Partagez | 
 

 Louka - I keep going even with that storm in my heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Louka D.Hanson

♆ Messages : 7
♆ Avatar : Thomas Brodie Sangster
♆ Crédits : Ilyria

MessageSujet: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Jeu 13 Juil - 21:18



Louka David Hanson
J’ai besoin de toi mais tu n’est plus là….

Nom : Hanson Prénom(s) : Louka David Âge : 25 ans date et lieu de naissance :  14 juin 1993 en virginie  État civil : Célibataire Orientation sexuelle : Gay Métiers/études : viens de décrocher son diplôme de médecin et veux devenir médecin militaire mais est actuellement serveurs Groupe : Land Scénaio ou inventé ? Inventé Avatar : Thomas Brodie Sangster Crédits : Ilyria




Caractère  Le respect : - Il est respectueux, voir trop. Le vouvoiement est pour lui quelque chose de normal, il le fait presque automatiquement. Il ne se permettrait jamais de tutoyer quelqu’un la première fois et ne changera pas d’avis tant que la personne ne lui aurai pas dit qu’il peut le tutoyer. De ce fait Louka met tout le monde sur le même pied d’égalité et se pensera donc toujours inférieur aux autres.
A l’inverse, si la personne face à lui l’énerve, le jeune garçon oublier tout respect, le tutoiera et pourrait même aller jusqu’à l’insulter. Oui, Lou s’énerve plutôt rapidement surtout si l’un de ses patients refuse de se laisser soigner.

Aime apprendre : - Dans ses études, il était très sérieux. Toujours en soif d’apprendre il aimait plutôt bien les choses nouvelles, inconnues et aime encore en connaitre. Cependant, il y a des jours où Louka souhaite tout plaquer et partir au Groenland dans un igloo (sisi). Oui, il aime certes sa vie mais se dit qu’il ne mérite pas d’avoir la chance de sauver des gens qui eux peuvent sauver d’autre gens.

La jalousie : - La jalousie est un point très important dans le caractère de Lou, car celui-ci à la sainte horreur qu’on touche à ses affaires. Même envers ses amis très proches, il est très jaloux. Il ne peut pas supporter le fait que les personnes qu’il apprécie peuvent apprécier quelqu’un comme ils l’apprécient lui. Le jeune à seulement peur que ses amis préfèrent un autre et du coup qu’ils l’abandonnent et qu’il se retrouve ainsi seul.
Au niveau de l’amour Lou est encore plus jaloux. C’est une horreur. Vraiment. Il lui est insupportable de savoir que quelqu’un d’autre que lui puisse, ne serait-ce, que poser les yeux sur la personne qu’il aime.

Boule de nerfs : Louka est une véritable boule de nerfs quand il le veut vraiment. Il s’inquiète pour tout, c’est incroyable. Ayant perdu déjà quelqu’un, il a toujours peur qu’un de ses amis disparaisse également et il en pleure souvent trop rapidement.

Sans que je puisse vous expliquer pourquoi eux, Louka considère les militaires comme des dieux. Il les trouve forts et leur parlera qu’avec une grande admiration. C’est également pour cette raison qu’il souhaite devenir Médecin pour les militaires afin d’avoir la chance (bien qu’il ne pense pas le mérité) de pouvoir soigner des sauveurs.


Le corps de Louka est pur, totalement. Il n’a aucune cicatrice, aucun tatouage et aucune tache sur son corps.
Anecdotes, tics, manies Louka a la fâcheuse manie de faire plusieurs fois quelque chose afin d’être vraiment sûr d’avoir bien fait les choses. Il ne supporte également pas quand les autres font une tâche qu’il se doit d’effectuer. Il a également la manie de ranger tout ce qu’il sort à la minute même où il n’en a plus besoin. Il ne supporte également pas dormir dans le noir et d’être seul les nuits d’orage.
Pour les anecdotes :
- Le jeune garçon a perdu son meilleur ami il y a un an dans un accident de voiture alors qu’il était en permission et qu’il se rendait chez ses parents. Louka ne s’est jamais réellement remis de son décès et il lui arrive encore parfois de craquer au boulot ou quand il est seul chez lui. Il ne supporte que très mal la solitude et veut donc souvent que l’on vienne dormir chez lui et ceci depuis le décès de Glain.

- Louka ne sait malheureusement pas nager. Il n’a pas spécialement peur de l’eau, c’est seulement que sa mère et son père n’ont jamais pris le temps de lui apprendre. Peut-être qu’une personne pourrait un jour lui apprendre ? Qui sait…
- Il est complètement accro aux chocolats, il ne peut absolument pas s’en passer. Une journée sans et Louka ne peut plus tenir du tout. Il ne peut vraiment pas du tout s’en passer.  
-Il aime les animaux, vraiment, beaucoup. Il ne peut résister à l’envie de les caresser dès qu’il en voit. Par exemple les chatons, il veut les bouffer tellement il les trouve beaux, mignons et kawaii.
- Louka n’aime absolument pas l’alcool. Le goût le dégoûte et les effets également. Voir les gens bourrés ne lui plaît absolument pas.
- Louka est végétarien.
- L’une des passions du jeune garçon est le dessin, il adore s’asseoir à son bureau pour dessiner pendant des heures s’il le peut.
.

Derrière l'écran
Pseudo / prénom : Loukoum :3 Âge : 19 piges magueule Fréquence de connexion : 8000j/7 ? Seulement quand je réussi à sortir de mon antre  Hihi  Comment tu as connu le forum ? P Marraine la bonne fée qui s'appelle Samaël  pensif  Un dernier petit mot ? Je suis plus pâté que choucroute  Russe    


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Louka D.Hanson

♆ Messages : 7
♆ Avatar : Thomas Brodie Sangster
♆ Crédits : Ilyria

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Jeu 13 Juil - 21:19


Tell me your story

Quand nous nous sommes rencontrés , tu étais mon voisin. Nous étions encore très jeunes mais on était sûr d’une chose : nous allions être meilleurs amis pour la vie. A présent, je peux te dire que je suis heureux de t’avoir connu, très heureux. Tu as toujours été un jeune garçon souriant, avec une joie de vivre incontrôlable et je suis sûr que tu peux l’être encore.
Je voudrais tout d’abord te dire que je suis vraiment désolé de ce qui m’est arrivé... Je t'ai laissé seul dans ce monde qui pour toi était synonyme d’inquiétude constante... Nous étions souvent ensembles dans la rue, nous courrions partout comme des fous et nos parents avaient parfois du mal à nous séparer.
Maintenant que j'y repense, je n’aurais jamais dû prendre le volant ce soir là… La tempête était bien trop forte. J’aurais dû t’écouter et rester chez toi, toi qui étais complètement effrayé. Mais je voulais vraiment retrouver mes parents… C’était un truc une folie. Une folie qui m'a coûté la vie.

Tu es né le 14 juin 1993, de deux parents qui t’aimaient énormément. Tu étais chanceux, vraiment. Je ne me plaindrais pas de la mienne mais ta mère faisait la meilleure tarte aux pommes du monde. Nous en mangions tous les mercredis après-midi quand ta mère ne travaillait pas. Ta mère … C’était tout un personnage… Elle était âgée de tout juste 24 ans quand elle t’avait eu. Elle était heureuse mais ses parents l’ont presque jetée hors de leur famille quand ils ont su qu’elle attendait un petit garçon. Qu'elle t’attendait toi… Elle s’appelait Juliana. Elle était aussi belle qu’une femme puisse l’être et elle s’est installée avec ton père avant de se marier rapidement avec lui. Ton père lui avait 27 ans quand tu es né, il était déjà militaire et l'armée était devenue sa deuxième famille depuis déjà 7 ans. Tes parents s’étaient rencontrés alors que ton père était en « arrêt » et avait décidé d’aller boire un verre dans un bar.

Il n’était pas souvent à la maison du fait de son boulot. En journée, ta mère était aussi entrain d'effectuer son travail de secrétaire et tu étais donc gardé par tes grands-parents quand tu n’étais pas encore en âge d’aller à l’école. Quand tu étais chez eux et que ta grand-mère te parlait, tu la regardais avec des yeux emplis de respect, tu l’aimais beaucoup ta grand-mère, et cela c’est un fait. C’était un médecin reconnu et c’est d’elle que vient ton envie de devenir médecin pour les militaires. Ton grand-père lui était à la retraite (toute comme ta grand-mère).
Lorsque tu as eu l’âge d’aller à l’école et que ta mère ne pouvait pas venir te chercher c’était la mienne qui venait et nous passions beaucoup de temps à jouer dans le salon… Je ne le dirais jamais assez mais nous étions vraiment très proches et jouer ainsi en toute insouciance me manque beaucoup.

Tu as toujours été le plus intelligent de nous deux, le premier de la classe… J’étais les muscles et toi le cerveau. Quand des mecs t’embêtaient à l’école avec ton corps qu'ils qualifiaient "d’androgyne" et d’imberbe, je leur donnais toujours une correction. Nous étions comme des frères et avec moi tu n’avais jamais rien à craindre.
Toi tu m’aidais à réviser, à comprendre et parfois même à tricher. Grâce à toi j’ai sauté la classe de 5ième avec toi et nous avons réussis à avoir notre brevet … Tu avais la mention Très bien. Tes parents étaient fiers de toi, tes grands-parents aussi et moi aussi j’étais fier de toi Lou… Nous sommes entrés dans le même lycée, tu travaillais presque tous les soirs, une tête je te dis. Tu étais vraiment toujours penché sur tes bouquins et tout ce qui t’importait à l’époque c'était les études.
Tu ne portais aucun intérêt aux filles. Je me souviens que tu étais resté très longtemps célibataire et puis tu n’avais aucune amie alors que beaucoup tentaient d’attirer ton attention, te parler ou seulement de pouvoir rentrer dans le cercle de tes amies proches mais aucune n’avait réussi…
Quant à moi –rire- je sortais avec tout ce qui bougeait. Les filles n’étaient alors rien de très important pour moi bien que je suis tombé amoureux de l'une d’entres elles. Une fille que j’ai longtemps continué à aimer.

Malgré nos différences concernant l’attirance des filles, nous étions toujours inséparables. Pour autant, ton comportement envers celles-ci aurait dû me mettre la puce à l’oreille.
C’est quand tu as eu 17 ans que tu me l’as avoué. Au fond je pense que je m’en fichais de savoir que tu aimais les hommes… C’était comme ça, je ne sais pas je voulais simplement que tu sois heureux et tant que tu étais avec une personne que tu aimais vraiment… C’était le plus important. Je savais que jamais tu ne serais attiré sexuellement parlant par moi. Tu me considérais comme ton frère et je te considérais également comme tel.
Tes parents eux… Ne l’ont pas pris avec autant de bonheur que moi mais ils ne l’ont pas pris vraiment mal non plus. Ils étaient heureux que tu aies trouvé ton orientation, mais ils étaient attristés que tu ne puisses surement pas leur donner de petits enfants avec ton propre sang. Mais tu t’en foutais, toi tu t’aimais comme tu étais et le jugement des autres tu t’en foutais également. Personne n’avait le droit de te juger, tu étais ce que tu voulais, tu étais bien dans ta peau et c’était le plus important à tes yeux et tu as bien raison.

Tu as obtenu ton bac avec mention Très bien tandis que je l’ai eu sans mention. Nous avions fait la fête ce soir-là, tu n’avais aucune goutte d’alcool dans ton sang mais tu t’amusais. Tu riais, tu rayonnais totalement. J’étais légèrement jaloux que des personnes puissent te voir dans cette état. Je voulais être le seul à pouvoir te voir comme ça, entrain de rire à gorge déployé. J’avais eu dû mal à me contrôler sans raison quand ce gars avait osé poser ses mains sur toi et qu’il t’avait embrassé. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait en moi, c’était comme si des pointes de fer me transperçaient le cœur, qu’une boule de fer remontait le long de ma gorge, que mon cœur battait de plus en plus vite afin d’irriguer mes veines qui se gonflaient sous une colère et une frustration sans nom. Irrationnelle pour moi. Je ne comprenais pas les sentiments qui grandissaient dans mon corps, qui se diffusaient lentement à travers mes os et qui ne voulaient absolument pas me laisser tranquille. Après cette fête je décidais d’oublier les sentiments que j’avais connu et me maria (à l’âge de 20 ans) avec cette fille avec qui je sortais depuis le lycée. Toi tu étais encore célibataire, alors que tu étais, à l’âge de 18 ans, dans une école de médecine alors que je rentrais dans l’armée de terre.

Nous avons continué à nous voir, surtout la première année, pendant l'été. Bien que nous avions des emplois du temps compliqués nous faisions tout pour nous revoir. Cependant, quand je te voyais, je te trouvais de plus en plus beau, bien que je fusse désormais marié. Je ne pouvais pas te sortir de ma tête. Je te voyais toujours rire, ton visage illuminé par ton bonheur qui ne cessait d'illuminer le mien quand j’étais en mission ou en entraînement.
Avec ma femme, j’étais absent et je ne la touchais presque plus. Quand j’y arrivais, c’était à toi que je pensais. Je l'ai aimé oui mais il n’y avait plus que toi qui réussissait à me faire sourire. C’était pour toi que j’avais hâte de revenir à la maison, toi que je voulais absolument voir. Tu étais le seul pour moi. Je n’étais plus capable d’aimer ma femme et je l’ai d'ailleurs quitter à mes 21 ans. Notre mariage n’avait duré que deux ans et j’ai pris encore plus de temps pour t’avouer que je t’aimais, toi, mon meilleur ami…
Tu étais comme toujours un mec qui apprenait toujours autant, avec tes lunettes sur le nez tu ne prenais du temps que pour fumer une cigarette, boire un café et discuter quelques minutes avec moi.

C’est le 18 Mai 2016 que ma vie a pris un heureux tournant… Et un autre plus tragique. Je venais d’avoir ma permission, je me suis rendu chez toi afin de te saluer avant de partir voir mes parents qui avaient déménagé dans une certaine ville dont je me souviens plus le nom.
Malgré le temps qu’il faisait dehors, le moment que j’ai vécu avec toi était magnifique. Cette nuit là tu m’as avoué tes sentiments, que tu m’aimais et que même si tu savais que j’étais hétéro, tu t’en fichais, tu m’aimais et c’était ainsi. J’étais étonné de savoir ça, je pensais que je ne t’attirais absolument pas mais, de toute évidence, je m'étais trompé.
Je me suis alors doucement penché et j’ai posé mes lèvres sur les tiennes. Nous nous sommes embrassés mais est venu l'heure où j'ai dû partir… J'ignorais alors que je ne reviendrais jamais.
Je sais que je t'ai fait de la peine… et j’en suis désolé j’aurais dû faire attention… J'étais tellement pressé de voir mes parents que j’ai roulé trop vite, la rue trempée m'a fait perdre le contrôle et je suis entré net dans un arbre… De là-haut, je reste cependant là à veiller sur toi. Je sais que tu es désormais diplômé, que tu as gardé ton petit boulot de serveur.

Ne m’oublie pas Louka. Je t’aime et je t'aimerai toujours. Toutes les bonnes choses ont une fin… Mais j’ai été heureux de t’avoir connu… retrouve l’amour avec un autre homme et construit une famille heureuse. Tu n’es pas fait pour être seul, tu es un homme avec des valeurs que tu dois partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Aleksander Masewicz

♆ Messages : 100
♆ Avatar : MPokora
♆ Crédits : Avatar Junkiie & gifs persos'

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Jeu 13 Juil - 21:26

Hello et bienvenue sur le forum ! Bon courage pour la fin de ta fiche !

_________________

But are we all lost stars ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Samaël Ward

♆ Messages : 57
♆ Avatar : Dylan O'Brien
♆ Crédits : CALIGULA.

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Jeu 13 Juil - 23:02

Bienvenue La coeur
Bon courage pour ta fiche mon mignon Coeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t165-samael-you-wear-a-mask-for-so-long-you-forget-who-you-were-beneath-it
avatar


Louka D.Hanson

♆ Messages : 7
♆ Avatar : Thomas Brodie Sangster
♆ Crédits : Ilyria

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Jeu 13 Juil - 23:46

Aw Ange merci mes mignons Hihi Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 407
♆ Avatar : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Ven 14 Juil - 0:42

jdhskvwlcjkd,fnvb s;jfvndk;j,vndf Thomas Woot j'aime tellement cet acteur Coeur
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Si tu as des questions n'hésite pas ! Kisses
Ravie de voir que Samael ramène du people Héhé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t91-sara-howe-time-to-be-alive
avatar


Louka D.Hanson

♆ Messages : 7
♆ Avatar : Thomas Brodie Sangster
♆ Crédits : Ilyria

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Ven 14 Juil - 0:43

Merci beaucoup Ange moi aussi j'aime beaucoup cet acteur Hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Yelena Navrátilová

♆ Messages : 161
♆ Avatar : Lena Headey
♆ Crédits : Moonday girl

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Ven 14 Juil - 12:23

Bienvenue par ici cheerleader
Et bon courage pour ta fiche Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t359-yelena-navratilova-feat-lena-headey
avatar


Louka D.Hanson

♆ Messages : 7
♆ Avatar : Thomas Brodie Sangster
♆ Crédits : Ilyria

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Ven 14 Juil - 14:19

Merci cheerleader
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


M. Mercy Wayland

♆ Messages : 430
♆ Avatar : Keira Knightley
♆ Crédits : Luiyna (avatar) & RIUM (cracks gifs) Fakementine (Maiden gif)

MessageSujet: Re: Louka - I keep going even with that storm in my heart.   Ven 14 Juil - 23:46


Bravo Invité
tu fais à présent partie des LAND ! Drapeau USA

J'ai déjà fait tous les commentaires par CB Arrow alors ne laissons pas plus de suspens Hihi

Si tout a été fait correctement tout a été recensé, mais n'hésite pas à vérifier que ton avatar, ton prénom & ton nom, ainsi que ton métier ont bien été noté. L'erreur est humaine et aux dernières nouvelles le staff est humain, alors on n'est à l'abri de rien !

Il est à présent grand temps de faire ta fiche de liens et de RPs, n'hésite pas à aller sur les fiches des autres membres pour demander des liens et/ou des RPs d'ailleurs Tu peux également proposer des idées de liens avec nos prédéfinis. Tu trouveras toutes les infos sur comment faire ici.

Si jamais tu as besoin d'un partenaire très important pour ton personnage tu peux toujours en faire un scénario ou un pré-lien dans cette partie. Tu pourras lire les bonnes pratiques du scénario et du pré-lien par là.

Pour faire connaissance avec les autres membres nous t'invitons à venir flooder avec nous ! Que ce soit au Bac à Sable pour les jeux en tout genre ou au Parloir pour papoter plus librement.

Au cas où ta vie IRL prendrait trop de place n'oublie pas de venir nous prévenir dans les Absences.

Le Staff reste à ta disposition si tu as besoin de quoique ce soit.

Et surtout... AMUSE TOI BIEN !

Le Staff de Never-Fall

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t90-mercy-wayland-conceal-don-t-feel-don-t-let-them-know-well-now-they-know
 
Louka - I keep going even with that storm in my heart.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Premier badge? Eh bah non... (avec May et Louka)
» Flame On [Johnny Storm]
» James Storm vs Kofi Kingston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Never Fall's Office :: Introduce yourself :: They pass !-
Sauter vers: