel. « On va où, maman ? » demandes l’intéressé en essayant de retirer son couvre-chef. « Au parc, voir un ami de maman, celui avec l’accent bizarre, tu te rappelles ? » lui réponds-tu en remettant correctement sa casquette sur la tête. « Gardes ce chapeau sur ta tête, c’est pour te protéger ! » le morigènes-tu, alors qu’il essaye déjà de la retirer de nouveau. « Oui je me souviens, il était rigolo. Et j’aime pas cette casquette, je veux celle avec Spiderman. » réplique-t-il en boudant, s’attirant un soupir de ta part. « Der’ ? » souffles-tu dépitée, alors que ton frère rigole en t’assurant qu’il va la chercher de suite.

Il n’est pas tout encore quinze heures quand vous arrivez au parc, il y a des nombreuses familles qui flânent, ton fils se précipite d’ailleurs pour aller retrouver ses amis habituels, des enfants qu’il retrouvera probablement à la rentrée prochaine. Une part de toi appréhende déjà cette première année, tu sais qu’il te manquera plus que tu ne vas lui manquer lors de ces journées d’écoles. Tu auras plus de temps pour toi, du temps à donner aux autres, du temps pour dessiner encore plus… mais en vérité tu as peur de te retrouver seule avec tes pensées. Comme en cet instant d’ailleurs.
Tu attrapes ton carnet de dessin et tu commences à griffonner au crayon. Tu commences par dessiner la scène qui se joue devant tes yeux, des enfants qui jouent ensemble au ballon, puis ton esprit divague et tu te mets à improviser le tableau de la famille parfaite. L’enfant de ton dessin ressemble étrangement à Sam’, les parents qui portent tous deux l’enfant dans leur bras ont des airs d’un certain chanteur anglais et d’une ex-danseuse américaine. La différence c’est qu’ils sont tous les trois heureux, qu’ils sont ensemble et que tu es debout. Une larme s’écrase sur le papier et tu refermes abruptement ton carnet de peur qu’on te surprenne. Tu essuies discrètement tes yeux alors que tu vois ton fils revenir vers toi. « Maman, maman ! Y a Kelly qui veut être mon amoureuse ! » gazouille-t-il en venant se jeter sur tes jambes réclament tacitement que tu le prennes sur tes genoux. « Si jeune et déjà bourreau des cœurs. » glousses-tu en omettant la suite de ta pensée qui est « comme ton père », il ne comprendrait pas, pas encore en tout cas. « Je veux pas moi. Je l’aime bien, mais je veux juste être son copain. » t’explique-t-il le plus sérieusement du monde avec une moue des plus adorable sur le visage. « Alors il faut être un grand garçon et lui expliquer gentiment. » lui souris-tu en venant nettoyer une tache de boue qu’il a sur la joue. « Tu peux pas le faire ? » te demande-t-il, ses grands yeux marrons remplis d’espoir. « Non, c’est à toi de le faire, c’est ta responsabilité, aller, va ! » l’encourages-tu en le reposant à terre. « Et rappelle-toi, fais le gentiment, tu ne veux pas qu’elle soit triste d’accord ? » ajoutes-tu de ta voix la plus douce dans laquelle on sent tous l’amour et la fierté que tu éprouves pour ton fils. « Promis maman ! » te jure-t-il alors qu’il repart en courant en direction de la petite Kelly.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Nathanael Callahan

♆ Messages : 51
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Dinosaure (avatar), Rium (gif)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Sam 22 Juil - 17:40


Nathanael avait beau s’être fait enguirlander en beauté par sa sœur, puis sa mère lorsque celle-ci avait découvert son état de santé, il ne s’était pas pour autant plus intéressé au fait de manger plus. Et le contrecoup de ne pas trop se nourrir, c’était que l’on n’avait pas la force nécessaire pour rester debout trop longtemps. Alors l’Anglais passait généralement la plupart de ses journées allongées sur son lit à somnoler. Ce n’était pas comme s’il pouvait puiser dans le peu de forces qu’il lui restait pour composer quoi que ce soit. Son cerveau restait vierge sur le sujet.

Pour être honnête, le chanteur n’avait pas eu l’occasion de faire grand-chose depuis son débarquement à Virginia Beach. Il était allé chez Sara – et Frederik – il y avait rencontré Wallace et surtout Samuel, une petite tête blonde qui s’était avéré être ton fils. La nouvelle l’avait un peu secoué et il avait passé les derniers jours à réfléchir, peut-être un peu trop. Il tenta de rester suffisamment à son habitude lorsque sa mère ou Daniele l’appelait pour prendre de ses nouvelles, mais c’était particulièrement difficile. Il cacha l’annonce de sa paternité derrière le fait qu’il avait simplement revu Sara, un événement qui était en soi assez marquant. Daniele s’était d’ailleurs mise à le harceler de questions et à lui demander quand elle pourrait venir à son tour pour la voir, preuve qu’elle n’avait pas perdu espoir en trois ans. L’aîné parvint non sans mal à lui retirer l’idée de l’esprit pour le moment. Car sinon, elle aurait la vérité dans les deux minutes qui suivraient son premier pas à Virginia Beach.

Le Britannique ouvrit difficilement les yeux, éblouis par un rayon de soleil d’un rideau mal fermé. Il bâilla longuement avant de se forcer à étirer son pauvre corps maltraité. Par réflexe, il attrapa son téléphone pour voir s’il n’avait pas de messages et son regard se posa sur l’heure.
15h. « Merde, merde, merde ! », répéta-t-il en se levant d’un bond. Il venait de se souvenir de ce message de Sara dans lequel ils avaient convenu de se retrouver vers 15h ce jour au parc pour enfants pour rencontrer correctement Samuel. C’était sa première chance et il faisait déjà mauvaise impression. Il fouilla dans sa valise pas vidée quelque chose à se mettre et passa se mettre de l’eau fraîche sur le visage pour se réveiller – et dissimuler ses traits de zombie s’il y en avait. Il pesta contre l’ascenseur qui n’arrivait pas assez vite et pris le premier taxi qui lui passa sous la main à la sortie de son hôtel, vissant son éternel casquette.

Il laissa un généreux pourboire à son chauffeur en descendant du véhicule. Il se dépêcha d’atteindre le parc et s’arrêta un peu avant pour reprendre son souffle. Il n’avait jamais plus aucune condition physique. Il s’approcha ensuite en la cherchant du regard et il ne tarda pas à la trouver. Il avança dans sa direction et s’arrêta à côté d’elle. Samuel était sûrement en train de jouer. « Hey… », souffla-t-il timidement en arrivant à côté d’elle. Il ne savait pas plus ce qu’il devait/pouvait faire, alors il resta à distance raisonnable et ne tenta pas de la toucher. « Désolé, je suis un peu en retard… Ça va ? », demanda-t-il en plongeant ses mains dans ses poches. Il ne savait pas trop quoi dire de plus. Il tenta d’écarter son regard de la jeune femme pour observer l’aire de jeux et retrouver… son fils. Pas si simple que cela.


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 483
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Mer 26 Juil - 1:43

Ohana means Family
Family means nobody gets left behind –or forgotten.


Tu surveilles ton fils jouant avec d’autres enfants de la ville. Tu as rouvert ton carnet de dessin sur une page vierge, dessinant au hasard des bouts de scènes de ce que tu as sous les yeux : le visage d’un couple amoureux, les enfants qui jouent sur le toboggan, un chien qui rattrape un frisbee, etc. Le dessin a un peu remplacer la danse pour toi, tu aimes beaucoup la musique que tu suivais aussi à Julliard –en mineur, mais il est plus facile d’avoir un papier et un stylo avec toi qu’un instrument de musique. Tes pensées sont interrompues par une voix qui s’élève à côté de toi, une voix que tu reconnaitrais entre mille. « Hey ! » lui réponds-tu avec un sourire. Tu n’avais pas vraiment fait attention à l’heure avant qu’il te le fasse remarquer, tu balayes ses excuses d’un geste de la main. « Ne t’en fais pas, je n’avais pas dit quinze heure piles non plus. » le rassures-tu avec ta douceur habituelle, tu ne te souviens pas vraiment du chanteur pour sa ponctualité de toute façon. Une habitude qui avait l’art de rendre Steven fou, il devait toujours prévoir les plannings avec les retards probables du chanteur. Toi, en règle générale, ça t’amusait énormément, tout ce qui pouvait agacer le manager de Nate te ravissait toujours de toute façon.

Ton regard se posa un peu plus sur l’anglais, sur ses traits notamment. Il avait l’air épuisé et pas seulement physiquement. « Oui ça va. Et… toi ? » t’enquis-tu alors que tes yeux sont toujours fixés sur lui, bien que tu ne perdes pas ton fils de ta vision périphérique, un art que tu as développé un peu plus chaque jour depuis sa naissance. « Tu n’as pas vraiment l’air en forme… » souffles-tu avant de te mordiller la lèvre. Cette remarque t’a échappée. Tu sais que tu ne peux plus vraiment t’inquiéter pour lui, vous n’êtes plus ensemble, sa santé est devenue le problème d’une autre, ou du moins tu le supposes. En tout cas ses sœurs elles ne l’ont probablement pas lâché à ce sujet. « Désolée… » t’excuses-tu en tournant à nouveau ton attention toute entière sur Samuel qui s’élance sur le toboggan du parc. Tu sais qu’il t’a vu, il te jette toujours un regard avant de descendre, comme s’il cherchait à s’assurer que tu étais prête à venir au moindre problème. Si tu avais un doute à ce sujet, tu n’en as plus quand, à peine arrivé en bas, il se précipite pour vous rejoindre toi et Nate. « Maman, maman tu m’as vu, je suis descendu suuuuuuuuuuper vite ! J’ai même pas eu peur ! » s’exclame-t-il aussi fier qu’un coq en pâte. « Sam’… » soupires-tu en le regardant droit dans les yeux. Tu n’as pas besoin de lui en dire plus, il sait pourquoi tu le réprimandes. « Bonjour monsieur ! Pardon maman. » salue-t-il Nate avant de s’excuser vers toi. « Ça ira pour cette fois. Et oui je t’ai vu ! Petit fripon ! » réponds-tu à sa question précédente avant de le prendre sur tes genoux et de déposer un baiser sur sa joue. « Je te présente Nathanael, c’est un vieil ami de maman. » lui présentes-tu formellement, une manière de rester vague sur le statut du brun vis-à-vis de toi, juste ami n’aurait pas été vrai, ancien ami aurait pu faire comprendre que ce n’était plus le cas, vieil ami… ça reste neutre, même si ça n’est pas tout à fait vrai non plus. « Nathanael, je te présente Samuel. » ajoutes-tu pour la forme ce à quoi ce dernier ce permet d’ajouter « C’est ma maman ! » avec un immense sourire à faire fondre tous les cœurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Nathanael Callahan

♆ Messages : 51
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Dinosaure (avatar), Rium (gif)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Ven 4 Aoû - 9:18


Elle lui disait que ce n’était pas grave s’il avait du retard. Le chanteur était coutumier des retards, c’était son côté star qui le voulait. Il était réputé pour toujours arriver au moins cinq ou dix minutes en retard par rapport à l’heure proposée. Il voulait s’assurer que tous les participants soient présents pour le voir arriver. Steven n’aimait pas ce côté de sa personnalité, mais Sara ne lui en avait jamais tenu vraiment rigueur, bien qu’il avait tenté d’être un peu moins en retard lorsque ça la concernait.

Quoi qu’il en fût, elle allait bien. Dans un sens, ça rassurait le chanteur qu’elle aille bien. Elle n’avait pas mal fini, pas comme lui. Elle s’en sortait, pas comme lui. Il préférait ça. Elle lui rendit sa question. La question la plus difficile à répondre pour lui. Non, il n’allait pas bien. Et pourtant… « Ça va ! », tenta-t-il de répondre avec entrain. Il ne voulait pas l’inquiéter. Il ne savait pas si elle s’inquièterait vraiment de toute façon. Pourtant, la jeune femme était toujours attentionnée, lui faisant savoir qu’elle ne le trouvait pas en forme. Il lui fallait une solution de repli. Il ne pouvait pas lui avouer la vérité. Ça ne changerait rien de toute façon. « C’est sûrement le décalage horaire, je suis encore à l’heure de l’Europe donc je me suis endormi en pleine journée… », tenta-t-il d’expliquer. C’était la seule raison plausible qu’il avait trouvée. Il ne savait pas vraiment si elle le croirait. Elle s’excusa d’avoir posé la question et l’Anglais fronça les sourcils. « C’est pas grave… » Elle avait le droit de poser les questions qu’elle voulait après tout. Elle avait aussi le droit de dire qu’il n’avait pas l’air en forme, puisque c’était la vérité. Il était même bien loin de la forme.

Nathanael suivit le regard de la jolie blonde et tomba sur Samuel. Son cœur se serra en observant la petite tête blonde qui s’amusait sur le toboggan. Arriverait-il vraiment à regarder cet enfant en face, après ce qu’il avait fait à sa mère ? Était-il vraiment fait pour être père ? Il n’eut pas énormément de temps pour se poser plus de questions que déjà Samuel s’élancer dans leur direction pour raconter ses exploits à Sara. Plus le petit garçon s’approchait, moins le chanteur parvenait à respirer. Il lui fallut un petit temps avant de répondre à sa salutation. « Bonjour jeune homme. », répondit-il en baissant le regard sur l’enfant. Si le Britannique savait parler à ses fans, il avait beaucoup plus de mal avec les personnes beaucoup moins âgées, encore moins pour les enfants. Encore moins quand il s’agissait du sien… et qu’il avait loupé presque trois ans de sa vie.

Heureusement pour lui, Sara était là et présenta les deux hommes. Nathanael prit une profonde inspiration pour tenter de retrouver de la contenance. « Enchanté, Samuel. », dit-il en avançant la main pour serrer celle du petit garçon. En réalité, il ne savait pas trop comment réagir, quoi dire. Samuel avait jugé bon d’insister sur le fait que la jolie blonde était sa mère et le chanteur étira un petit sourire en coin en le regardant sourire. « Oui… je sais… Elle est gentille, ta maman ? »


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 483
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Sam 5 Aoû - 2:19

Ohana means Family
Family means nobody gets left behind –or forgotten.


Le chanteur a beau t’assurer qu’il va bien, tu as du mal à le croire. Il a vraiment l’air malade, bien plus que ne justifierait son excuse du décalage horaire. Pourtant tu n’insistes pas, vous auriez encore été ensemble tu l’aurais questionné jusqu’à ce qu’il admette ce qui n’allait pas, aujourd’hui tu te contentes de la réponse qu’il te donne. Et ce malgré que tu sois convaincue que ce n’est qu’un mensonge poli mais qui es-tu à présent pour te permettre de remettre en doute ses dires ? Ça te démange pourtant, tu te mordilles la lèvre pour t’empêcher de lui faire passer un interrogatoire que tu n’es plus en droit de lui faire passer. « On aurait pu remettre à un autre jour si tu ne t’es pas encore remis du décalage horaire. » finis-tu par dire, un moyen pour toi de ne pas poser de questions tout en faisant part de ton inquiétude pour son état sans vraiment le dire. Tu ne peux pas ne pas t’inquiéter pour lui, malgré la rancœur induite par la douleur toujours bien présente dans ton cœur. Tu l’aimes toujours, tu tiens toujours énormément à lui. Et une part de toi sait qu’il en sera ainsi pendant bien des années encore, peut-être même pour le restant de ta vie.

Ton inquiétude est bien vite détournée par Samuel qui vient vers vous. Tu vois la tension en Nathanael à mesure que la distance entre ton fils et lui se réduit. Tu ne peux qu’imaginer l’angoisse que ce doit être de découvrir qu’on est père du jour au lendemain et surtout qu’on a manqué quasiment les trois premières années de sa vie. Surtout pour quelqu’un comme l’anglais qui avait déjà du mal à s’occuper de lui-même, apprendre qu’on va avoir en charge de prendre soin d’une autre personne… quand bien même il n’aurait pas à devoir s’occuper de lui au quotidien.
Tu souris quand tu vois le chanteur tendre sa main pour saluer ton petit ange blond qui n’hésite pas pour venir la serrer dans la sienne. « Ensanté Nathanel, oui ma maman c’est la meilleure maman du monde ! » répond ton fils en tentant d’imité la formule de politesse de l’anglais, ce à quoi tu ne peux t’empêcher de rire doucement. « En-chan-té Na-tha-na-el, Sam’. » le corriges-tu tendrement en insistant sur le chan et le na pour que ton fils comprenne bien où il s’était trompé. « Lui aussi il parle bizarrement et tu lui dis rien ! » grommelle ton fils en croisant les bras sur son torse avec une moue boudeuse, qui ne dure pas bien longtemps car Samuel semble avoir des dizaines de questions à poser à Nate. « Toi aussi ta maman elle te dit de mettre un chapeau pour le soleil ? » s’enquit ton petit garçon auprès du chanteur. « Moi elle veut toujours que je mette mon chapeau quand on va jouer dehors. » explique-t-il en continuant sur sa lancée. « Ta maman elle te fait des gâteaux ? Moi j’en ai tout le temps au goûter, même qu’ils sont au chocolat. Et c’est les meilleurs du monde dans l’univers ! » s’exclame-t-il tout fier. « Comment tu connais ma maman ? Pourquoi je t’ai jamais vu ? » demande-t-il ensuite sans se rendre compte du malaise qui s’installe sur ton visage à ses deux questions quand les premières t’avaient fait sourire. Tu lances un regard vers l’anglais, un regard qui semble le supplier d’être précautionner dans sa réponse. Voire de ne pas y répondre du tout. Tu es à peu près sûre que Sam’ ne remarquera pas si on esquive quelques-unes de ses questions pour peu qu’on lui en pose en retour. « Tu n’as pas l’impression de poser un peu trop de questions ? » interroges-tu le blondinet sur tes genoux. « Non, j’en ai plein d’autres encore ! » te répond-il avec un sérieux inébranlable qui te fait lever les yeux au ciel, si toutes ses questions sont du même acabit que les dernières, la conversation risque de prendre un tournant compliqué…

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Nathanael Callahan

♆ Messages : 51
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Dinosaure (avatar), Rium (gif)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Jeu 17 Aoû - 5:31


Bien sûr, ils auraient pu faire ça un autre jour. Mais qu’est-ce qui pouvait assurer que Nathanael serait vraiment plus en forme qu’aujourd’hui ? Cela faisait trois ans qu’il avait commencé à être fatigué et ça n’allait pas pour le mieux, bien au contraire. « Non c’est bon, t’en fais pas, ça va aller, j’irai dormir après. » Il ne voulait pas perdre de temps. Il en avait déjà perdu bien assez. Il avait retardé son retour aux États-Unis, c’était fini à présent.

Au contact de la main du petit garçon dans la sienne, le chanteur se figea quelques instants. Entre voir Samuel de loin et le contact direct, il y avait eu une grande différence. Il avait beau avoir écorché son prénom, le chanteur ressentit une sorte de décharge électrique dans sa colonne vertébrale. Tout semblait beaucoup plus réel à présent. Sara corrigea son fils sur sa prononciation, mais c’est sur celle du Britannique que le petit garçon tenta de se justifier. « Je parle bizarrement parce que je viens pas du même pays que ta maman et toi. Tu vois l’eau quand tu vas à la plage ? Si tu nages trèèèèèèès loin, tu arriveras chez moi. » Il pouvait parler avec un accent américain, il avait eu le temps de l’étudier depuis le temps, mais il préférait garder l’accent britannique qui lui était caractéristique. Il était arrivé tard aux États-Unis par rapport à certains de ses frères et sœurs et il est toujours plus difficile de perdre son accent quand on a déjà 15 ans.

Lorsque Samuel lui parla de son chapeau, le chanteur leva les yeux vers sa casquette. Elle n’était pas vraiment là pour le soleil, mais plutôt pour se cacher, et pour cacher la misère qu’il était devenu. Mais il ne pouvait pas lui dire ça. Ce n’était pas des choses qu’on disait à un petit garçon de presque trois ans. « Il faut toujours écouter sa maman. Elle a toujours raison. Et puis Spider-man est mon superhéros préféré. » Le petit était curieux et posait énormément de questions. Ce n’était pas vraiment nouveau pour le Britannique qui pouvait répondre à toutes les questions farfelues des journalistes. « J’habite loin de chez ma maman, donc elle me fait plus de gâteaux, mais elle m’en faisait avant. » Et ta maman aussi m’en faisait. se retint-il d’ajouter. Si le chanteur était piètre cuisinier, il avait pu compter sur la jeune femme pour lui préparer des gâteaux et autres délicatesses qu’il mangeait toujours avec appétit. « Je n’en doute même pas. », finit-il par répondre sans s’étendre plus que ça. Il tenta de ne pas regarder Sara pour ne pas trop se faire submerger par les souvenirs de leur vie à deux.

Et puis, le petit posa la question que le chanteur redoutait tant. Comment connaissait-il sa maman. Nathanael se raidit brusquement et, presque par instinct, lève les yeux vers Sara. À la vue de son regard, il savait que ce n’était pas le moment d’aller trop loin et de tout révéler. Il prit alors le temps de réfléchir tout en retenant sa respiration. Alors qu’il trouva les mots qui lui semblaient juste, il répondit. « Hm… Je suis resté quelques années chez moi, en Angleterre, c’est pour ça… Avec ta maman… » Il prit une pause. C’était compliqué pour lui d’en parler. Il ne savait pas si cela allait vexer la jeune femme ou non. Il ne savait pas comment lui parler ou parler d’elle. « On était dans la même école il y a très longtemps. », lâcha-t-il. C’était la vérité, tous deux avaient fréquenté Julliard. À la différence faite qu’ils ne s’y étaient jamais vraiment croisés et qu’ils n’avaient fait connaissance que plus tard, après leur diplôme respectif.

Sara intervint finalement pour commenter le fait que le petit garçon posait beaucoup de questions, ce à qui il avait répondu qu’il avait encore une sacrée stock. Le chanteur étira un faible sourire en coin. « Ça va aller, t’en fais pas, je suis habitué… Qu’est-ce que tu veux savoir, Samuel ? » Il s’y connaissait en questions qui fusent. Il avait déjà fait cet exercice dans un talk-show américain, des questions posées sans vraiment lien les unes avec les autres mais où il devait répondre comme si les questions étaient très sérieuses. C’était du niveau d’un enfant de trois ans. « Pourquoi tu ressembles au squelette dans le film de l’Halloween qu’on a regardé avec Maman et Tonton Wally ? » Nathanael se figea à nouveau. Il savait qu’il n’était pas au mieux de sa forme, mais entendre un petit garçon, son fils qui plus est, lui balancer cela avec un tel aplomb et une telle honnêteté lui frappa dans le ventre. « Ah vraiment, je ressemble à un squelette ? », articula-t-il avec un peu de difficulté. « Oui ! T’es tout maigre, pas comme Tonton Wally et Tonton Fred ! Tu manges pas des légumes ? » Cette franchise lui faisait encore plus mal que lorsque sa famille au complet avait commencé à s’inquiéter pour lui. Il tenta de garder un peu de contenance, mais cela frôlait l’échec lamentable. « C’est ça… c’est parce que je mange pas de légumes… Donc toi, il faut que tu en manges beeeeeaaaaucoup pour ne pas ressembler à un squelette, d’accord ? », finit-il par répondre la gorge sèche. Il détourna finalement son regard de Samuel, comme par honte. Il n’était pas fait pour être son père. Il n’était qu’un squelette.


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 483
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Dim 20 Aoû - 22:09

Ohana means Family
Family means nobody gets left behind –or forgotten.


Tu n’insistes pas et hoche simplement la tête quand le chanteur te répond qu’il pourra aller dormir après. Tu sais qu’il n’a pas tort sur le principe, seulement tu restes persuadée qu’il n’y a pas qu’une histoire de décalage horaire. Mais s’il ne veut pas en parler, tu ne comptes pas lui forcer la main. Même si tu en meurs d’envie… peut-être que tu pourrais appeler une de ses sœurs pour demander… Puis tu t’imagines appeler l’une d’elle, tu peux déjà entendre d’ici les questions qui fusent et surtout l’appel qui finit en conférence téléphonique avec toute la famille te demandant si Nate et toi vous êtes de nouveau ensemble, comment se sont passés les retrouvailles, quand tu comptes leur rendre visite, si elles peuvent venir, et tu ne seras pas plus avancée sur le brun…

Tu souris quand tu entends ce dernier justifier son accent so british auprès de Samuel qui le regarde avec de grands yeux ronds quand il mentionne le fait de nager très loin pour arriver chez lui. « Tu as nagé tout ça pour venir ? » s’exclame l’enfant sur le ton qui ne laisse aucun doute sur son incrédulité. « Moi je sais pas nager encore. » ajoute-t-il tristement. « On n’est pas obligé de nager, on peut prendre un avion, c’est d’ailleurs très probablement ce qu’a fait Nate. » expliques-tu avec un sourire moqueur, avant de reporter ton regard vers le chanteur, tu arques un sourcil sans te départir de la petite moue qui s’est installée au coin de tes lèvres. Une manière de lui signifier sans un mot que les enfants ont tendance à tout prendre au pied de la lettre, mais aussi de lui faire comprendre que ça t’amuse plus qu’autre chose.

Voir le chanteur se prêter sans rechigner au jeu des milles questions avec Sam’ t’amuse, mais te fait aussi regretter quelque peu de ne pas avoir cherché à le prévenir. Peut-être aurait-il pu être un père formidable dès le début… Tu sais qu’il peut encore l’être aujourd’hui, mais rien ne vous rendra les trois années passées. Tu reviens à la conversation quand tu entends l’anglais répondre à ton fils, son fils, qu’il faut toujours écouter sa mère. « Moi aussi ! C’est le meilleur superhéros de tous les temps, il saute partout avec ses fils d’araignée, c’est troooooop cool !! » s’extasie Samuel, faisant-fi de la remarque qu’on doit toujours obéir à sa maman. Ton fils se fait pensif quand le chanteur lui répond que sa maman ne lui fait plus de gâteaux. « Si tu veux je pourrais t’en donner des miens ! Mais pas tout, parce que sinon j’aurais pu de goûter moi ! » propose le blondinet en tournant son regard vers toi, comme pour venir te demander la permission de partager son goûter. « Ce sont tes gâteaux, tu les partages avec qui tu veux, mais si Nathanael est sage, peut-être que je lui en ferais pour lui… » réponds-tu à ton fils avant de couler un regard vers le chanteur. « Enfin, si tu veux… » ajoutes-tu à son attention avec un sourire timide. Qui vient se figer quand ton fils s’aventure sur les questions sensibles.

Questions auxquelles l’anglais répond habillement de manière détournée. Tu articules un merci silencieux à l’explication qu’il donne et dont Samuel semble parfaitement se contenter. Vu que l’anglais lui donne carte blanche pour continuer ses questions, ce dernier ne se fait pas prier. « Sam’ ! Ce n’est pas gentil de dire ça ! » le morigènes-tu, même si le mal est déjà fait et même si tu penses un peu comme ton fils. Réprimande qu’il ignore royalement d’ailleurs pour poursuivre en notant la comparaison avec ton frère et avec Wallace… Tu lèves les yeux au ciel, même en étant au top de sa forme, Nate n’aurait jamais pu leur ressembler. Tu ne savais pas trop à quelle réponse attendre de la part du brun, néanmoins elle fit naitre un grand sourire sur tes lèvres, un sourire qu’il ne voit pas puisqu’il détourne son regard au même instant, confirmant ce que tu savais déjà, sa fatigue n’a rien à voir avec un quelconque décalage horaire. « Ta maman elle devrait te gronder… Ma maman elle fait les gros yeux comme ça, quand je veux pas manger mes légumes. » dit-il en accompagnant le geste à la parole et en fronçant les sourcils. « Et tu comptes le dire toi-même à sa maman ? » persifles-tu en sachant très bien la réponse que te donnera ton fils et qui ne se fait d’ailleurs pas attendre. « Ah non ! C’est pas bien de dénoncer les copains ! » répond-il d’un air aussi choqué qu’outré par ta suggestion.

Sans crier gare Samuel reprend son interrogatoire en revenant sur une des réponses précédentes de l’anglais, comme s’il n’avait pas posé d’autres questions sans rapport entre. « Mais si tu connaissais ma maman à l’école tu l’as déjà vue danser alors ? Elle m’a montré des films de ses pestacles, elle était la plus belle !! » raconte-t-il avec une certaine fierté presque gênante dans la voix. « Mais maintenant elle peut plus danser… » ajoute-t-il tristement. « À la place elle joue de la musique et elle fait plein de dessins trop beaux, c’est ma maman avec tonton Der’ qui ont fait ceux dans ma chambre. ‘Fin c’est maman qui faisait les dessins, tonton Der’ il portait maman quand c’était trop haut. Parce que tonton Der’ il est pas très bon en dessin, enfin pas autant que maman. » raconte-t-il en se lançant dans un petit monologue. « Tu voudras voir ma chambre ? Y a Spiderman paaaaaaaartooooouuuuuut et avec les autres superhéros un peu, mais plus Spiderman quand même. » propose-t-il avant de se tourner vers toi. « On peut aller lui montrer ma chambre ? S’il te plait, s’il te plait, s’il te plaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit !! » te demande Samuel dans une supplication accompagné d’une parfaite imitation du Chat Potté sur son visage de chérubin. « Tout de suite ? » lui demandes-tu de préciser totalement prise de cours. « Oui ! » te répond ton fils. « Eh bien… Si Nathanael n’a rien d’autre de prévu… je n’y vois pas d’inconvénient… » réponds-tu en levant ton regard vers l’anglais, en notant mentalement d’appeler Frederik pour le prévenir et lui demander de se tenir à carreau si jamais…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Nathanael Callahan

♆ Messages : 51
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Dinosaure (avatar), Rium (gif)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Mer 23 Aoû - 9:59


Samuel était curieux, il aimait poser des milliers de questions – et surtout les gênantes ou les problématiques. Et il prenait aussi tout au premier degré, ou alors il était crédule… ou alors c’était un enfant, tout simplement. Heureusement que Sara était là pour le secourir. « Ta maman a raison, j’ai pris un avion pour venir, pas besoin de savoir nager… » Il croisa le regard de la jolie blonde qui lui confirma qu’un enfant, ça ne voyait pas le côté figuré. Il haussa les épaules, comme pour lui dire que ce n’était pas de sa faute, qu’il ne savait pas. Sa petite moue au coin des lèvres lui réchauffait le cœur. Cela faisait trois ans qu’il ne l’avait pas revue, mais la voir sourire, même ainsi, dépassait largement ses attentes – pour peu qu’il en avait réellement.

Le petit garçon était un vrai fan de Spiderman. C’était marrant, quelques années auparavant, on avait fait la remarque au chanteur qu’il ressemblait étrangement à l’acteur qui avait remplacé Toby McGuire pour devenir l’homme araignée. Il s’agissait d’un Américano-britannique qui pouvait parler avec un accent du pays de la reine Elizabeth II et qui avait lui aussi une tête de gamin, raison pour laquelle il jouait un lycée dans cette trilogie. Cela l’avait toujours fait beaucoup rire. Le chanteur était attendri par ce petit être tellement emballé par un superhéros, comme s’il le croyait réel.

Il proposait ensuite de partager ses gâteaux avec le trentenaire. Les gâteaux de Sara. Ses souvenirs s’activaient et il avait dans la bouche comme un goût des cookies de la jeune femme. C’était lointain et proche à la fois. « Ne t’en fais pas pour moi, il faut que tu manges pour devenir très grand et très fort… » Samuel demanda ensuite tacitement la permission à sa mère qui lui dit qu’il faisait ce qu’il voulait avec son goûter. Et puis, elle dit quelque chose qui figea un peu le Britannique. Elle sous-entendait qu’elle pourrait en faire pour lui aussi. Ses souvenirs revenaient de plus belle. Il la regarda brièvement avant que la question suivante ne le fige pour de bon.

Nathanael hocha furtivement la tête face au merci articulé de la jeune femme. Il était parfois stupide, mais il attendrait que Sara l’annonce elle-même à son fils. Il ne se permettrait jamais de le faire de lui-même. Et puis le petit garçon était passé à un autre point sensible pour le jeune homme : son poids, par extension, son aspect physique. Sa mère tenta immédiatement de lui faire savoir qu’il était allé un peu trop loin. « C’est rien, Sara… », tempère-t-il. Malheureusement, Samuel continua sur sa lancée en le comparant à ses deux oncles – le vrai et le faux – ce qui eut le pouvoir de rabaisser un peu plus l’estime que le Britannique avait de lui-même. C’était un de ses grands complexes, le fait de ne pas être très costaud et de ressembler plus à un bouleau qu’à un chêne, même avec un travail à la salle. Il fit de son mieux pour retomber sur ses pieds après une telle attaque (involontaire) avant de détourner le regard comme pour reprendre de la contenance. Il en fallait plus pour arrêter le garçonnet qui lui dit que sa mère devrait le gronder. Chose qu’elle avait déjà faite, à vrai dire. Sara proposa de le dénoncer à Clara Callahan, mais Sam était plutôt du genre à ne pas dénoncer ses copains. Copains. C’était ainsi qu’il le décrivait après seulement quelques minutes ? Tout était tellement plus facile quand on était plus petits. Le chanteur soupira légèrement. « Ma maman m’a déjà grondé avec des yeux encore plus gros que ta maman. », répondit-il simplement.

Mais l’interview/interrogatoire n’était prête d’être terminée, puisque le garçon reprit de plus belle. S’il avait déjà vu Sara danser. « Hm… Oui, j’ai déjà vu ta maman danser… » Une nouvelle vague de souvenirs l’envahit, notamment leur première rencontre. Lui qui s’était ennuyé comme un rat mort jusqu’à son apparition sur la scène. Et puis toutes les autres fois où il était venu à ses répétitions, aux spectacles, et quand elle dansait juste pour le plaisir. Il reprit ses esprits lorsque le petit garçon fit remarquer que la jeune femme ne pouvait plus danser. Une sensation différente l’enveloppa. De la douleur, non pire : de la souffrance. Il tenta de ne rien laisser paraître cependant. Elle faisait quand même du dessin et de la musique, mais ça n’égalait pas sa passion pour la danse. La jeune femme avait fait la chambre de son fils, et cela n’étonnait pas le trentenaire. Il se dit qu’il aurait pu l’aider. Bien sûr qu’il l’aurait aidée. Il aurait fait des bêtises, mais il l’aurait aidée, avec le sourire. « C’est super… une chambre avec les dessins de ta maman… » Et puis, la situation prit une tournure inattendue. Il voulait lui montrer sa chambre. Mais pas n’importe quand. Maintenant. Hein ? Maintenant ? « Oh… euh… je… » Mais il avait déjà perdu le petit garçon qui s’était tourné vers Sara pour obtenir l’autorisation maternelle à grands coups de regards mignons et de s’il te plaît insistant.
« Pourquoi pas… », finit-il par répondre. Il joua nerveusement avec ses doigts. « Je ne veux pas déranger… » Il ne voulait surtout pas mourir si jamais Frederik s’avérait être à la maison au même moment. Il interrogea donc la jeune femme du regard. Était-ce vraiment sans danger ?


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 483
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Jeu 31 Aoû - 0:02

Ohana means Family
Family means nobody gets left behind –or forgotten.


Samuel était dans sa pleine période des pourquoi, il voulait toujours tout savoir, posant inlassablement des questions sur tout ce qui lui passait par la tête. Et Nathanael en faisait les frais, d’autant plus que ton, enfin votre fils ne possédait pas la fonction filtre qui lui aurait permis d’éviter quelques questions gênantes. Des questions qui pouvaient également être blessantes comme lorsque le petit blond demanda à l’anglais pourquoi il était si maigre, une réflexion que tu avais déjà eue mais dans des termes un peu moins crus… ça te désole de voir le chanteur aussi mal, malheureusement tu sais que tu ne peux rien y faire, autrefois il n’aurait jamais pu être aussi frêle, pas avec toi qui, entre deux tournées, passait ton temps à lui préparer des plats et des gâteaux. Aujourd’hui tout ce que tu pouvais faire était de proposer de lui faire quelques cookies comme tu venais de le faire quelques instants plus tôt.
Samuel, lui, semble penser que Nate devrait être grondé par sa mère, ce qu’elle a sans doute déjà fait et ses sœurs ce sont probablement jointes à leur mère. Tu souris quand le chanteur répond que sa mère l’a déjà grondé avec des yeux plus gros. « C’est pas possible ! Je suis sûre ma maman elle fait plus peur que la tienne. » rétorque l’enfant en hochant frénétiquement la tête comme pour donner plus de poids à son affirmation. « Oh non, la maman de Nathanael peut faire très peur quand elle est vraiment fâchée ! » confirmes-tu, ce à quoi Sam’ répond avec un hochement d’épaule, comme s’il continuait d’en douter. Mais tu sais que Clara Callahan peut se montrer terrifiante quand elle le veut, un peu comme ta mère… elle parait toujours très gentille, calme et posée, mais quand elle se met en colère… mieux vaut ne pas être dans les parages.

L’enfant passe ensuite sur ta passion, la danse, mentionnant les films que tu lui avais montré. Tu avais voulu qu’il sache le plus tôt possible pour toi, avant qu’il entre à l’école surtout, pour le préparer aux éventuels moqueries et remarques de ses camarades. Tu es en paix avec cette partie de ta vie, tu ne veux épargner à ton fils d’en souffrir. Tu ne peux t’empêcher de regarder Nathanael quand il répond, tu revois votre première rencontre après un de tes ballets, son bouquet de Lys blanc en main… et toutes les fois suivantes où il pouvait se libérer pour venir te voir que ce soit les ballets ou les répétitions. Tu peux encore le voir, assis au premier rang, les yeux braqués sur toi, uniquement. Jusqu’à l’accident et jusqu’à ce qu’il parte… tu détournes le regard avant d’être submergée par la douleur qu’entraîne toujours ces souvenirs, te concentrant à la place sur les paroles de ton fils, expliquant que tu as fait les dessins de sa chambre. Il te prend d’ailleurs totalement au dépourvu en proposant au chanteur de lui montrer sa chambre, même si tu donnes ton accord sous réserve que l’anglais soit libre. Ce qui, au vu de sa réponse semble être le cas. « Moi ça me dérange pas et c’est ma chambre qu’on va voir ! » s’exclame Samuel, comme si c’était une réponse suffisante, mais toi tu sais la question implicite qui se cache sous cette simple phrase. Tu prends ton téléphone et envoie un message à ton frère, lui expliquant rapidement la situation et lui demandant, si possible, de sortir de la maison. Tu connais Frederik, tu sais comment il pourrait réagir face à l’anglais, ce dernier le sais aussi d’ailleurs… il a suffisamment connu ton aîné pour savoir qu’il est très loin d’être en odeur de sainteté pour lui. La réponse ne tarde pas, un simple « Ok. » qui ne te dit pas grand-chose, mais un regard à ton fils et tu devines déjà que tu ne peux pas lui refuser ça. « J’ai prévenu Frederik, ça ne posera pas de problème. » réponds-tu à la question informulée du chanteur. « Youpiiiiiiiii ! » s’extasie ton fils en tapant frénétiquement dans ses petites mains.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Nathanael Callahan

♆ Messages : 51
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Dinosaure (avatar), Rium (gif)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Jeu 14 Sep - 10:09


C’était le concours pour savoir qui avait la maman la plus terrifiante. Par expérience, Nathanael savait que c’était forcément la sienne, puisqu’elle avait eu beaucoup plus de matière pour faire passer de sales quarts d’heure à son fils, mais le petit Samuel souhaitait apparemment faire de sa mère un monstre effrayant. Sara avait alors appuyé les dires du chanteur en insistant que Clara Callahan était la grande vainqueur. « En plus, ma maman parle encore plus bizarrement que moi, alors imagine avec les gros yeux… », jugea-t-il bon d’ajouter, comme un clin d’œil à son accent atypique pour un petit américain.

Si le petit garçon était bien déterminé à faire visiter sa chambre à Nathanael, le chanteur était plutôt préoccupé par une autre personne. « C’est gentil… mais je ne veux pas déranger ton oncle… si jamais il voulait jouer avec toi… » Ou si l’envie lui prenait de faire connaître sa haine envers le chanteur au travers d’une douleur intense, bien que sans doute bien loin de celle qu’il avait provoquée chez Sara il y a trois ans. Il attendit alors que la mère de Samuel prenne les devants.

Nathanael, qui avait retenu sa respiration depuis qu’il avait vu Sara envoyer un message à son frère, ne put s’empêcher de soupirer de soulager en l’entendant dire que c’était possible. Pourtant, dans un coin de sa tête, il redoutait une confrontation avec l’aîné Howe, qu’il ait donné son accord ou non pour que l’Anglais débarque dans sa maison pour visiter la chambre de Samuel, qui était plus que content. « Super… Allons voir Spiderman. » Mais l’Anglais était un peu nerveux. Entre être d’accord par message et la réaction en vrai, il pourrait y avoir tout un monde. « Ta maison est loin d’ici ? Ou on peut marcher ? » Il n’avait, à dire vrai, aucune idée d’où ils étaient exactement. Il avait donné le nom du parc au chauffeur de taxi lorsque ce dernier était venu le prendre à l’hôtel, mais il n’avait pas regardé une carte pour évaluer les distances. Ils auraient pu être en réalité dans une autre ville, que pour lui cela n’aurait pas fait grande différence.


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 483
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Lun 25 Sep - 15:03

Ohana means Family
Family means nobody gets left behind –or forgotten.


Voir Samuel discuter le plus naturellement du monde avec Nathanael est un spectacle attendrissant, même s’il essaye de soutenir à l’anglais que tu es plus terrifiante que la matriarche Callahan. Ton fils ouvre la bouche en un grand « O » de surprise quand Nate lui explique que sa mère parle avec un accent plus prononcé encore que lui. Tu te retiens tant bien que mal de rire, visualisant parfaitement la situation. Il faut dire que tu as déjà eu l’occasion de rencontrer Clara et de l’entendre réprimander sa progéniture. Repenser à tout ça t’emplissait de nostalgie et te faisant regretter ce temps, quand le chanteur t’avait quitté tu avais aussi perdu tout contact avec sa famille avec laquelle tu t’étais toujours bien entendu. Quand bien même certains d’entre eux pouvaient parfois se montrer quelque peu envahissants.

Quand le blondinet émit l’idée de montrer sa chambre au brun, tu tâches d’anticiper les éventuels problèmes que cela pourrait poser, comme ton frère qui se ferait sans doute un plaisir de coller son poing en plein sur le nez de l’anglais… sa réponse à ton sms ne te permet d’ailleurs pas vraiment de savoir ses intentions, mais tu espères qu’il fera un effort pour Samuel. Frederik adore son neveu et tu sais qu’il ne chercherait pas à lui faire de peine, même si cela lui demandait de prendre sur lui et de laisser l’anglais en vie pour quelques temps encore. « Tonton Frederik peut jouer avec moi tous les jours. » répond ton fils en haussant les épaules, signifiant qu’il ne voit pas pourquoi ça le dérangerait. Ça t’amuserait presque de le voir aussi innocent si tu ne savais pas que tu devras un jour lui expliquer toute l’histoire. Au fond tu espères que tu pourras retarder ce moment autant que possible. Tu sais que raconter ton passé ne fera que le raviver encore plus que la simple présence de Nathanael ne le fait déjà et tu n’as aucune idée si tu seras prête pour ça un jour.

Tu souris devant l’enthousiasme de Samuel, tu es soulagée de voir que la présence de Nate ne lui fait pas se poser plus de questions, pour lui ce n’est qu’un potentiel copain de plus. Du côté de l’anglais, bien que tu le sentes plus nerveux, plus anxieux face à cette situation, tu vois aussi qu’il a envie de faire en sorte que ça marche. Et tu es prête à l’aider pour ça, car si tu as le choix, tu préfèrerais que ton fils ait un père, son père, dans sa vie, pas juste l’idée d’avoir un père. « Non on est pas très loin ! » s’exclame ton fils avec un grand sourire. « Il faut une vingtaine de minutes en voiture, je vais commander un taxi, il devrait être là dans cinq minutes le temps de sortir du parc. » tempères-tu en joignant le geste à la parole et en ouvrant ton application, trente secondes plus tard tu recevais la notification annonçant que la voiture était en route.

Quand vous sortez du parc, le taxi est déjà là, son chauffeur adossé à la voiture, il se redresse en vous voyant arriver et vient t’aider à t’installer. Samuel et toi êtes à l’arrière et l’anglais à côté du chauffeur, ce dernier vous fait la conversation, parlant du climat qui se dérègle, des politiciens qui font n’importe quoi, des taxes trop élevées, tu réponds avec amusement à certaines questions, quand d’autres te font te tourner vers ton fils, te laissant te demander quel monde vous allez lui léguer. Arrivés à bon port le taxi vient t’aider de nouveau et tu laisses Samuel entraîner Nate vers la maison où Frederik les attend sur le pas de la porte. « Tonton Freeeeeeed ! Je veux montrer ma chambre de superhéros au copain de maman ! Lui aussi il aime bien Spiderman ! Tu le connais, toi, le copain de maman ? Il parle bizarrement et même que maman elle lui dit rien, elle dit que c’est normal ! Je trouve pas ça très juste en vrai. Mais il a dit que c’est parce qu’il habite trèèèèèèèèèèèès loin et que faut y aller en nageant ! Même qu’ils parlent tous comme ça là-bas ! Tu y es déjà allé tonton Fred ? » s’extasie le blondinet après avoir sauté dans les bras de son oncle, lui arrachant d’ailleurs un sourire, malgré la tension évidente dans chaque muscle de son corps. Instinctivement tu t’avances pour te trouver entre le chanteur et ton frère. Tu lui lances un regard qui signifie très clairement que ce n’est pas le moment pour une quelconque conversation au sujet de ton histoire et de l’anglais. « Tu sais, quand tu poses des questions, il faut laisser les gens répondre entre temps Sam’. Oui je connais l’ami de maman, plus que je ne le souhaiterais. Oui j’y suis déjà allé quelque fois, on t’emmènera un jour si tu veux. Mais on n’ira pas en nageant. » répond-il avec flegme avant d’entrer dans la maison avec Samuel dans les bras, te laissant le soin de faire entrer votre invité. « Je suppose qu’on peut dire que ça c’est bien passé… » souffles-tu avec un certain soulagement. Tu sais que l’orage enfle mais il n’éclatera pas tout de suite, pas avec Samuel dans les parages. C’est toujours ça de répit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Nathanael Callahan

♆ Messages : 51
♆ Feat. : Andrew Garfield
♆ Crédits : Dinosaure (avatar), Rium (gif)

MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   Lun 23 Oct - 14:58


Samuel avait l’air ravi d’avoir trouvé un nouveau copain avec qui discuter. Un nouveau copain un peu particulier, il fallait le dire. Samuel était également un copain particulier pour Nathanael qui avait tout le mal du monde à rester le plus indifférent possible. C’était son fils qu’il avait devant les yeux. Son fils de presque 3 ans dont il ne savait rien. Son fils qu’il aurait pu aimer dès le début, mais qu’il a lâchement abandonné le jour où il avait quitté Sara.

La menace de la mort imminente du chanteur était prévenue, ils pouvaient dès à présent partir en direction de la maison familiale pour voir cette fameuse chambre Spiderman. Elle n’était pas loin, selon le petit garçon. Une vingtaine de minutes en voiture, selon la jeune femme, ce qui fit se crisper le Britannique. Vingt minutes dans un endroit aussi petit qu’un taxi avec Sara, ce n’était pas bon pour lui. Vraiment pas. « D’accord. », répondit-il simplement avec le peu d’aisance qui lui restait. Il appréhendait cette route. La jeune femme n’avait pas encore appelé de taxi qu’il revoyait de vieux souvenirs dans ce genre de véhicule. Des souvenirs heureux, évidemment.

En voyant le chauffeur de taxi aider Sara à s’installer, Nathanael déglutit péniblement. Il aurait pu être à la place du chauffeur et la prendre dans ses bras pour l’installer sur la banquette. Évidemment, il lui aurait volé un baiser au passage avant de s’éclipser pour mettre le fauteuil dans le coffre pour finalement se faufiler dans la voiture et s’asseoir sur la place du milieu pour rester plus proche d’elle. Mais non, il n’était pas à l’arrière du taxi mais à l’avant. La place du mort. Le conducteur est d’humeur bavarde, une conversation à laquelle l chanteur participe vaguement. Tous ces sujets, il ne les connaît pas vraiment. Trop plongé dans la musique, jamais vraiment intéressé. Il laisse volontiers la parole à Sara qui a l’air beaucoup plus à l’aise, elle l’avait toujours été.

Une fois devant cette maison que le Britannique connaissait à présent, ce dernier se laissa porter par un petit garçon de nouveau énergique qui n’avait qu’une hâte : lui montrer sa collection de Spiderman. La joie sur le visage du trentenaire fut de courte durée puisqu’à peine le regard levé, il croisa la silhouette massive de Frederik Howe. Presqu’instinctivement, sa tête rentre dans ses épaules et Nathanael se prépare à recevoir la mise à mort qu’il mérite. Par chance, une petite tête blonde vient jouer les cessez-le-feu sans le vouloir. Il balançait tout ce qu’il avait à dire sans aucune interruption, laissant le temps à Sara d’arriver à leur hauteur. Le chanteur voulut saluer le frère Howe, mais ses cordes vocales refusaient de fonctionner. De toute façon, le militaire ne prit même pas la peine de lui adresser la parole. Pas de doute, il prenait sur lui pour ne pas faire de scène devant le petit.

Il rentra alors dans la maison, laissant le loisir à l’Anglais de respirer enfin. Sara vint alors commenter ses retrouvailles plus que particulières. « Dans la mesure où je suis visiblement toujours vivant... », commença-t-il en suivant Frederik et Samuel du regard avant de commencer à pénétrer chez les Howe. « Disons que ça aurait pu être pire... » Il savait pourtant que ce répit n’était que de courte durée. Frederik se contenait à cause de son neveu, mais dès que ce dernier ne serait pas dans les parages, Nathanael ne donnerait pas cher de sa peau.


Got her taste on my lips, still feel her on my fingertips. And now she makes me feel, like I’ll never be alone again, 'cause I’ve never had love like this. I fall asleep with you next to me, memorize the sound of your heartbeat. It’s beating loud from this point of view. I can’t believe that you’re near me, you took all that I’m fearing. And turned all my skies to blue. by sian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t107-nate-that-s-not-what-i-meant-to-say


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ohana means Family ☽ Nate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ohana means Family ☽ Nate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nate Yassine Taylor || Finished
» If It Means A Lot To You ►► 02/03/12 à 23.58
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Family First : II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: East Bay :: Le parc national-
Sauter vers: