Partagez | 
 

 I love you, always, forever (Billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


William Stones
CIA

♆ Messages : 150
♆ Feat. : Hugh Dancy
♆ Crédits : moi même (ava + sign)

MessageSujet: I love you, always, forever (Billie)   Dim 6 Mai - 23:11

Aussitôt rentré de mission, après s’être posé l’espace d’une fin d’après midi et d’une nuit, la première chose que William a fait, c’est téléphoner à sa fille, pour organiser une petite sortie. Un petit quelque chose pour la voir. Avec l’autorisation de Jill, coincé au travail, tard, comme souvent, William obtient le droit de passer du temps chez elle, en compagnie de Billie. Une longue balade sur la plage, comme ils aiment tant le faire, ou peut être une baignade, si le temps le permet. Quoi qu’il en soit, des activités presque banales, mais qui font un bien fou au quarantenaire, en mal de calme et de douceur. Sa vie étant particulièrement mouvementée, lorsqu’il est en mission.

Au volant de son bolide, SUV au pris exorbitant, que Logan qualifie de caprice, de crise de la quarantaine, William avale avec délice les quelques kilomètres le séparant de la maison de son ex-femme, Jill, dans laquelle vit Billie à plein temps. Chaque jour, il se félicite d’avoir pu conserver une atmosphère de respect et d’amitié avec Jill, pour ainsi faire partie intégrante de la vie de sa fille. Sa fille, son soleil, celui autour duquel il gravite. Il est prêt à tout pour elle. À tuer, à mentir, à manipuler, les pires horreurs s’il le faut, lui habitué aux comportements jugés décalés, inhumain, aussi, mais forcé par son choix de carrière. Carrière dont Billie ignore tout, d’ailleurs. Dont Jill ignore tout également. Jamais il n’a pu leur avouer la vérité. Il ne veut pas les mettre inutilement en danger. Alors oui, pour elles, il n’est que le chef de la sécurité de l’ambassade de Messara, assurant également la protection des diplomates et parfois, d’expéditions américaines diverses. Jill a toujours soupçonné quelque chose, sans pour autant le confronter directement à ses théories. Certainement qu’elle sait que de toute façon, elle n’obtiendra rien de lui que de nouveaux mensonges. Billie, elle, n’a pas chercher à en savoir plus. Innocence de la jeunesse qui croit les paroles de son père. Il en est heureux, finalement, de savoir qu’elle ne court aucun danger. Il la préserve, à sa façon, puisque de toute façon, il ne parle pratiquement jamais de son métier. Sa couverture légale et officielle étant déjà souvent classée secret défense.

Se garant sagement devant la large villa en bord de mer, à plage privée, d’ailleurs, William retire ses lunettes de soleil, ne prenant même pas une minute pour terminer d’écouter son morceau de rock préféré. Billie passe avant tout, même ses plus grandes passions. Elle est sa pus grande passion, finalement.
Gagnant la porte d’entrée, il l’ouvre comme s’il était chez lui, puisque finalement, avec les années, c’est un peu le cas. Il est toujours le bienvenu ici, même si ses rapports avec le nouveau mari de Jill ne sont pas toujours des plus cordiaux, William étant un personnage parfois déstabilisant. Qui plus est, il sait qu’aujourd’hui ni l’un ni l’autre des époux Cooper ne sont présents, coincés dans leurs emplois respectifs.
Refermant derrière lui, il fait un pas, puis un autre. « Billie ? C’est papa ! » Beugle-t-il dans la vaste demeure en espérant capter l’attention de sa fille. « Tu es où ? » Demande-t-il au hasard du calme ambiant de la maison, captant pourtant un fond musical alors qu’il gagne la pièce principale, un grand salon, dont il connaît la décoration par cœur. La maison des Cooper est une demeure particulièrement cossue et chaleureuse, ou chaque détail a été soigné. Au milieu de la finesse du décor, trône d’ailleurs de nombreuses photos de famille, dont une à la naissance de Billie. William et Jill côté à côte à la maternité, la petite dans les bras, des sourires rayonnants sur leurs visages. Preuve qu’à jamais, Will aura sa place dans cette famille et dans la vie de sa fille et de son ex-femme. Une trace indélébile.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t644-let-the-sky-fall-william
avatar


Billie Cooper-Stones

♆ Messages : 37
♆ Feat. : Kaia Gerber +
♆ Crédits : ...

MessageSujet: Re: I love you, always, forever (Billie)   Lun 7 Mai - 8:15

te manquait énormément, tu avais beaucoup de mal quand il partait en mission. Tu perdais un repère, un pilier. Les journées étaient longues surtout quand tu ne pouvais avoir de ses nouvelles, quand tu ne pouvais entre sa voix à travers le téléphone. Ta mère était pourtant présente, mais le lien que tu avais avec lui était incomparable.

La matinée tu n’avais pas fait grand-chose, vu ta petite bande avec qui tu avais traîné dans la ville. Regardant les vêtements que tu voulais absolument posséder, mais au vu de leur prix ce n'était pas pour tout de suite. Eux par contre pouvaient ! la dure loi de la vie, tu ne montrais rien devant eux et pourtant tu éprouvais un certaine jalousie qui s’estompait très vite une fois chez toi, car toi tu avais un foyer qui t’aimait comme tu étais. Pas besoin de faire une grande école, pas besoin de vouloir entrer ici ou ailleurs. Non chez toi, tu étais bien c’était une petite bulle, ta petite bulle. Après cette journée shopping tu décidas de rentrer, pour être tranquille. Ton père, tu savais qu’il rentrait entre aujourd’hui et demain, mais il pouvait très bien encore rester une semaine de plus sur place. L’armée c’était ainsi et tu détestais l’armée, tu haïssais les gens qui prennent ton père pour des semaines, des mois voire des années. Sur le frigo de l’appartement vide gisait un mot de ta mère, expliquant qu’elle rentrait tard et que dans le frigo il y avait de quoi manger pour la journée.  Comme toujours, tu te retrouvais toute seule pour manger les deux repas. Soupir sur tes lèvres, tu montas pour prendre une douche, tu en avais vraiment besoin, seule chose qui te détendait. L'eau coulait sur ton corps tandis que tes pensées volaient ailleurs, tu avais besoin d'avoir la tête vide, de ne pensait qu'à toi.

Ton père, il fallait qu'il rentre rapidement, tu avais besoin de ses bras, de ses conseils et de son amour. Besoin de lui parler de ta vie, des garçons qui pouvaient te plaire tout en n'en disant pas trop, par peur qu'il s'énerve, tu avais besoin aussi de te faire disputer comme toute gamine. Les larmes se mirent à couler sous la douche, un trop-plein d'émotions. Sous la douche tu pleurais et personne ne pouvait le savoir, toujours dans ta bulle et c'était tant mieux. Tu arrêtas l'eau pour te rendre en serviette dans ta chambre. Tu te laissas tomber sur le lit, regardant le plafond puis posant tes yeux sur le lapin devenu ton colocataire "C'est dur cookie, entre Marc que je ne supporte pas et le manque de mon père, je sens que je vais finir par vraiment craquer". Marc le nouveau mari de ta mère, celui avec qui tu as mal, qui ne pourra jamais oh grand jamais remplacer ton père. Ton lapin tout en mangeant du foin, pose ses yeux sur toi, te prenant sans doute pour une folle.

Tu enfilas enfin une tenue, un jogging ainsi qu'un haut qui t'arrivait au-dessus du nombril. Sourire sur le visage tu descendis dans le salon, finalement être seule avait du bon, au moins tu n'allais pas supporter ton beau-père. Tu arrivas dans le salon et allumas la musique, besoin de te défouler et de danser.La musique était assez forte et tu te déhanchais dessus. Tout en tournant sur toi mère tu te stoppas net, ton père était dans la pièce, enfin tu ne savais pas si tu rêvais ou s'il était vraiment là. Tu t’approchas de la chaine, reprenant ton souffle “Papa… "Sans attendre de réponse de sa part, tu lui sautas dans les bras, venant enlacer son cou de tes bras fins. Tu plongeas ta tête dans son cou “Tu… Tu... es là”. Tu sentis une chaleur envahir ton coeur, personne ne pouvait comprendre le lien entre toi et lui, personne sauf vous “Je ne suis tellement contente. Tu restes combien de temps ? Tu as mangé? Tu veux quelque chose?” Oui tu parlais vite, comme s'il allait repartir dans deux heures, il fallait que tu te calmes. Tu ne pouvais descendre de ses bras, le serrant encore le plus fort possible. Ton père te manquait et là il était devant toi, personne ne pouvait le reprendre “Maman a fait à manger, mais cela ne donne pas spécialement envie. Tu veux que je commande . Ou nous pouvons nous balader pour trouver un bon restaurant?” Dis-tu toujours la tête enfouie dans son cou, pour être sur de ne pas rêver

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


William Stones
CIA

♆ Messages : 150
♆ Feat. : Hugh Dancy
♆ Crédits : moi même (ava + sign)

MessageSujet: Re: I love you, always, forever (Billie)   Ven 18 Mai - 11:57

Large sourire qui étire les lèvres de William lorsqu’enfin, Billie se dessine sous son regard. C’est avec empressement qu’elle se dirige vers lui, avant de lui sauter dans les bras, entourant son cou de ses bras. L’homme, souriant et heureux, la soulève même de terre un instant, la faisant tournoyer légèrement dans ses bras, la serrant fortement contre lui. Heureux, toujours, de la retrouver. Toute la carapace de William fond lorsqu’il est avec elle et même s’il ne peut pas lui offrir toute la vérité sur sa profession et les réels risques qu’il prend à chaque mission, face à Billie, il a la sensation d’être réellement lui-même. Comme il peut l’être face à Logan. Des moments presque d’insouciance qui lui font du bien, énormément de bien, même. « Ma chérie… » Murmure-t-il en fermant un court instant les yeux, humant l’odeur de son shampooing et profitant d’enlacer la silhouette gracile de sa fille, la prunelle de ses yeux. « Oui je suis enfin là, je sais que je me suis fait attendre » Dit-il en esquissant un sourire alors qu’il la repose enfin au sol, la libérant progressivement de son étreinte.

Saisissant doucement son visage entre ses mains, il vient ensuite caler une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, un air bienveillant sur le visage. Ses prunelles claires brillent d’admiration. « Moi aussi je suis heureux. » Déclare-t-il d’abord en esquissant un sourire. « Je n’ai pas encore de nouvelle mission prévue, donc je vais certainement être là un petit moment » Même s’il ne s’avance jamais sur la durée exacte de son séjour au pays, il sait qu’il va au moins pouvoir profiter de quelques semaines de tranquillité. Enchainer quelques mois est particulièrement rare, même si cela lui est déjà arrivé, la plupart du temps, ses moments de quiétude se comptent en semaine. Lorsqu’il était plus jeune, il lui arrivait de n’avoir parfois que quelques jours, mais avec les années, ses priorités ont changé et il a pu négocier un peu plus de temps pour lui-même, sa famille ou encore son couple qu’il n’appelle pourtant pas comme tel. Une pudeur de terme incompréhensible, mais qui lui colle à la peau, pour beaucoup de choses concernant sa vie. William a appris à être discret.  

Il ne peut s’empêcher de rire lorsque Billie enchaine les questions, parle vite et commence à s’agiter. « Non je n’ai pas mangé encore, j’attendais de voir avec toi. Ta mère est une bonne cuisinière, lorsqu’elle le veut bien. Mais comme tu préfères, on mange un morceau ici ou tu préfères sortir ? » Demande-t-il après avoir lâché son visage, mais restant près d’elle. « Enfin, si on sort, tu mets autre chose qu’un jogging, hein » Dit-il avec un petit clin d’œil. William, conseiller en mode et en vêture. Toujours très bien habillé, bien coiffé, bien apprêté, bien parfumé. Des vêtements de luxe, de grandes marques, une montre hors de prix. Son moment d’évasion aussi, lorsqu’il est au pays, loin de la poussière, de la boue ou encore du sang, auxquels il peut être confronté à Messara ou plus largement en terre hostile ou, contrairement aux clichés, il est loin d’évoluer en costume sur mesure, comme James Bond.
Serrant de nouveau Billie contre lui alors qu’elle se blotti dans son cou, humant son parfum, il caresse doucement ses cheveux. « On va pouvoir passer du temps ensembles, en tout cas, je compte bien rattraper mes derniers mois d’absences » Deux mois, pour être précis. Deux longs mois.

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t644-let-the-sky-fall-william


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I love you, always, forever (Billie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I love you, always, forever (Billie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: Northeast :: Logements-
Sauter vers: