Partagez | 
 

 Let me help you ☽ Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 596
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard + Tumblr (gifs)

MessageSujet: Let me help you ☽ Logan   Dim 6 Mai - 1:04


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Cela faisait deux ans à présent que tu avais obtenu ton diplôme et, ainsi, ton statut de psychothérapeute. Tu avais choisi d’installer ton atelier – tu n’aimais pas appeler cela un cabinet – au sein d’un immeuble, accueillant les bureaux de diverses entreprises dont le siège social d’une assurance, une petite galerie d’art et un centre d’appel d’une boite de sécurité informatique. Tu n’avais pas voulu travailler en milieu hospitalier, malgré les propositions que tu avais eu – c’est fou ce qu’un nom peut vous ouvrir comme portes – tu préférais un cadre plus discret et plus calme notamment pour la tranquillité d’esprit des personnes que tu accueillais. En dehors du coup de feu matinal entre huit et neuf heures et celui de fin de journée entre dix-sept et dix-huit heures, le bâtiment était très calme. Tu l’avais également choisi pour le service de sécurité à l’accueil et qui effectuait des rondes régulières à toutes heures. Tu payais un petit extra sur le loyer du local pour une sécurité supplémentaire, tu avais une commande d’alerte au cas où un patient devenait trop agressif voire même violent et un vigile accourait immédiatement. Ils t’avaient proposé de le poster directement dans la salle avec toi, mais tu avais craint que ça ne mette les patients trop mal à l’aise. Ton atelier était donc bien évidemment installé au rez-de-chaussée et non loin de l’accueil.

Tu ne commençais jamais tes rendez-vous avant dix heures, préférant éviter les foules d’employés autant pour toi que pour tes patients d’ailleurs. Sans compter que ça te laissait ainsi le temps de profiter de ton fils le matin avant de le confier à ton frère quand il était là ou à la baby-sitter lorsqu’il était en mission. Cela dit depuis quelques temps tu aurais pu avoir la solution de le laisser avec son père… malheureusement tu savais que si Nate appréciait d’être avec son fils en avoir la totale responsabilité si tu lui laissais l’angoisserait énormément – n’ayant jamais vraiment réussi à se gérer lui-même – et tu dois bien l’admettre tu ne serais pas vraiment sereine non plus…
Ce matin, tu aurais dû confier Samuel à sa baby-sitter, malheureusement cette dernière t’avait appelée, complètement catastrophée, pour te dire qu’elle avait eu un accident, rien de très grave, mais elle ne pourrait pas venir s’occuper de ton fils. Tu l’avais rassurée, lui assurant que tu trouverais une autre solution. Ce que tu as fait en quelque sorte puisque c’est avec lui sur tes genoux que tu passes les portes du hall de l’immeuble, ton frère étant actuellement en mission à Messara et le père de ton fils n’étant pas une solution envisageable. « Bonjour Miss Howe ! Bonjour petit bonhomme ! » vous salue le vigil et la secrétaire à l’accueil, cette dernière se levant de derrière son bureau pour venir te faire la bise. « Tu accompagnes maman aujourd’hui ? Ça faisait longtemps qu’on ne t’avait pas vu, ce que tu as grandi ! » s’exclame la secrétaire en s’adressant à ton petit ange blond. « Problème de baby-sitter ? » te demande-t-elle ensuite. « Malheureusement… Mais ça ira, Sam’ sera sage, n’est-ce pas ? » réponds-tu avec un sourire. « Oui ! Je serais sage c’est promis ! » te confirme l’intéressé tandis que tu reprends ta route pour entrer dans ton atelier et commencer à préparer la salle pour le premier groupe, installant un petit coin à l’écart pour que ton fils puisse dessiner. Ton premier groupe était composé de cinq personnes : Eliot, un jeune homme d’une petite vingtaine d’années très réservé et timide envoyé ici par le psychologue de son université soupçonnant une maltraitance sans savoir si elle vient de ses camarades, de sa famille ou des deux ; Denise, une femme d’une cinquantaine d’année amnésique après avoir été témoin d’un violent carambolage ; Amara, une pilote de drone de l’Air Force à la quarantaine bien avancée souffrant de PTSDs après une mission où la cible avait mal été déterminée, frappant une école ; Kathy, une femme à la petite trentaine souffrant de dépression post-partum, celle qui t’inquiètes le plus avec la présence de Sam’, tu crains que te voir en tant que mère ne la perturbe ; pour finir, Mark, un policier, milieu de trentaine, venant de perdre son partenaire lors d’une intervention au cours du braquage de bijouterie. Tu préfères toujours former des groupes disparates, tu as noté que les résultats sont généralement plus probants quand ils ne sont pas tous là pour les mêmes raisons.

Pendant plusieurs minutes tout se déroule tranquillement bien que Kathy se soit crispée en entrant et voyant la présence de Sam’ mais elle n’a pas pu s’empêcher de lui sourire quand il lui a fait un signe bonjour avant de retourner à son dessin ; Eliot a délaissé sa toile habituelle pour venir dessiner aux côtés de ton fils, après t’avoir bien évidemment demandé s’il pouvait ; Denise, elle, a voulu savoir si elle était censée connaître l’enfant, ce dont tu l’as rassurée ; quant à Amara et Mark ils ont fait mine de ne pas le remarquer, leur manière de te faire comprendre que sa présence ne les dérangeait pas. Soudain, une porte claque, sans doute un courant d’air, faisant réagir le policier qui se retourne vivement alors que tu passais près de lui. « Mark, tout va bien, vous êtes en sécurité ici. » lui assures-tu d’un ton calme alors qu’il semble ne pas te voir, pas vraiment. « Ça recommence, ça recommence, ils sont là. Vous les avez appelés, c’est vous ! » se met-il à déblatérer, parlant de plus en plus fort, avant de venir se saisir des accoudoirs de ton fauteuil. « Maman… » couine ton fils dans ton dos en voyant l’homme aussi proche de toi. « Tout va bien mon poussin. Continue ton dessin. » lui réponds-tu sans quitter du regard le policier face à toi. « Mark, lâchez ce fauteuil, maintenant. » lui intimes-tu alors que ta main se rapproche lentement de ton collier émetteur pour alerter le vigil de l’accueil.  

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t641-
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 81
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Lun 7 Mai - 22:01


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Il ne savait ce qui secouait Will pendant chacun de ses cauchemars, il ne savait ce à quoi l'autre homme voulait aspirer ou non, quels sentiment l'entravaient ou ne l'entravaient pas.
Non, Logan ne savait rien du fait de son propre rapport à la différence : lui-même à part depuis des années déjà, rien que le physique le détachant du lot.
De corps, Will était normal, beau même selon bien des critères. D'esprit, il était brillant, brillant mais surtout blessé, et ce genre de coupure à vif ne cessait jamais de saigner.
Certaines nuits, Logan pouvait l'écouter crier, se débattre et ne rien faire, simplement attendre. Les cauchemars de Will faisaient parti de son univers, Logan ne s'en émouvait pas. Lui-même portait ses propres démons, il n'y voyait rien d'anormal. Parfois, il se contentait juste de serrer son compagnon contre lui, de fermer les yeux et de se rendormir malgré la sueur et les tourments.
Parfois il lui parlait un peu aussi, alors que ses mots n'avaient aucun pouvoir.
Parce que la tendresse de Logan était de ces choses étranges de silence et de douleur aussi un peu.
Beaucoup.
Que pouvait la douleur face à la douleur?
Il ne jugeait pas, n'en avait pas la capacité. Quelque chose en lui portait un froid d'hiver et de steppes oubliées, peut-être la partie la plus russe de sa personne.
Ce même froid, il le sentait pourtant, le savait dangereux. Will ne méritait pas ça, pouvait en souffrir encore plus.
Ils avaient déjà si peu de moments pour être heureux ensemble, tous les deux.
La nuit n'en faisait pas partie, du moins pas entièrement, jamais entièrement.

Egoïste pour beaucoup, parce que sa tendresse se lisait comme une indifférence, parce qu'il ne ressemblait pas aux autres dans ses attentes et ses réactions, Logan savait qu'il devait changer. Pas le monde, pas les autres, juste lui, ou au moins faire semblant pour “s'intégrer”. Être plus...plus quoi, à l'écoute? Il l'était déjà beaucoup, sur sa propre échelle cependant.
Agir comme il n'agissait jamais: en homme responsable, en adulte.
A chercher des solutions pour qu'il puisse garder les cauchemars de Will sur le seuil de leur porte, non dans l'intimité de la chambre.
Est-ce que c'était seulement possible quand Logan ne pouvait se défaire de ses propres cauchemars à lui?

Il n'avait jamais fait attention à toutes les choses présentes dans l'immeuble, pour lui chacun des bureaux appartenait à une société écran. Logan se trompait, il écouta le vigile parler du petit cabinet d'art thérapie avec amusement. Un amusement tendre, nota le jeune homme, rien à voir avec la manière dont il qualifiait les gars de la petite boite informatique plus hauts, de gros losers boutonneux. Logan saurait le répéter à qui de droit, ça....
Selon le vigile, le frère de l'oncle du neveu par alliance de la belle mère de sa soeur au troisième degré -ou quelque chose comme cela, Logan avait vite décroché- était venu pour une séance. C'était un soldat, il avait mal supporté son déploiement, venir ici l'avait aidé.
Enfin bref, le vigile était conquis, d'ailleurs il montra avec fierté à Logan -qu'il connaissait bien pour toutes les fois où il venait dans la société informatique plus haut, celle desdits boutonneux soit disant- le bouton d'appel de la jeune practicienne, celui qui devait clignoter s'il y avait un problème avec que lui puisse intervenir.

”Clignoter, comme un coup rouge et un coup blanc?”

”-Tout à fait, m'sieur ! C'est une responsabilité vous savez....”

”-Un peu comme ce qu'il fait maintenant?”

”-Exactement, là s'il clignote comme en ce moment même, j'ai un délai de quelques secondes pour intervenir. J'suis un peu un véritable soldat moi-même, vous voyez? ...euh attendez...”

Le temps que l'agent réagisse, Logan s'était déjà élancé, ouvrant la porte.  Un homme, carrure sportive, les muscles crispés par un sentiment agressif, se levait dans un geste rapide, vers la jeune femme en fauteuil. Un gamin hurla un peu plus fort, Logan attrapa l'homme dans une clé de bras musclée et le plaqua au sol, appuyant son autre main sur la nuque de l'agresseur non pas pour le frapper, mais pour lui faire ressentir la force d'un contact, le faire revenir à la réalité.
Derrière lui, le vigile accourait, tout cela n'avait pris que quelques secondes.
Sous Logan, l'homme fondit en larmes, de nouveau inoffensif.
Le jeune homme se décala sur le côté, lui permettant de se relever et de se faire emmener par l'agent de sécurité. Celui-ci le prendrait en charge jusqu'à ce qu'il soit calmé véritablement...

Logan en profita alors pour reprendre le souffle qu'il ne se rappelait pas avoir retenu. Il porta la main à la paire de lunettes qu'il portait, les remis plus droits qu'elles ne l'étaient. Et ses yeux se posèrent sur la femme en fauteuil.

”Désolé du dérangement.... vous devriez demander aux informaticiens dans les étages du haut de rajouter un signal sonore à votre bouton. Je vais vous laisser terminer votre séance...”

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 596
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard + Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Ven 11 Mai - 3:12


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Un instant Mark est devant toi, vociférant, perdu dans son cauchemar éveillé, l’instant d’après il est au sol, larmoyant et se confondant en excuse. Celui qui l’a maîtrisé aussi rapidement n’est pas le vigil auquel tu t’es attendu, non ce dernier arrive en courant alors que ton patient est déjà au sol. L’agent de sécurité s’excuse aussi d’ailleurs, sans doute pour son temps de réaction plus long que les quelques fois où il est intervenu auparavant. Mais tu n’y prêtes pas vraiment attention, à l’instant où tu as été libérée, tu t’es tournée pour venir prendre sur tes genoux ton fils qui s’est précipité vers toi dès qu’il a compris que la menace était écartée. « Tout va bien mon ange. » le rassures-tu en caressant ses cheveux avant de te tourner de nouveau vers ton sauveur tandis que Mark est entraîné dehors par l’agent de sécurité.
Tu ne peux d’esquisser un sourire quand l’inconnu s’excuse pour le dérangement, une lueur de gratitude éclairant ton regard. « Plutôt que vous vous excusiez, je devrais vous remercier d’être intervenu. Merci beaucoup. » le remercies-tu avec une sincérité indéniable dans la voix. « Et merci aussi pour le conseil, je pense que ce serait en effet avisé. » ajoutes-tu en essayant de ne pas penser à ce qui aurait pu arriver s’il n’était pas arrivé. « Je peux au moins avoir votre nom ? Savoir au moins qui m’a secourue… » tentes-tu de plaisanter alors que tu restes légèrement choquée par ce qu’il vient de se passer. Tu en as eu des patients colériques, agressifs, réticents, mais de leur part tu t’y attendais toujours un peu. Mark n’avait jamais montré aucun signe qui aurait pu laisser présager qu’une telle réaction puisse arriver, tu avais été prise complètement par surprise alors même que ton fils était présent. Et s’il s’en était pris à lui ? Tu préférais ne pas y songer. « Mais… maman… c’est Superman ! Il a ses lunettes, mais je suis sûr que c’est lui ! » s’exclame ton fils, te sortant de tes pensées. Tu ne peux t’empêcher de sourire avec amusement. Evidemment que ton fils voit en cet homme un héros, et qui d’autre pourrait-il être avec ces lunettes ? « Où avais-je la tête ! » répliques-tu en venant te taper le front du plat de la main. « Mais je pense qu’il ne veut pas qu’on sache qui il est… et sa double identité de Clark Kent est pour Metropolis, il a peut-être une autre identité ici… » reprends-tu, cherchant à justifier la question que tu as posé à ton sauveur. « Ah bah oui… » conçoit ton fils devant ton argumentation implacable – du moins pour lui.

Tu as toujours ton sourire sur les lèvres quand tu regardes à nouveau le grand brun. « Vous pouvez rester assister à la fin de la séance si vous le souhaitez. » lui proposes-tu finalement. Ce ne serait pas la première fois, il arrive que certains potentiels patients viennent voir comment ça se passe, avant de vraiment signer pour tes sessions. Parfois des parents aussi viennent pour savoir ce que font leurs enfants, même si tu leur interdis d’assister à une de leurs sessions, pour que leurs enfants ne se sentent pas observés ou jugés.

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t641-
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 81
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Sam 12 Mai - 14:16


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Toujours à terre, Logan ramena un genou contre lui dans un geste d'enfant, dans un geste de protection aussi. Il pouvait se redresser, se mettre debout en une seconde à peine bien sûr, mais il y avait Sara -dont il ne connaissait pas le nom- et Sara dirigeait ici.
Et Sara était en fauteuil aussi, alors la dépasser de plusieurs têtes quand Logan n'était qu'un intrus tout aussi violent que l'homme qu'il avait stoppé, puisque par la violence il l'avait arrêté, cela lui semblait impoli.
Dans les yeux noirs de Logan, beaucoup de choses, un voile aussi, quelques secrets. Il les posa sur l'enfant pour le regarder, pensif. Superman avait des pouvoirs, pas Logan, à moins qu'il ne se réveille un matin avec une vision laser.
Ce qui serait chouette.
Il chercha rapidement si un chauve quelconque et vaguement louche existait dans son entourage, ne trouva rien. Peut-être que si Andrés se tondait les cheveux un jour....?
Et en ce cas, Will était-il son Batman? Là aussi l'idée lui plaisait, mais il reprit vite le cours de ses pensées pour répondre à la mère, et aussi un peu à l'enfant.

”Je m'appelle Logan”, et souriant à Sam, il ajouta : ”Un ami m'a prêté son prénom....”
Remarque ponctué d'un clin d'oeil, une guerre entre éditeurs n'allait pas empêcher une possible amitié entre Superman et Wolverine, non?

L'invitation à rester peignit quelque chose entre peur et souffrance sur son visage. Il n'avait pas pu le retenir, ne souhaitait pourtant pas vexer Sara. Avec des gestes lents, étirant son corps, ses bras et ses jambes pour se mettre debout sans la moindre brusquerie, Logan s'épousseta un peu le pantalon.
Il n'était pas ici pour lui, aucune personne, blouse blanche ou non, ne viendrait lui poser des questions. Personne n'entrerait dans sa tête...Mais si cette femme pouvait l'aider à soulager Will de temps en temps, cela ne valait-il pas le coup?

”Je...euh merci...je vais me prendre une chaise un peu plus loin alors.....”

Il marchait comme un faon, Logan, des enjambées souples, pas lourdes non plus mais avec une maladresse dissimulée dedans, quelque chose de fragile, à la limite de la peur peut être, une limite étrange.
Combien de temps durait une séance? Il ne savait pas. Adossé contre le mur -finalement il n'osait pas s'asseoir-, Logan vérifia juste rapidement que son téléphone était silencieux. Oui, rien ne sonnerait ou ne dérangerait encore plus la séance, du moins de son côté....

Il attendit donc, se plongeant dans ses pensées et celles-ci allaient loin, bien plus loin que le petit cabinet de Sara.
Là où Logan lui-même avait du mal à les suivre, les rattraper, mais cela faisait du bien, rêvasser ainsi. Il ne reprenait le boulot que plus tard dans la soirée, savait que sa nuit serait blanche, alors autant rêver le jour, non?
De temps en temps, Logan sentait le regard de l'enfant sur lui, il l'intriguait.
Bah, au moins l'homme ne semblait pas l'effrayer. Logan avait toujours cette peur là avec les enfants, celle de n'être pour eux qu'un troll ou un géant carnivore, du fait de son physique. A bien choisir, il préférait être Superman....
Enfin, sans le slip par dessus le pantalon, bien sûr.

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 596
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard + Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Sam 12 Mai - 20:26


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Tu observes l’homme qui a fait irruption dans ta session. Il reste à terre alors que tu te rapproches. La plupart des gens auraient eu le réflexe de se lever, de se tenir droit, bien que cela ne t’oblige à te tordre le cou pour les regarder. Mais pas lui. Cette correction ne te le rend que plus appréciable encore. Un sourire amusé s’étire sur tes lèvres quand il se présente et entre dans le fantasme de super-héros de ton fils. « Comme Voverine ! Trop coooooooool ! » s’exclame-t-il avec un enthousiasme non feint, même si le nom de Wolverine est un peu compliqué à prononcer pour son jeune âge. « Sara. » te présentes-tu à ton tour. « Et le fana de super-héros répond au nom de Samuel ou Sam’. » présentes-tu ton fils. « Comme Nova et Falcon ! » s’empresse-t-il de préciser, t’arrachant un soupir, le choix de son prénom n’ayant jamais eu quoique ce soit à voir avec les super-héros Marvel, même si tu aurais pu tomber plus mal en choisissant un prénom qui aurait été celui d’un vilain…

Tu ne manques pas la crainte qui se peint sur les traits de Logan quand tu lui proposes de rester pour la fin de la séance. Elle était bien avancée de toute façon, il ne devait rester qu’une dizaine de minutes. Si tu ne fais aucun commentaire, feignant même de n’avoir rien remarqué, tu ne peux pas t’empêcher de te demander ce qu’il lui fait si peur, quels souvenirs lui semblent si douloureux qu’il hésite à rester à une séance d’art thérapie où il n’est même pas en tant que patient. Déformation professionnelle dirons-nous. Il finit pourtant par accepter, allant se trouver un coin à l’écart, comme pour se faire oublier de peur de déranger.
Tu reprends ta session comme si de rien n’était, passant auprès de chacun de tes patients, discutant à voix basse, calme et posée de leur travail sur toile ou, dans le cas d’Eliott sur papier. Tu te rends compte d’ailleurs, non sans amusement, que ton fils, après quelques minutes, avait délaissé l’adolescent pour se rendre auprès de Logan. Comme s’il ne pouvait pas retenir sa curiosité. « Tu peux vraiment voir à travers les murs ? » s’enquit le petit garçon. « T’as déjà rencontré Spiderman ? C’est mon superhéros préféré, mais je t’aime bien aussi hein ! Mais lui il est vraiment trop cool ! » explique-t-il ensuite, absolument convaincu de parler avec le superman. « T’as entendu avec des oreilles supersoniques que le monsieur il était pas gentil avec ma maman ? C’est pour ça que t’es venu la sauver ? » poursuit-il le plus naturellement du monde, faisant naître des sourires sur les lèvres de tout le monde dans la salle. Quoi de mieux que les questions innocentes d’un enfant de trois ans pour alléger une atmosphère tendue.

Au bout de dix minutes, la séance se termine, sans aucun nouvel incident – Dieu merci. Tu remercies tout le monde, donnant le rendez-vous suivant à chacun de tes patients. Mark, encadré de deux vigils, vient s’excuser pour son attitude d’aujourd’hui. Tu lui pardonnes sans mal, lui rappelant que c’est pour que ce genre de choses n’arrivent plus qu’il suit cette thérapie.
Une fois que tout le monde est parti et que tu as rangé et préparé la salle pour ta prochaine consultation dans quinze minutes, tu te diriges vers Sam’ qui est toujours en grande discussion avec le brun. « Si tu devais te battre contre Hulk, c’est toi ou lui qui gagnerait ? Parce que même si t’es super fort, lui aussi… Puis lui il est pas allergique à la krypi… krypo… au caillou vert ! » argumente-t-il abandonnant en chemin l’espoir de réussir à prononcer le mot Kryptonite. « Superhéros, baby-sitter, vous avez décidemment bien des casquettes. » plaisantes-tu avec un large sourire sur les lèvres. « Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous remercier ? » t’enquis-tu, désireuse de le récompenser pour toute l’aide qu’il t’a apporté aujourd’hui.

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t641-
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 81
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Sam 12 Mai - 21:20


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Il s'échappait dans ses pensées, entendait à peine les murmures des patients et de la séance en elle-même. Au camps de vacances aussi, on leur faisait colorier des choses, ça, d'autres trucs aussi, des trucs pour les enfants qui devraient pas être pour les enfants pourtant. Des mensonges... Et de tout cela, Logan se souvenait peu, ne voulait pas.
Une main se mit à frénétiquement tirer sur le bas de son pantalon.
Samuel...
Logan s'accroupit alors, de manière à ce que le gamin soit à sa hauteur. Malggré la maladresse de façade, l'homme démontrait une grande souplesse malgré tout.

”Ta maman est protégée, elle fait un travail compliqué mais a de quoi demander de l'aide aux gens quand il y a des problèmes. A tous les gens, même ceux sans oreilles bioniques... Et je serai un idiot si moi je me contentais de mes oreilles. J'ai cinq sens, comme toi, je dois les utiliser tous les cinq si je veux pouvoir aider les gens. Tu comprends?”

Il souriait, parlant à voix basse pour ne rien déranger. L'enfant sembla réfléchir à sa réponse, de toutes évidences Logan faisait un Superman assez convaincant puisqu'il ne la discuta pas.

”Oh? Je le dirai à Spiderman alors, que tu es son préféré... Je ne le vois pas beaucoup, il doit encore aller à l'école, avoir des contrôles et des examens. Mais il fait des blagues cools, oui...”

Il n'y avait pas des films Spiderman en ce moment? Logan pensait avoir les connexions nécessaires pour que Samuel ait une photo dédicacée de l'acteur au besoin. Si cela pouvait lui faire plaisir...
Quelques unes des personnes présentes dans la salle les écoutaient malgré tout, néanmoins Logan ne sentait ni menace, ni danger. On acceptait sa présence, alors qu'il n'avait rien à faire ici...
Il continua à faire la conversation à Samuel, le plus naturellement du monde. Et puis la séance se termina, l'homme aux pulsions agressives revint.
Logan se redressa, tapotant avec légèreté la tête du petit garçon pour lui prouver que tout allait bien. Il laissa le policier s'excuser auprès de Sara avant de s'approcher un peu dès que celui-ci montra qu'il l'avait vu et le reconnaissait.
Les deux hommes se serrèrent la main, alors que Logan demanda pardon par la même occasion, pour sa brutalité. L'autre n'en avait pas pris ombrage, le remercia au contraire d'avoir été là. A cela, Logan ne sut pas vraiment quoi répondre...

Et puis Samuel le monopolisa de nouveau avec ses questions de petit garçon. Logan se prit le menton entre les doigts, feignant de réfléchir intensément.

”Hulk, je veux dire Mr Banner, est quelqu'un de très fort....Mais rien n'est jamais décidé d'avance. Avec la bonne stratégie, je peux le battre, et s'il est plus intelligent que moi, il peut me battre aussi. Si un jour on est obligé de se bagarrer, ce ne sont pas les poings qui comptent, c'est la tête. Être assez intelligent pour savoir quand fuir afin de ne blesser personne, utiliser le terrain, ce genre de choses.... Et comprendre son ennemi aussi, parce que les ennemis ne sont pas que des méchants.”

Sara les interrompit alors, et Logan secoua la tête avec de nouveau les traces d'un malaise. Il craignait de lui faire perdre son temps après tout, mais ne savait pas vers qui d'autre se tourner.

”Encore une fois, pardon de mon intrusion... Je voulais discuter un peu avec vous, je vis avec une personne souffrant de quelques troubles liés à son travail. Cette personne a mis en place ses propres mécanismes de défense et possède un certain équilibre. Il y a des moments où elle est plus fragile cependant, notamment..erm...la nuit.... J'aurai aimé savoir quels sont les réflexes les moins à même de la brusquer et connaître les signes pour savoir au contraire quand la brusquer un peu afin qu'elle ne s'enferme pas dans quelque chose de dangereux...”

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named
avatar


Sara Howe

♆ Messages : 596
♆ Feat. : Amber Heard
♆ Crédits : Avatar : Luiyna, Signa : Solosand (code) + ambrewgarheard + Tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Jeu 17 Mai - 3:02


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Quand tu reviens vers Logan et ton fils tu es très amusée de les voir discuter ensemble le plus naturellement du monde. Surtout le brun qui se prête au jeu d’être Superman, la plupart des adultes auraient démentis, auraient peut-être même tenté de faire comprendre au petit garçon que les super-héros n’existaient pas. Ce qui aurait été peine perdu avec ton fils qui sait se montrer très têtu parfois. Mais pas Logan, il prenait très au sérieux les questions de ton fils et conversait avec lui en le traitant en adulte.
C’est pour cette raison, en plus de son sauvetage un peu plus tôt, que tu lui demandes s’il n’y a pas quelque chose que tu puisses faire pour lui. Il s’excuse une fois de plus et tu balayes ses excuses d’un geste de la main. Qui sait ce qui aurait pu arriver sans son intervention, tu es plus que reconnaissante envers lui. Tu l’écoutes avec attention de parler de cette personne avec qui il semble partager sa vie. « Hum… » commentes-tu en prenant un instant pour y réfléchir avant de lui répondre. « C’est un peu compliqué de vous donner des conseils comme ça… Chacun va avoir des réactions différentes pour un même stimuli. » Il t’est déjà arrivé d’avoir deux soldats, plus ou moins du même âge, dans la même équipe, consultant après le même événement traumatisant et pourtant leurs PTSDs se manifestaient de manière totalement différentes et leurs réactions n’avaient rien en commun. « Essayez de l’observer justement en situation de stress la journée, puisque vous semblez me dire que son contrôle est moindre la nuit. Voyez sa façon de gérer, ça va être par des tics, est-ce qu’il touche quelque chose ou une partie de son corps en particulier, dans ce cas vous saurez qu’il faut que vous le touchiez pour qu’il retrouve son équilibre, est-ce qu’il fait un bruit, claquement de lange ou autre, dans ce cas ce sera plutôt par des mots que vous l’atteindrez. » tentes-tu d’expliquer, le plus clairement et simplement possible. « Je suppose que si vous m’en parlez c’est que cette personne ne souhaite pas particulièrement consulter… Mais je pourrais difficilement vous conseillez plus précisément, pas sans la voir moi-même… » t’excuses-tu avec un sourire contrit. « Le plus important dans tous les cas c’est de lui faire savoir que vous êtes là pour cette personne. Qu’elle peut compter sur vous et que vous êtes capable de tout entendre de sa part, lui faire comprendre que vous avez les épaules assez larges pour l’aider à porter le fardeau de sa souffrance. » poursuis-tu en pensant à ton frère qui malgré ta présence, ta compassion, reste incapable de se confier à toi ou à quiconque d’autre. « J’espère que mes conseils vous aideront. » ajoutes-tu, ton sourire devenant plus doux et avenant.

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t641-
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 81
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   Ven 18 Mai - 15:14


It is hard to accept being different, hard to have people avoid looking at you, and still believe in yourself.
Comme un enfant en faute, il se prit à rougir : savait il observer Will? Non, pas vraiment. Logan se laissait porter par ses instincts, , le regard avait une part importante entre eux mais une part étrange aussi. Parce que bien que du même camps, leur métier était d'espionner, petit à petit cela avait fini par les définir, du moins en partie.
Dans ce qu'ils faisaient pour la CIA? Rien ne pouvait être anodin, rien n'en avait le droit. Difficile alors de relâcher la pression, même dans l'intimité, du moins pour Logan...
Et puis le jeune homme avait à faire avec ses propres crises de paniques qu'il voulait gérer seul. Parce qu'il ne savait pas les expliquer, n'avait pas les mots.
Quand on a pas les mots, on ne vous prend pas au sérieux, on minimise....
Logan ne parla pas de ça à Sara. La jeune femme savait, cela était son métier de faire ressortir la douleur afin de pouvoir l'exorciser, que les démons capable d'hanter les personnes prennent une forme, un nom, celui de souvenirs ou de traumatismes, les deux parfois, ou bien autre chose même.
Ne plus minimiser, ne plus refouler, soigner.

”Non, elle ne voudra pas consulter en effet. Néanmoins votre intervention est loin d'être inutile pour autant, le simple fait de se savoir écouté a quelque chose de bénéfique. C'est peut-être idiot, mais j'aime voir des choses positives y compris dans des détails infimes....”

Et Will n'était pas un poids qu'il portait, un fardeau. Will était l'homme qui lui prenait la main, la serrait fort et quand il n'y avait qu'eux, l'embrassait. Will était l'homme à côté duquel il se couchait quand venait le soir et qu'ils pouvaient être ensemble, si le brun avait des défauts il en était de même pour Logan.
Cela ne changeait rien.

”Je ne vous apprends rien, mais j'ai souvent l'impression que le problème n'est pas que la personne aidant soit capable de tout entendre, mais pour l'autre, d'entendre ces choses traumatisantes à nouveau.... Nous vivons dans une drôle de ville où l'on porte des blessures sans nulles autres pareilles.”

Il se tourna alors vers Samuel, petite crevette blonde qui ne savait peut-être pas lire, mais sûrement bientôt, qui au moins pouvait se faire raconter des histoires aussi, du moins Logan l'espérait.

”Continue de t'intéresser aux super héros, toi, et même aux méchants de temps en temps. Tu y apprendras toujours des choses intéressantes...”

Et pour un instant, Logan regretta de n'être pas Superman pour de vrai. Il posa la main sur la tête du gamin, lui ébouriffa les cheveux un peu avant de reporter son attention sur Sara.

”Cela doit être bien solitaire, un métier où l'on aide les autres.... Qui est là pour vous rendre la pareille?”

EXORDIUM.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let me help you ☽ Logan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me help you ☽ Logan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: Lynnhaven-
Sauter vers: