Partagez | 
 

 Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Sam 7 Juil - 14:30


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Les chiffres, c’est simple : ils n’ont pas leur mot à dire. Luka, il peut-être très sociable, mais parfois, il est mentalement trop épuisé pour dire bonjour à ses collègues, pour les entendre parler des fesses (magnifiques) de la secrétaire du boss ou comparer la taille de leur clé USB. Alors, aujourd’hui, Luka les a salué d’un bref mouvement de tête avant de s'installer dans son box. L’autre jour, il a ramené un cactus. Il se porte bien, heureusement pour lui : son carré est situé juste à côté des fenêtres, juste en dessus du bureau des gradés. L’Agent Cooper l’a prévenu, on aura toujours les yeux sur lui, c’est mieux pour sa santé mentale. C’est devenu un jeu, presque, dès qu’il a un doute sur quelqu’un, il envoie le nom au vieil homme qui doit lui répondre par l'affirmative ou la négative. Pour l’instant, tout est négatif. Même s’il trouve, Luka ne se doute pas que Cooper lui enverra un énième “no.” Mais je sais pas, c’est comme si ce jeu un brin idiot rattachait chaque jour Luka un peu plus à la réalité. Il n’est pas seul, on le soutient même si c’est de loin. Quand il est arrivé dans le service, deux semaines plus tôt, Luka a craint les regards des travers et les murmures dans son dos mais à la place, il a eu des bienvenues chaleureux et des “happy you’re here”. Son parcours, aussi difficile soit-il, a tendance à faire écho chez ses collègues. Ils ont des métiers à risque, que ce soit militaires ou agents gouvernementaux, chacun connait une personne qui a flanché, comme Luka. Mais l’analyste est un chanceux parmis le nombre : il s’en sort tant bien que mal. Nombreuses sont celles et ceux qui n’ont pas réussi.
Pas besoin de parler aux chiffres, Luka sait ce qu’ils veulent dire en un regard. Pourtant, ce n’est pas le cas de sa voisine. Violet, californienne comme on en fait plus, n’a pas sa langue dans sa poche. Elle a mis du temps à comprendre que non, elle ne pouvait pas donner des friandises ni caresser Waffle vu que lui aussi, il travaille. Violet ne fait pas de mal à une mouche, mais mon dieu qu’elle parle .
Wow, il a pas l’air très bien, le type, là-bas.
Elle désigne de sa main manucurée un grand échalas planté devant la cafetière. Luka se redresse, ignorant les soudains gloussements de ses voisins, afin d’observer l’intéressé. En effet, il semble un peu perdu le garçon.
Tu devrais  peut-être y aller, Sweetie, s’il tombe dans les pommes, on se tapera un non-assistance de personne en danger”, ajoute Violet avec un air entendu.
Un long soupire franchit les lèvres de Luka, il se dit qu’une pause lui ferait du bien. Il met son ordinateur en veille puis se redresse. Ses collègues semblent avoir les yeux rivés sur lui, mais il met cela sur le compte de ses élucubrations. Franchissant l’allée qui le sépare de la cafetière, Waffle sur les talons, il se dirige donc vers le type.
Excusez-moi, vous allez bien monsieur ?
Les gloussements se font moins réprimés. Luka se retourne juste le temps de voir plusieurs têtes disparaître derrière les paravents. D’accord, il vient de comprendre la farce. Lui qui pensait travailler avec des adultes civilisés, le voilà au milieu de lycéens qui s’amusent d’un bizutage. Les lèvres pincées, Luka se reconcentre sur le type, cherchant des yeux un badge quelconque qui pourrait l’informer sur l’identité de son interlocuteur.
Excusez mes collègues”, offre-t-il dans un soupire las, “ils ont surement eu leur affectation dans un château de sable à la récrée. Café ?
Il s’empare de la verseuse, testant la chaleur du breuvage du bout des doigts. Froid, très bien. Le visage blasé, il verse le contenue dans l’évier avant de le rincer à l’eau. Méthodiquement, il prépare la machine puis appuie sur le bouton. C’est lent.
J’espère pour vous que vous n’êtes pas pressé.
Il tente un sourire maladroit. Luka n’a jamais été le roi de l’humour. Les blagues ont tendance à l’éviter ou il les comprend en retard. Et les siennes, bah, elles semblent trop pointues ou trop floues pour l’assemblée. Ca fait longtemps qu’il a abandonné l’idée de faire rire le monde. Trop triste pour ça, surement.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Sam 7 Juil - 15:59


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Les rapports entre agences gouvernementales étaient souvent compliquées, parfois une discussion foirait sur un détail, un presque rien. En général, quand cela arrivait, la frustration était complète : quitte à ce que quelque chose rate, on préférait que ce soit en beauté, qu'il n'y ait aucun regret.
Les plus cyniques à la CIA pouvaient dire que c'était en raison de cela qu'ils envoyaient parfois Logan porter des papiers : avec lui il n'y avait aucun espoir de base. Les plus cyniques n'étaient pas forcément les plus doués, le jeune homme restait compétent dans ses tâches et surtout, impliqués.
S'il avait ses particularités, Logan possédait à présent un rythme bien à lui, lui permettant de pallier aux obstacles et difficultés. Il n'était pas parfait, cependant ce n'était le cas de personne d'autre non plus.
Une leçon intéressante...
Si le jeune homme ne portait aucun signe distinctif quant à ses accréditations, on savait que celles ci étaient élevées. Il y en avait finalement peu ici à pouvoir lui donner des ordres, lui demander un service. Il y en avait peu, mais il y en avaient quand même.
C'était le cas de Cooper. L'homme était entré dans le bureau de Logan sans frapper, ou alors Logan ne l'avait pas entendu, les yeux rivés sur un tableau à essayer de déchiffrer quelque chose que lui seul voyait.
Que Cooper le dérange, il n'appréciait pas. Ses pensées s'en allaient, s'emballaient, la locomotive qu'il avait dans la tête quittait les rails tout simplement.
Des rails pas très stables de bases, soyons honnêtes....
L'agent lui appris qu'on avait besoin de lui pour récupérer des infos à la NSA.
Sur place.
Avant que Logan ne pense à déranger son frère pour faire le chemin inverse plutôt que se déranger lui, Cooper ajouta autre chose.
Comme quoi ce serait bien qu'il en profite pour parler à quelqu'un.
Ah, parler...
Logan parlait à Scott -qui était son frère- , à Marigold -avec qui il partageait des plateaux repas-, à d'autres visages aussi sans pour autant que cela ne veuille dire quelque chose.
Il parlait à Will, il écoutait Will aussi. Cependant, c'était aux autres d'aller vers lui, non l'inverse. L'inverse, Logan ne savait pas faire....

La demande-qui-était-un-ordre de Cooper allait être compliquée. La peur au ventre, Logan se rendit aux bureaux de la NSA, remettant la boîte de dossiers à qui de droit. Bien sûr ce n'était pas la première fois qu'il venait ici, bien sûr on le connaissait un peu, il y avait même des ricanements sur son passage. Logan ne savait jamais si l'on se moquait de sa démarche ou bien de sa tête en général. Apparemment, il y en avait pour le trouver laid...
Un message sur son téléphone.
Cooper.
Le vieux ne voulait pas que Logan s'enfuit à la première occasion....
Pris au dépourvu, Logan se réfugia près de l'endroit lui semblant le plus sécuritaire.
C'est à dire près de la cafetière....

Comble de l'ironie, ce fut la personne à qui il devait parler qui vint à lui. Luka, l'homme s'appelait Luka, l'agent Cooper le lui avait dit.

”Café, oui.” Ah, politesse, c'est vrai. Rapports humains, tout ça tout ça....”S'il vous plait.” Un silence, encore. Contrairement à Luka, Logan détestait être observé.

”Vous êtes l'agent Poloski, n'est-ce pas? Je dois....”
Il devait quoi? Es deux hommes s'étaient plus ou moins dit bonjour, normalement une conversation pouvait s'arrêter là et c'était parler quand même.
Perdu, le visage expressif dans la détresse, Logan se tordait les doigts pour éviter de signer à tout va.

”L'agent Cooper pensait que j'aurai des choses à vous dire mais il a dû se tromper.... “

Cooper lui avait aussi montrer des images de tasse à café ou d'actions comme des petites cases de BD, mais ça n'avait pas intéressé Logan. A partir du moment où on le traitait différemment -il était différent pourtant- Logan reculait, s'enfuyait....C'était ça le but, le secret?

”Je crois que c'est parce que je suis différent, comme toi. Mais aucune différence ne se ressemble...”
(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Sam 7 Juil - 17:26


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Et pourtant, Luka souriait. Sa mère lui disait souvent que tous les malheurs du monde pouvaient s'effacer d'un sourire. Mais pas aujourd'hui, visiblement. L'Agent Cooper entre dans la discussion sans pourtant être présent, coupant l'arrivée d'air dans la gorge de Luka. Des choses à lui dire ? C'est un œil méfiant qui observe maintenant le type. Qui est-il ? Un médecin ? On va l'enfermer ? Cooper s'est finalement rendu compte que Luka est irrécupérable ? Le garçon déglutie péniblement, fixant la cafetière, espérant peut-être qu'elle explose afin de mettre fin à cette mascarade. Luka est complètement perdu, il peut ressentir la détresse de son voisin comme s'il la lui criait dans les oreilles. Ça l'oppresse. Il a l'impression que c'est de sa faute. Ça l'est peut-être, ceci dit. Luka regarde par dessus son épaule, entendant encore les rires de ses collègues, mais tout le monde semble être redevenu studieux. C'est louche. Luka les imagine très bien à se moquer de lui et de l'autre, confortablement cachés derrière leurs écrans et les paravents. Les prochains mots du type le font sursauter. L'angoisse disparaît d'un coup, laissant un choc sur son visage. C'est vrai, Cooper lui avait conseillé de se faire des amis. Il ne pensait pas que le vieil homme allait directement lui envoyer un prétendant dans les pattes.
Et puis tout cela se casse une nouvelle fois. Malgré la maladresse des mots, ça fait mal. Luka ressemble donc à cet homme ? L'angoisse recommence à encercler sa cage thoracique, pernicieuse. C'est marqué de partout que ce type est bizarre, dans son étrange dégaine, dans ses mains tordues, dans ses vêtements oldschool, dans le ton de sa voix... Freak, you freak, c'est ce que les voix murmurent, c'est ce que ses collègues rigolent. Waffle couine à ses pieds, une patte sur sa jambe. Les mains de Luka sont moites, il sent un souffle glacé dans sa nuque. Il se serre une tasse, maladroitement, en renversant un peu avant de solennellement se tourner vers le gars.
Je crois que vous faites erreur, Monsieur, je suis tout à fait normal.” Ne voulant pas blesser son interlocuteur, il rajoute précipitamment : “Et vous aussi d'ailleurs. Je- Bonne soirée, je- je dois me remettre au boulot. Viens, Waffle.
Nous sommes pourtant en début de matinée. Idiot ! Luka hoche la tête dans le vide avant de vite regagner son box sous les regards amusés de ses collègues. Il a une furieuse envie de les faire taire, ces fils de chien. Il trempe ses lèvres dans sa tasse, manquant de s'étouffer : il avait oublié qu'il détestait le café. Dans un geste brusque, il pose la tasse sur son bureau, s'empare de sa veste et traverse à grands pas l'open afin de sortir. Un pause cigarette n'est pas de refus.
Luka s'assoit sur le muret, fouillant son blouson à la recherche de son paquet de cigarettes. Celui-ci est resté dans son sac. Merde, journée de merde ! Il prend son visage entre ses mains, insultant l'univers entre ses lèvres. Cette entrevue lui a rappelé combien il est raté. Quarante ans, trop d'années passées dans les hôpitaux, pas de partenaires, pas d'enfants, possède un job seulement grâce au piston. Waffle saute sur ses genoux, le poids le ramène à la réalité, calmant sa respiration chaotique. (A-t-il pris ses médicaments, ce matin ?) Ses mains viennent se perdre dans le pelage de l'animal.
Je ferais quoi, sans toi, hein ?” qu'il murmure, un vague sourire sur les lèvres, soudainement épuisé.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Sam 7 Juil - 21:21


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Ils étaient face à face et d'une certaine manière, cela était pire pour eux qu'affronter leur reflet. Ca pouvait être dur de comprendre ce que ressentaient les autres, ce qu'ils voulaient dire et....Ca pouvait être dur et parfois, clair comme de l'eau de roche. Quand ils pensaient des choses pas bien, quand ils regardaient de manière un peu trop prononcés, qu'ils jugeaient parce que vous mettiez trop de temps, que vous ne bougiez pas comme eux.
Que vous ne parliez pas comme eux.
Logan se sentit rougir, comprit alors pour l'avoir déjà ressenti, qu'il avait honte. L'autre homme avait regardé ses vêtements -vieux, oui, mais il était difficile de trouver à se vêtir avec sa stature-, écouté sa voix -ça y est, Logan avait dû parler trop fort, quel abruti !-, son apparence -oreilles décollées, visage long....quand Will n'était pas là, il ne parvenait pas à se regarder dans un miroir-, tout...
Et ce “tout”, n'allait pas, ne faisait pas un homme assez convenable pour qu'on veuille lui parler peut-être. D'une certaine manière, cela lui rappelait l'école, les cours de récréation.
Il n'en rougit que plus fort tandis qu'une idée détestable venait faire son chemin, là, dans sa tête embrouillée: Cooper avait-il voulu montrer à Luka qu'il y avait plus pitoyable que lui?
Ses doigts se tordaient, ses mains tremblaient. Le tremblement s'arrêtait aux avants bras, la peur restait sur des régions physiques bien précises chez lui....
Il n'y avait pas de coin sombre, aucun endroit où se terrer, Logan devrait porter sa honte de la même manière que sa chemise: avec maladresse.
Tout autour, les gens retournaient à leurs occupations. Le show était terminé, pour Logan cela voulait sans doutes dire qu'il devait rentrer à ses propres bureaux.
Il pouvait pas, au fond il y avait pas que ses mains pour trembler, il y avait aussi autre chose à l'intérieur de lui.
Et Will était pas là...
De toutes manières, Will serait pas content de savoir que Logan avait perdu les pédales pour quelque chose de... de quoi?
D'aussi idiot?
Oui peut-être.
Souffler. Inspirer, expirer....
Des crises de paniques, Logan connaissait. Certaines pouvaient aller loin, non pas pour son environnement mais pour lui, son ressenti. Parfois, c'était comme si son coeur s'arrêtait.
Parfois, ou souvent....

Le jeune homme posa une main à plat sur le mur, une nécessité pour ne pas chanceler. Quand tout allait mal, l'espace s'y mettait aussi, la droite, la gauche, le devant, le derrière, comme si plus rien n'existait sauf la peur et le malaise.
Désormais, il refuserait l'entrer de son bureau à Cooper, et tant pis si pour cela Logan devrait utiliser de privilèges auprès d'autres.
Penser à une “vengeance”, lui faisait du bien un peu. C'était se projeter vers l'avenir, et pour aller dans l'avenir, il fallait avancer.

Au pas de courses, presque, il se précipita à l'extérieur. De l'air.... De l'air et une bonne grosse nausée. La nausée était un symptôme physique, ce qui faisait mal au corps se résolvait facilement, ça voulait dire qu'il allait mieux.
Du moins Logan essayait-il de s'en convaincre.
Un peu plus assuré sur ses jambes maintenant, le jeune homme décrocha son portable, laissant un message haineux sur la messagerie de l'agent Cooper.
Il raccrocha, se tourna alors.
Poloski était là, le chien sur les genoux. A lui aussi, Logan décocha un méchant regard, prêt à attaquer avant de se faire mettre à terre au besoin.

”Je vois qu'effectivement, ça bosse dur.”
(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Dim 8 Juil - 13:25


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
C'est un sourire las qui accueille les mots du type. Luka n'a pas la force de se battre, de se mettre en colère, d'avoir des propos acides aujourd'hui. Il n'a pas envie d'être la goutte qui ferait déborder son propre vase. Waffle grogne un peu en direction de l'homme, ses sens canins sentant très bien la tension entre lui et son maître. Aussi ridicule que ça puisse paraître, les corgis étaient des chiens bergers, de base, c'est donc dans leurs gênes, la protection. Luka caresse son crâne, lui signifiant que pour l'instant tout va bien. Finalement, prenant son courage à deux mains, il se redresse, les yeux dans ceux de l'homme.
Excusez mon comportement, juste... Je suis pas habitué à parler de- de mes états mentaux.
Luka articule difficilement les quatre dernières syllabes, un brin amer. Peut-être, se dit-il, ça ne lui ferait pas de mal de traîner avec quelqu'un comme lui, un considéré raté par cette société validiste. Parler à quelqu'un qui comprend, qui vit tout cela. Il y a toujours les associations, c'est vrai, mais devenir membre de cela serait accepter l'handicap. Luka, Luka ne veut pas être handicapé. Ce mot, il fait peur. Il a tendance à croire que tout ce qui lui arrive depuis son adolescence, ça va finir par disparaître, qu'il va retrouver la vie normale des autres qui vont bien. Luka n'a toujours pas compris que lui aussi, en réalité, est normal. Dans un faible soupire, il repousse Waffle de ses genoux pour se relever. Maladroitement, raclant sa gorge, tendant sa main, il fait :
Luka Poloski, enchanté. Je suis désolé, je ne crois pas avoir retenu votre nom... Vous êtes ?
Est-il trop tôt pour lui demander s'il a une cigarette ? Ça le démange, Luka, d'enfumer ses poumons. Il n'a pas le courage de remonter en haut, d'affronter le regard de ses collègues. Dans son état, il serait capable de retirer quelques billets afin d'aller s'acheter un paquet au tabac du coin. Foutue addiction.
Vous travaillez avec l'Agent Cooper ?
Luka, il essaye de remplir les blancs. Ça l'angoisse, sinon, quand ils sont de malaise. Malaise, ça à l'air d'être le second prénom du type en plus. Waffle attend patiemment à ses pieds, assis sur son arrière train, la langue pendante. C'est vrai qu'il fait chaud, aujourd'hui, lourd. Heureusement, la matin apporte une délicate brise. Luka déboutonne les deux premiers boutons de sa chemise en soupirant. Cette journée va être sans fin, il le sent.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Dim 8 Juil - 21:30


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Le regard perdu sur la ligne de bâtiments, Logan ne parvenait pas à savoir s'il se sentait un peu mieux ou non. L'autre parlait, donnait un prénom.
Luka.
L'agent Cooper aussi avait dû l'appeler Luka, prévenir Logan et Logan n'avait pas écouté. Pas parce qu'il ne voulait pas mais....mais c'était dur, simplement. Parce que la plupart de ses actions était copié selon celles des autres pour que Logan s'en sorte. Qu'il avait besoin de modèles non défectueux et, sauf cas à part, les autres, les humains non-défectueux, il ne les voyait pas l'écouter lui. Comment penser à rendre la pareille alors?
L'empathie? Logan en avait, oui, mais comme sa voix, comme ses sentiments, les battements de son coeur, cela restait une chose difficile à doser pour lui.
Il voulait un livre : les livres ne parlaient pas, ne jugeaient pas. Les livres racontaient des histoires et les gens dedans étaient gentils puisque eux non plus ne vous attaquaient pas.
Le jeune homme sut alors qu'il ferait dans la journée un achat compulsif de romans.
Comme d'habitude.
Sa manière à lui de gérer, avec un roman Logan se coupait du monde. Il n'y avait que Will pour l'atteindre encore si le brun se prenait à lire pour s'échapper, Will pour le ramener.
Quand Will était là....

”Logan”, il grogna son prénom, boudeur. Envers lui-même, principalement, ça aussi c'était un autre de ses défauts : la conscience des autres existait mais à un degré moindre finalement, aussi Logan boudait, s'attaquait et s'en voulait principalement à lui-même.
La culpabilité d'être là, d'exister.

”Logan Yates, je ne suis pas dans la même section que l'agent Cooper, non.” Encore heureux, aurait-il pu rajouter.
Il ne rajouta rien quand même, haussa juste les épaules. Un geste rassurant pour lui, un geste qu'il faisait beaucoup, comme un enfant renfrogné. Hausser les épaules, c'était parfois reprendre la main sur une situation, bouger juste.

”C'est moi le bizarre, pouviez pas savoir.” Logan repassait au vouvoiement, suivant l'exemple de son aîné.
De quoi avait-il peur? Qu'ils partagent une corde raide à deux? Que l'un doive obligatoirement faire chuter l'autre pour s'en sortir et continuer sa vie parce que pour les normaux, un ça va mais deux, bonjour les dégâts?
Peut-être....

Les bâtiments ne bougeaient pas de place, restaient à l'horizon. Logan enfonça les mains dans les poches de son pantalon, cette place en valait bien une autre, pour elles.

”Cooper aimerait bien qu'on s'entende bien.... T'as des amis? Tu sais comment on fait? Moi non. Enfin.... les gens me disent et me préviennent quand on est amis, c'est plus simple. Parfois, j'oublie...enfin j'oublie pas mais....Bah, laisse tomber. C'était gentil, de me proposer du café.”
(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Dim 8 Juil - 22:56

[quote="Luka Poloski"]

Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Logan, le type s'appelle Logan. La banalité du prénom surprend Luka. Il lui imaginait un prénom plus exotique, à l'image du personne peut-être. Il se sent con, soudainement, de devoir imputer une existence étrange à quelqu'un juste parce qu'il est atypique. Pourtant, Luka se plaît à penser qu'il n'est pas le plus oppressif des hommes : il vote démocrate, encourage les gens à adopter des bébêtes depuis les refuges, ne coupe pas la parole aux femmes lorsqu'elles s'expriment, n'invisiblise pas les personnes racisées... Luka, il fait de son mieux, ayant pris conscience de tout ce que subissent les personnes oppressées par la société (et les hommes blancs) que depuis quelques années seulement, au fil des discussions avec ses amis anarchistes. Avant, Luka ne voyait pas plus loin que son propre écosystème. Alors, quand Logan s'invalide, ses lèvres se pincent et ça le met soudainement en colère. Parce que s'il en est venu à cette conclusion, c'est que tout un tas de gens ont dû souligner ses bizarreries.
Dites pas cela.” C'est dit un peu sèchement, Luka grimace à sa propre brusquerie. Il rajoute alors, plus doux : “Logan, vous n'êtes pas bizarre, c'est seulement la société qui est normée à en rendre malade.
C'est pareil, Luka ne se trouvait pas bizarre jusqu'à ce qu'on le trouve taré et raté. Ses nombreux séjours en institut lui ont fait prendre conscience de la pression sur les pauvres âmes. Troubles du comportement alimentaire, car il ne faut surtout pas être gros ni être maigre ; brun-out car il faut être productif ; dépression car il faut être beau et sourire en tout temps... Ça le fait grimacer, Luka. Il aimerait pouvoir être un géant afin de donner des coups de pieds dans la fourmilière, écraser la ville et ses principes idiots, détruire le patriarcat comme disent certaines ou certains. Luka soupire, aux questions de Logan.
Je ne sais pas pourquoi l'Agent Cooper est autant sur mon dos.
Ca l'agace, Luka. Déjà de ne pas savoir, mais également l'impression d'avoir un père sur le dos. L'Agent peut être assez anxiogène, parfois, sans réellement le vouloir. Il est juste là, derrière vous, en silence, vous observant. Luka n'aime pas ça.
Ouais, des amis, j'en ai quelques uns.
Luka rigole, un brin mal à l'aise. Ses amis, si on peut les appeler ainsi, ont tous disparus, un à un, selon les hospitalisations. Il ne reste que les plus acharnés, ceux qui cachent leurs regards inquiets derrière des blagues potaches. Certains finissent par revenir, désolé d'avoir mis tant de temps pour comprendre ce qu'il se passait. Logan est repassé au tutoiement et, afin de lui faciliter la tâche, Luka décide de faire de même.
Je ne pourrais pas te donner la recette de l'amitié parfaite, je suis même pas sûr qu'elle existe. Ce sont des choses qui se font avec le temps, je suppose.
Luka regarde sa montre, bientôt midi. Il n'a aucune envie de remonter là-haut. Soudain, une idée lui vient.
Dis-moi, est-ce que tu pourrais me libérer une heure ou deux sans que je me fasse virer du boulot ? On pourrait aller manger, c'est bientôt l'heure. Ça fera plaisir à l'Agent Cooper qu'on fasse connaissance.
Ainsi, il sèche le boulot (et surtout ses collègues), s'offre un repas bien mérité et pourra s'acheter des clopes, le tout en faisant connaissance de ce Logan Yates.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Lun 9 Juil - 9:56


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Haussement d'épaules encore une fois, Logan savait pas grand chose de la société : il y avait des choses à ne pas faire et puis voilà. Des choses parfois idiotes, parfois logique : tuer quelqu'un par exemple, c'était normal qu'on ne le fasse pas en temps de paix, sans raisons, mais...tenir la main de Will, l'embrasser? Ca aussi, c'était dangereux.
Ca, lire une bande dessinée en public, aller voir un film pour enfants au cinéma, ne pas savoir cuisiner, faire le ménage. Ces deux dernières choses lui semblaient parfois comme un crime capitale, ça et le truc qu'elles cachaient derrière elles : ne pas être autonome, pas vraiment.
Et tout cela, Logan n'y mettait pas de mots. Des ressentis, des malaises, parce qu'avec des mots cela était tellement absurde qu'on ne le croirait pas.
On l'avait déjà traité de menteur, parfois sur des choses graves, parfois non. A chaque fois, Logan détestait cela...

Et son esprit déraillait encore, s'égarait. Quant à Luka, petit à petit il semblait prendre l'ascendant sur la conversation. Le plus jeune retenait chaque mot, chaque action de l'autre. Il fut tenté de répondre à la question du brun par une vérité crue : ce que veut l'agent Cooper, c'est un rapport. Sauf qu'il y avait d''autres strates dans les comportements et actions de leur....”ami” commun. Ce rapport, Logan savait déjà qu'il ne pourrait dire toute la vérité dedans, il n'était pas Luka et Luka n'était pas lui, mais chacun des reproches ou des affirmations de l'un à propos de l'autre pourrait par trop facilement se transformer en arme contre les deux.
Réfléchir à la situation, se rappeler de chacune des données: les collègues de Luka les avaient vu partir tous deux dans ce qui semblait une situations impossible à résoudre. L'image renvoyée était donc celle de deux....”tarés”. Pas très reluisant, pas très positif non plus.
La proposition de son aîné d'aller manger un morceau n'était pas bête : comme Luka le signalait, c'était à Logan de le “libérer”de son travail, invoquant n'importe quelle raison pour cela. Si Logan disait la vérité, sa phrase d'excuse ressemblerait à “je vous emprunte l'agent Poloski parce que on a eu très peur tous les deux et qu'on a besoin de manger, en plus c'est bientôt midi et ça tombe bien puisque j'ai encore oublié mon panier-repas chez moi puisque j'oublie toujours les choses les plus idiotes quand il n'y a personne pour me les rappeler”.
Des agents devaient sans doutes avoir déjà utilisé des prétextes plus idiots ou loufoques encore : les premières années, Logan avait dû couvrir deux collègues prenant beaucoup trop de pauses pour la simple raison que l'un d'eux venait de se faire larguer et que l'autre l'empêchait de perdre pieds. Logan n'avait pas vraiment compris pourquoi il devait le faire, les aider, jusqu'à ce qu'il fasse la corrélation “si pas d'aide, poing dans la figure et on te déchire ton livre” dans sa tête. Les deux agents travaillaient toujours, mais Logan était monté en grades plus rapidement qu'eux.
Ici, même s'il y avait quelqu'un pour les couvrir, leurs comportements précédents invalideraient pour beaucoup toutes les bonnes et fausses raisons faisant qu'ils devaient partir.
Autrement dit, il fallait récupérer le tir.

”Attends-moi là.”

Il savait ce qu'il avait à faire, non pas que ça le rassurait mais sa tête était pleine des actions à effectuer, beaucoup trop pleine pour laisser de la place à la peur.
Aussitôt, Logan retourna à l'intérieur, exigeant la feuille de route à remplir pour emprunter un agent. Quant vint le moment de remplir le motif, il n'hésita pas : recoupement de sources.
L'entrevue de Logan avec l'agent Cooper n'avait pas laissé de trace administrative, hormis les deux hommes il n'y avait aucun témoin. On avait juste vu Logan partir de l'Agence, énervé, pour apparaître soudain près de la cafetière de la NSA, visiblement troublé. Ca, plus le fait qu'il emprunte un agent avec cette raison, cela portait tout simplement à croire que Logan se renseignait non pas sur Luka, mais sur l'agent Cooper.
Oui, le brun venait donc de tirer métaphoriquement une balle dans le dos du senior mais...hé bien il comprendrait. Cela était pour préserver Luka après tout, Copper se rappellerait par la même occasion que Logan avait des crocs et savait s'en servir. L'affaire n'aurait aucune autre conséquence, de simples jeux de pouvoirs entre Agences, il y en avait tous les jours...

Il signa le papier, regarda vers le bureau de Luka, lui saisit sa veste et ses affaires avant de le rejoindre.

”Choisis le restaurant.”
(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Lun 9 Juil - 13:33


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Luka, brave petit soldat, il attend. Il n'a pas réellement le choix, après tout, se voyant mal trotter derrière les talons de Yates, surtout que ce dernier est en chemin pour dispenser un mot d'excuse au proviseur. C'est idée le fait sourire, le ramenant à ses années lycées. Pas un cancre, des résultats corrects, mais une terreur, du genre à bousculer ses camarades et à sortir avec des pompom-girls. Luka avait alors deux vies : celle publique, à l'école où tout devait bien aller, et l'autre où il avalait des médicaments pour ne pas faire de crises d'angoisse sur le terrain de foot. Aujourd'hui, Luka a de nouveau l'impression d'être retombé dans cette spirale infernale : la vie publique d'un côté et sa santé mentale de l'autre. Il faut tout cacher, c'est le prix qu'il faut payer pour ne pas être évincer. Lorsque Logan revient, Luka se bâtie un sourire, peut-être un peu trop crispé pour être réel. Factice. Ce sourire devient véritable lorsqu'il remarque la présence de son sac et de sa veste dans les bras de son compagnon.
Merci”, fait-il en les récupérant. “Il y a un dinner sympa en bas de la rue, ils proposent des options végétariennes.
Luka ne connaît pas les habitudes alimentaires de Logan mais il aime laisser le choix à ses convives, tout le monde n'apprécie pas avoir de la viande dans son assiette. Aujourd'hui, Luka est trop tendu pour manger sainement. Il s'imagine déjà l'un des merveilleux burgers que Suzie prépare avec finesse. Ca lui donne l'eau à la bouche. Hissant son sac - un vieil eastpack qui avait dû être bleu - sur son dos, gardant sa veste dans ses mains, il se dirige donc vers le dit dinner. En chemin, il s'allume une cigarette tant désirée, détruisant avec plaisir ses poumons à chaque bouffée. Il ne se considère pas comme un accro, il lui arrive de ne rien fumer pendant des mois. C'est par phase, comme beaucoup de choses. Les voilà devant le restaurent.
Ça te convient ?
Il l'observe de nouveau, tirant une dernière bouffée sur son bâton de poison, le filtre laissant une sensation acre sur son palais. Il écrase avec application le mégot contre un pilier téléphonique avant de le jeter dans une poubelle. Waffle attend à ses pieds, la queue battante, observant Logan.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Mar 10 Juil - 12:56


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Lorsque Luka commença à parler végétarien, Logan ne put s'empêcher d'ouvrir des yeux ronds et de lâcher un juron peiné, en russe. Non quoi non, il voulait pas.... Le jeune homme aimait manger, en particulier parce qu'il n'avait jamais à faire la cuisine sauf circonstances exceptionnelles et dangereuses.
Il avait été habitué à toutes sortes de plats mais la possibilité de se priver de quelque chose pour....pour le reste de sa vie, non Logan ne voulait pas imaginer.
Fort heureusement, le brun ne souffrait d'aucune allergie alimentaire ou de forme de diabètes...
Heureusement, un dinner possédait plusieurs options en matière de plats, à moins qu'il ne s'agisse d'un de ces trucs snobs.
Il regarda Luka, Luka le regarda, Waffle les regarda. Des regards tellement intenses que pour un peu, ils en deviendraient les meilleurs amis du monde et partiraient en vacance ensemble dans une caravane pour se faire des barbecus en camping sauvage. Ce serait Waffle qui conduirait.
Et puis non, ou pas.
Quoi qu'il en soit, l'inspection visuelle disait au moins à Logan que l'autre avait aussi un profil de mangeur, que le repas pouvait peut-être être bon.

Effectivement, le dinner semblait confortable, propre aussi. Les banquettes plastifiées, Logan avait parfois du mal , cela l'avait déjà conduit à manger debout plutôt qu'assis mais... mais quoi? Il s'était arrangé? Peut-être. Le jeune homme craignait toujours germes et microbes dans des environnements de ce type, des environnements où il pouvait avoir une certaine forme de contrôle, mais ça se calmait.
Une autre chose le rassurait : Luka connaissait l'endroit, donc les employés connaissaient Luka, ne l'embêteraient pas -et Logan avec-, ne le dévisageraient pas.
Il hésita quand même avant de s'asseoir

”C'est...”Difficile toujours, les émotions, les ressentis.”C'est un restaurant. On peut y manger dedans oui, ça a l'air bien.”

Will l'avait habitué avec des choses bien plus gastronomiques, du blanc, de la propreté. De la sécurité aussi, sans la promiscuité avec d'autres tables, ce genre de choses. Il n'était pas avec Will, aller ailleurs, ce n'était pas dérangeant.
Finalement, le jeune homme accepta des'asseoir. Le menu comportait pas mal de photos, cela faisait de la couleur. Un instant, Logan se demanda si ça aussi, ça plaisait à Luka par rapport à l'endroit. Il essaya de ne pas y réfléchir et commença à lire.
Bon, à défaut de savoir quoi prendre comme plat, Logan s'aperçut avec le sourire que les desserts lui plaisaient.

DES MILK SHAKES !

Il en prendrait peut-être même deux....

”ils parviennent à te mettre en équipe, au travail, ou tu bosses toujours seul?”
(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Mar 10 Juil - 14:31


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
La réponse de Logan le fait sourire. Oui, un restaurant, là où paye pour manger. Ils finissent par s'installer, les baquettes grincent sous leurs fesses. Ca lui donne l'impression d'être américain. Luka a sa carte verte, il possède la nationalité, mais malgré son accent de Détroit, il reste un immigré troisième génération. Il doit parler russe avec sa grand-mère sinon cette dernière le traite de collabo. (Il devrait d'ailleurs l'appeler, ça fait longtemps qu'il ne l'a pas eu). En attendant, il est là, assis chez Suzie's, accompagné d'un collègue de l'Agent Cooper et son chien. La vieille serveuse s'approche d'eux, tout sourire, laissant un bol d'eau fraîche à Waffle et une bouteille sur la table. Elle reviendra quand ils auront choisi. Luka se laisse momentanément distraire par les glouglous assoiffés de son chien. Il le nourrira une fois de retour au bureau. Il faudra seulement résister à l'idée et au désir de lui donner une frite, c'est pas bien pour lui. Luka plisse les yeux, essayant de déchiffrer l'ardoise du plat du jour, près de compteur. Peut-être qu'il aurait besoin de lunettes. Un steak au poivre. Non, il va plutôt se concentrer sur le côté burger de la carte.
La question de Logan le rend légèrement dubitatif. Pourquoi ils ne réussiraient pas à le mettre en équipe ? Ça va, c'est pas comme si sa maladie était tant envahissante ! Ses lèvres se pincent.
Ça fait juste deux semaines que j'ai commencé, ils veulent pas encore me mettre sur de gros projets. Mais d'après ce que j'ai compris, je vais pas tarder à évoluer pour travailler sur un truc plus précis.
Luka ne peut pas en dire plus, secret professionnel (et peut-être aussi parce qu'il n'en sait pas grand chose, de ce projet).
Et toi, j'ai le droit de te poser des questions par rapport à ton boulot ?
Luka pose la carte devant lui ainsi que son menton sur sa main, observant Logan. Il n'a pas l'air très à l'aise dans cet environnement, le pauvre. Peut-être que Luka aurait du insister pour que lui choisisse où manger. La serveuse revient à la charge, prenant leur commande. Luka part sur un burger aux fromages, avec beaucoup de fromages. Il aime bien le fromage. Pour le dessert, il verra bien par le suite. En boisson : juste de l'eau. Il laisse Logan se dépatouiller avec sa propre commande, fouillant dans son sac à la recherche de ses médicaments. Soudain, Luka doute. Doit-il les prendre maintenant, devant Logan ? Merde, ça serait montrer qu'il est faible, qu'il a besoin de ces pilules de merde pour vivre correctement. Il se sent mal, soudainement, la furieuse envie de disparaître. Ses yeux font des aller-retours entre Logan et son sac, peut discret. Merde. Il a besoin de cette dose pour vivre calmement cette journée. Sinon, il voudra seulement retourner dans son appartement miteux pour se cacher sous sa couette. Mais Logan, il ne le connaît que depuis une heure (justement, est-ce qu'un être mauvais se cache sous ce masque de maladresse ?) et au pire, si ça ne colle pas, ils ne se reverront sûrement pas (mais il connaît l'Agent Cooper), n'est-ce ? Luka déglutie, sortant lentement ses tubes de son sac. Sa main tremble légèrement, il essaye de cacher cela en se souvenant que tout va bien. Pour l'instant. Il remplie son verre d'eau, en mettant un peu à côté, avant d'engloutir ses trois pilules.
Il se trouve ridicule, Luka.
Il a envie de disparaître, soudainement, Luka.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Jeu 12 Juil - 14:31


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
”Mon boulot n'est pas de t'empêcher de prendre ton traitement”, énonça calmement Logan. Luka avait peur, ça ou un sentiment s'en rapprochant. L'homme comprit alors que c'était à lui de réagir, comme lorsqu'il se retrouvait dans un état d'esprit semblable.
Ici, les rôles étaient inversés, un sentiment un peu étrange, et Luka était en position de faiblesse comme beaucoup d'indices l'indiquaient, du chien en passant aux médicaments.
Il délia son dos contre le dossier de la chaise : une personne stressée ici, c'était assez pour un seul repas, Logan devait donc se comporter mieux.
Et puis, pensa-t-il puérilement, il était le plus accrédité, avait donc les pleins pouvoirs. Un peu.

Il posa les yeux sur la serveuse, commanda un burger avec du coleslaw plutôt que des frites. L'accompagnement lui plaisait mieux, il y aurait plus de couleurs dans l'assiette, plus de joie aussi et nettement moins de fromages que dans celle de son vis à vis.
La serveuse les laissa, de nouveau ils furent face à face.

”Tu peux, pour les questions, mais soit discret et pense bien que je n'y répondrai pas forcément. “ Bon, là il en rajoutait un peu mais à présent que Logan avait compris que la situation présentait moins de menaces qu'il n'aurait cru...le jeune homme avait envie d'en profiter!
Sous la table, ses jambes souffraient le martyr de fait de leur taille mais aussi de la présence de Waffle à ne pas écraser. Il tenta de se décaler un peu, une situation dont il n'avait plus l'habitude puisqu'en mangeant avec Will, l'un comme l'autre se fichait bien que leurs genoux se touchent.
Bien au contraire....

Ainsi donc Luka serait bientôt sur un projet un peu plus important? Alors c'est que l'homme devait avoir des capacités plus qu'intéressantes. Alors que la serveuse repassait vers eux, Logan ne résista pas et commanda un café. Le café aidait toujours à se sentir à l'aise, le café était son ami et le désespoir dû se lire dans ses yeux de chatons d'un bon mètre quatre-vingt treize puisque la tasse lui fut rapidement amenée.
Finalement, cet endroit n'était pas si mal que ça.

”On dit beaucoup de choses sur nos boulots à tous les deux, la plupart sont pas foncièrement fausses, juste....mal exprimées. Mais là, je t'apprends rien... Tu veux un conseil? Méfie toi toujours des autres. Tu sais pas jusqu'où ils peuvent aller, leurs ambitions, s'ils sont déjà sous couvertures ou pas. Pense que tu as une....chance...en plus d'eux. Tes cachets...ils te donnent la tête claire, eux, leur parano, ils doivent la garder. Alors continue de les prendre.”

Facile à dire pour quelqu'un qui ne subissait aucun traitement, hors Logan avait connu des périodes bien douloureuses où son jeune esprit encore en construction ne lui appartenait pas. Aujourd'hui, les choses avaient changé, aujourd'hui il travaillait, savait se rendre indispensable aussi.
Un peu....


(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Jeu 12 Juil - 18:10


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Au tour de Luka d'être mal à l'aise. Il se sent idiot, aussi. Ses doigts se crispent un peu plus sur les tubes, se font un peu moins répondant lorsqu'il vient chercher le nombre exact de pilules. Quel idiot fait-il. Il aurait du attendre la fin du repas, prétexter une envie pression ou quelque chose du genre. Maintenant, Luka va donner raison à l'Agent Cooper : il n'est qu'un mec paumé, ayant besoin de supervision. Peut-être est-ce là la mission de Yates, caché derrière un masque de maladresse ? Parait-il que les agents de la CIA sont de véritables caméléons. Crispé, avalant les pilules qui le maintiennent debout, Luka ne dit rien, ne voulant pas s'enfoncer encore plus profondément dans le malaise. Il préfère attraper la perche que lui tend Logan, lui offrant un sourire charmeur en diversion :
Et bien, parle-moi de la Zone 51.
Leurs genoux se cognent et Luka ne serait décider si c'est un signe du destin ou non. Imaginez : Luka soulève le voile de mystère couvrant cette parcelle militaire du Nevada en un sourire charmant. Cette idée le fait sourire. Avant que la maladie le casse en deux, Luka était quelqu'un de très charismatique, toujours un peu à l'ouest mais ça faisait parti de son charme. (En réalité, c'est faut, mais Luka aime se dire comme les héros de littérature, discret mais remarqué. Il possède l'un mais pas l'autre, ayant toujours été le gamin trop normal, très passe-partout, celui qu'on oublie au supermarché sans s'en rendre compte.)
Luka zieute le comptoir, espérant que leur commande soit déjà prête, même si elles ont été commandés il y a moins de cinq minutes. Lorsque la serveuse repasse - Shelley, d'après son badge, Logan commande du café. Luka a une pauvre pensée pour sa tasse qui doit refroidir sur son bureau. Il n'a jamais été un grand fan de ce breuvage, préférant de loin les douceurs du lait chocolaté. Il en a bien bu dans sa jeunesse en réprimant des grimaces, histoire de se donner une certaine crédibilité auprès de ses pairs. Il a compris assez tardivement que ce n'est pas la boisson qui fait la maturité. La tasse arrive rapidement et voilà que la discussion reprend. Logan pense qu'il a de la chance par rapport aux autres, vis à vis de sa prose médicamenteuse.
Crois-moi, je ferais tout pour ne plus à les prendre.
La tête claire, ce n'est pas vraiment ça. Une idée commune chez ceux qui n'ont jamais du prendre quoi que ce soit. Ses pilules ont énormément d'effets secondaires et la moitié de traitements essaye justement d'effacer cela. La fatigue constante, les maux de ventre, les migraines, les humeurs changeantes, les problèmes de désir intime... C'est aussi paradoxal que cela, ça te bousille la santé pour que tu ailles mieux. Et ça coûte cher, aussi, très cher. Luka devrait s’estimer chanceux que le gouvernement lui en paye une assez grosse partie. Oui, il devrait être heureux. Luka se racle la gorge, préférant rester silencieux face à ces mots, hochant la tête. S'il commence à se méfier de tout le monde, ça ne va pas améliorer sa santé mentale, c'est certain. Pourtant, il se doit de le faire. C'est quasiment écrit sur son contact. Méfie-toi de tout.
Shelley arrive avec le plat, faisant apparaître un sourire sur le visage de Luka. Mon dieu qu'il adore la nourriture. Il la remercie avant de croquer dans une frite trempée de cheddar. C'est si bon.
Comment tu as fait pour devenir un agent de la CIA ? J'ai cru comprendre que l'admission était très difficile et.. enfin, bon, tu es pas l'image type d'un agent.
C'est maladroit, il en grimace, fixant son plat. Luka s'excuse du bout des lèvres, préférant noyer son malaise en croquant de son burger au fromage. Quel idiot fait-il.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Ven 13 Juil - 11:30


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
”Ah bon, je suis un agent de la CIA? “ Les yeux de Logan s'étaient fait perçants derrière le verre de ses lunettes. Tout dans sa voix indiquait également de faire attention : la sécurité, l'une des premières choses qu'on lui avait apprise.
Toujours mentir : mentir aux adultes quand il était plus jeune pour ne pas dire qu'il allait très mal, mentir ensuite pour...pour quoi? Ne pas dire qui il était. Se cacher derrière tant de couches de choses, porter un masque dans les endroits publics tels que celui-ci.
Son quotidien.
Tout comme il cachait son couple à vrai dire, pas par honte, mais simplement parce que Will n'avait pu en parler à ce qui restait de sa famille à lui, et parce qu'un jour il risquait de ne plus revenir. Autant faire comme si rien n'avait existé, non?
Non.

”Je suis un archéologue historien spécialiste du Proche-Orient, Luka. Peut-être est-ce pour cela que je ne correspond pas au profil?'

Il mentait. Il mentait sans mentir, Logan était bel hé bien archéologue, avait des contrats dans les musées (rien de mieux pour dissimuler une mission sur place), faisait des chantiers de fouilles (excellent pour faire passer du matériel en douce...) et possédait un amour immodéré pour l'histoire.
Les muscles de son poignet étaient tendus légèrement alors qu'il portait la tasse de café à ses lèvres. Le badge qu'il portait quand il visitait des Bureaux autres que les siens était neutre, pouvait tout dire et à la fois rien du tout bien que la puce électronique dedans lui donne accès à bien des choses.

”Tu devrais apprendre à séparer le travail du reste, ça t'aidera plus tard.”

Fourchette à la main, il piquota quelques brins de coleslaw. Manger, c'était bien, c'était toujours bien. Les quelques autres clients du restaurant leur prêtaient peu attention, voir pas du tout. Pour Logan, ce n'était pas une raison pour parler de sujets sensibles à mots découverts, cependant.
Son entrée à la CIA avait été rapide, simple d'un certain point de vue : sa mère, avant de devenir secrétaire d'état, en faisait déjà partie. Elle aurait pu diriger l'Agence, à vrai dire, mais préféra un poste plus à la lumière...
Surveillé pendant son parcous scolaire au vue de ses résultats, considéré également par les plus hauts gradés comme un sujet d'expérience qu'il ferait bon de suivre, Logan avait rapidement été approché.
Mais ces choses là ne se disaient pas....

”Pas très à jour sur la zone 51, ça fait très longtemps que j'ai pas vu un épisode de Roswell.”

Contre toutes attentes, Logan mangeait son hamburger au couteau et à la fourchette. D'aucun diraient que cela le cataloguait aussitôt comme mec louche.
Ils auraient raison.

Deux hommes, tirés à quatre épingles, lunettes de soleil sur le nez, costumes noirs, cravates noirs, pas un seul faux plus, entrèrent alors, prirent une table pour déjeuner eux aussi. Logan les désigna du couteau.

”Tu vois les deux terminators là bas? FBI. Ils ressemblent presque tous à ça, comme des clones élevés en batterie, et s'étonnent après de rater des filatures. Dans la vie, il vaut mieux atterrir partout qu'au FBI, alors je suis très heureux dans mes musées. Si tu veux savoir pourquoi je suis à Virginia Beach et pas dans une plus grande ville, la personne avec qui je vis est dans l'armée. Sinon en vrai j'ai juste garé ma soucoupe dans la zone 51 comme tu l'as deviné. Je devrais d'ailleurs songer à changer le ticket de parking....”


(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Ven 13 Juil - 13:15


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Luka se sent idiot, un peu plus que d'habitude. Même en bosser à la NSA, il n'a pas à être aussi secret. Informaticien, c'est un mot passe-partout, peu de gens veulent savoir où il travaille réellement tant qu'il répare gracieusement leur ordinateur. Son contrat lui demande simplement de rester discret sur ses missions, pas de cacher entièrement un pan de vie. Tu m'étonnes que les agents en fin de carrière sont tous timbrés, si bien qu'il a fallu monter un service spécial qui les garde sous l'oeil bienveillant de Big Brother. En guise d'excuses, Luka lui offre un sourire crispé. Décidément, il ferait pas long feu dans un film d'espionnage. Il a tellement pris l'habitude de parler librement avec l'Agent Cooper...
Archéologue, hein ?
Immédiatement, c'est la figure d'Indiana Jones qui lui vient en tête. Véritable héros de son enfance, il possède encore tous les comics, rangés dans des cartons chez sa mère. Luka sait que Jones est plus un pilleur qu'un archéologue, mais c'est indissociable, il est incapable d'imaginer autre que Logan dans des ruines, avec un chapeau ridicule et un lasso. Ça le fait sourire, il essaye de camoufler cela en mordant dans son burger. Il se contente de hausser les épaules au conseil passif-agressif de son cadet.
Tu sais, le boulot, ça fait longtemps que je suis obligé de le ramener à la maison,” dit-il en tapotant sa tempe, faisant référence à son stress post-traumatique.
Si c'est à cause de l'Agent Cooper qu'ils mangent ce midi ensemble, ce dernier a du mettre au courant Yates au sujet de la psychologie de Luka, lui offrant peut-être un dossier épais comme une bible, répertoriant chacune de ses hospitalisations dans le détail. Le problème avec le stress post-traumatique, c'est que ça à tendance à s’aggraver avec le temps. Plus on vieillit et plus on devient sensible aux stimulus extérieurs. Gavé de médicaments, Luka n'a pas cette impression. Les phares des voitures dans les tournants lui donnent toujours des sueurs froides, le rayon pêche et chasse le donne toujours envie de vomir, les klaxons le font toujours sursauter ; mais il ne se couvre plus les yeux et les oreilles, il n'imagine plus se faire courser par des soldats assoiffés de sang, il ne se jette plus au sol en imaginant des alertes à la bombe. Les grosses crises sont de plus en plus rares. Les médicaments font effet. Luka va aussi mal dans sa tete tout en ayant eu un poste assez préservé. Contrairement à Rick, il n'était pas en première ligne à déterrer des mines. Luka a subi très peu d'attaques physiques mais trop pour son organisme, visiblement. Son médecin lui a bien dit, pour le rassurer, qu'il avait bien des gens qui subissaient ce traumatisme après un simple pétard mal lancé. Logan le charie sur la zone 51, Luka prend un air offensé.
Hé ! Rigole pas, mais quand j'étais petit, j'étais persuadé que E.T. était enfermé là-bas, j'avais même fait un exposé dessus en 1st Grade. J'avais reçu une image, je crois.
Il essaye de se souvenir le dessin sur cette image, en vain. Une petite maison ? Un chien, peut-être ? Luka était très borné, petit. Son obsession pour E.T. s'est probablement effacé pour une autre, Indiana Jones peut-être.
Deux pingouins rentrent dans le restaurant, Terminator est le bon terme pour les décrire. Il rigole au thé de Logan, essayant de ne pas trop fixer ces deux agents pour ne pas être si cramé. Il éponge le fromage de son assiette avec ses frites. Luka mange vite, c'est vrai. (A moins que ce soit Logan qui mange lentement ?)
Je suis sûr que tu peux le changer télépathiquement, ton ticket de parking.
L'idée lui plaît : la Zone 51 est en réalité un parking géant pour les voyageurs extraterrestres. Un HUB.
Ça m'étonnerait même pas que tu caches des tentacules sous ta chemise, c'est clairement pas humain de manger un burger avec des couverts.” Il lui sourit. “Ta copine est au courent, au moins ?” Luka se tait brusquement, pensif, avant de s'écrier : “Geez ! Elle est alien ele-aussi ?!
Oui, clairement, Luka est un enfant. Il a grandi avec tous ces mythes, son père préférant grandement l'emmener voir le ciel que d'aller à l'église - au plus grand malheur de sa mère et sa grand-mère. Son père n'était pas un illuminé, mais c'était un grand amateur de science-fiction, lui faisant découvrir dès que c'était abordable Orwell, Gems ou encore K. Dick. S'il a d'abord fréquenté les salles d'arcade, c'était parce que son père avait besoin d'une excuse pour y aller.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Ven 13 Juil - 21:57


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Les chapeaux ridicules étaient pourtant souvent de mise, avec les t-shirt en dessous pour protéger la nuque du soleil. Ca tapait bien, sur les chantiers, ça laissait des marques de bronzage aussi, et Logan était un sensible de la peau....
Il mangeait avec calme, appréciant le repas. Les premiers échanges avaient été compliqué, néanmoins la conversation se laissait guider à présent et le jeune homme savait être moins sur la défensive.
Un petit peu.
Être enfermé dans des peurs par trop étranges que les autres ne pouvaient appréhender, que dire là dessus? Il y avait les insomnies de Will, quand l'autre homme allait se réfugier sur le carrelage froid de la cuisine en pleine nuit pour réfléchir, oublier. Que Logan se levait alors après quelques minutes pour le rejoindre, qu'il se couchait à ses côtés, à même le sol, avec lui, qu'il l'enlaçait tout en le savant loin, terriblement loin.
Là où Logan ne pouvait le suivre.
Des terreurs irrationnelles, lui-même en avaient. Elles n'étaient pas faites de bruits, d'explosions ou d'odeur de sable chaud qui vient vous râcler la gorge, ses peurs à lui c'était l'hôpital, le parfum des désinfectants, l'ombre des blouses blanches...
Avoir peur, il connaissait. Ce n'était pas simple d'en guérir, à vrai dire on ne pouvait pas, lui, Will, n'importe qui d'autre.
On vivait avec, voilà tout.
On apprenait à laisser des choses derrières, à se charger avec d'autres, à trouver un équilibre bancal, pas forcément toujours heureux....mais ça restait un équilibre quand même.
On apprenait à faire semblant aussi, parfois mal, parfois bien.

L'idée de E.T enfermé dans la Zone 51 le fit frissonner : contrairement à d'autres enfants, Logan avait toujours eu une sainte horreur de l'extra-terrestre. Délit de faciès, plus ou moins, chaque fois que le film repassait à la télé, un frisson le prenait. Un mauvais frisson.
Des tentacules....parfois ses cheveux bouclaient légèrement avec l'humidité mais ça s'arrêtait là. Dans la vie, on pouvait pas tout avoir.
Néanmoins, après une seconde de flottement, Logan comprit qu'il s'agissait là d'une blague et se mit à sourire avec tranquillité.
L0, tout allait bien.
Ah, de toutes évidences Luka se trompait sur la personne avec qui il partageait sa vie.C e n'était pas de l'humour, mais Logan étant Logan, il éclata de rire comme tel.
Oui, ses réactions pouvaient manquer de logique parfois,

”C'est un homme, pas une femme...je suppose u'on peut dire qu'il a au moins une tentacule?”

L'idée le fit rire un peu plus, quand il était seul, Logan pouvait parler sans difficultés de son couple, du fait qu'il partage sa vie avec une personne du même sexe. Quand cependant Will était avec lui, Logan ne voulait pas le placer dans des situations gênantes, le mettre en danger de critiques.
Il s'effaçait....

|”Et il s'inquiète beaucoup trop pour sa voiture pour risquer la moindre contravention avec.... Mais bon, entre toi et moi...” Le jeune homme se pencha quelques peu, sur le ton de la confidence.”Il est bizarre.”

Un clin d'oeil ponctua la remarque. L’hôpital qui se fout avec tendresse de la charité. Non, Will n'avait rien de bizarre ou d'étrange, il était juste, Logan pensait, le meilleur des hommes.

”Et toi, pas de soucoupe?


(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 44
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Ven 13 Juil - 23:45


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Un homme, donc. De visu, Logan n'a pas l'air d'un type rigolo. Il est coincé entre cet air continuellement sérieux ou paumé. En grandissant, Luka s'est bien rendu compte qu'être le type qui fait des blagues n'a plus rien de flatteur. Les Etats-Unis sont assez paradoxales sur ce point-là : tout bon orateur doit savoir glisser quelques piques humoristiques dans son discours, par contre, si le caissier de Walmart compare le mur de Trump avec des Lego, il est mal vu. Pour réussir, il faut savoir placer de l'humour à la virgule près dans sa logorrhée, et c'est tout. Les gens drôles, c'est comme ceux qui arrivent à différencier un chapeau d'un serpent ayant mangé un éléphant, ils disparaissent en grandissant.
Et bien, si ton homme a réellement une tentacule là-bas, il devrait se reconvertir en acteur X, il pourrait se faire un paquet de billets avec tous les fétichismes bizarres.
L'industrie du charme est en perpétuelle recherche d'acteurs, de tout âge, de tout genre, de toute forme. Une industrie qui disparaîtra surement jamais, qui plus est. Peut-être que Luka aurait dû postuler là dedans au lieu de bosser ici. Pas en acteur, bien sûr, ce ne sont pas ses piètres performances sexuelles qui vont émoustiller qui que ce soit. (A moins que les mecs sous médocs intéressent un public de niche.) Monteur de porno, ça doit être un métier fascinant. Les pensées tordues de Luka disparaissent dans un ploc quasiment sonore lorsque Logan reprend la parole. La voiture? Quelle voiture ? Pourquoi on parle de voiture ? Ah oui, c'est vrai, la discussion. Luka se contente de rigoler, essayant d'imaginer un homme un peu plus bizarre que Logan.
Ah ouais, il mange lui aussi son burger avec des couverts ?
Luka lance un regard très appuyé sur a fourchette et le couteau utilisé de son camarade de table.
Pfff, j'ai un espèce de tas de ferrailles, c'est un miracle qu'elle roule encore. Je pense que soucoupe, c'est un nom qui lui va bien !
Et encore, quand il l'a eu, les portières étaient tout de couleur différentes. Il a eu la décence de la faire repeinte, n'ayant pas tellement envie de subir des contrôles d'identité à chaque fois qu'il voulait mettre le nez dehors. Luka est peut-être encore trop russe pour aimer les grosses voitures à l'américaine. Aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours eu des voitures merdiques, sauf peut-être durant ses cinq années de vie avec Rick. La serveuse revient, les débarrassant en quelques mouvements. Luka en profite pour commander un milk-shake à la vanille, balayant dans un coin de sa tête la potentielle envie de sieste qui arrivera à la fin du repas. Le dinner s'est empli durant la conversation. D'autres pingouins, des gars louches, quelques-uns de ses collèges qui essayent de tout faire sauf dévisager leur table. Luka se penche pour caresser Waffle. Il ne sait plus trop quoi dire pour meubler le silence, soudainement fatigué tandis que les médicaments font enfin leur effet, comme un coup de massue. Alors, Luka, il ne dit plus rien, attendant patiemment son dessert, espérant que le sucre va lui donner un petit coup de boost. Il n'a pas envie de retourner au boulot, subir les questions de ses collègues. Luka a soudainement envie de retrouver sa caisse miteuse, rouler jusqu'à son appart minable et se cacher sous la couette. Et puis dormir, aussi, jusqu'à ce qu'il ne soit plus fatigué.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Logan Yates
CIA

♆ Messages : 215
♆ Feat. : Adam Driver
♆ Crédits : myself

MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   Sam 14 Juil - 21:31


Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Logan & Luka

« It'd be better if I was swimming in the shallows - Elliot Moss, Closedloop »
Pourquoi Luka parlait d'acteur X, Logan ne savait pas. Plutôt que de pointer du doigt ce qu'il ne parvenait à comprendre et au fond, n'était pas grave, le jeune homme se contenta de le laisser parler. On vint débarasser leurs assiettes, en plus du milk shake Logan commanda un second café.
Il y avait un peu plus de brouhaha qu'à leur arrivée, des conversations éparses, parfois animées, parfois non. Des visages que le brun reconnaissait mais que son oeil écorchait à peine, glissant dessus sans s'y attarder.
Il y avait toujours un lieu, il y avait toujours un temps pour connaître les gens.

Une voiture soucoupe-volante, l'idée lui plaisait. L'imaginer voler dans le ciel quand personne ne la regarder, briller de quelques petites lumières aussi.... La voiture de Logan était un SUV classique, bien tenu. Étrangement, s'il maîtrisait peu l'espace de son propre appartement, il parvenait sans trop de problèmes à prendre soin de sa voiture.
Plus ou moins....
Ses pensées affluaient tranquillement en des directions diverses et variées. En face de lui, Luka semblait prêt à une sieste. Avait-on vu un aménagement d”horaires avec son traitement, Logan glisserait peut-être un mot à l'Agent Cooper.
L'autre agent semblait vouloir prendre soin d'une certaine façon de l'homme face à Logan, quant à savoir s'il avait les méthodes pour cela....

Et puis merde, Logan n'avait eu droit à rien, lui, si ce n'est découvrir un jour par hasard son propre dossier médical dans un dossier encore plus grand. Aujourd'hui encore, il n'y avait pas de compensations, si les choses changeaient, ce n'était pas assez vite.
Que lui restait-il à faire dans l'après midi? Aucune opération de grande envergure n'était prévue avant la semaine prochaine, on pouvait lui demander d'aider à améliorer la formation de certains agents comme on le faisait parfois mais aujourd'hui Logan n'avait rien à apporter.
Il pouvait fouiller au hasard, fouiner au hasard, il le faisait parfois.
Découvrait des choses, en laissait certaines de côté, en utilisait d'autres.

”Tu ne veux pas retourner travailler, pas vrai?”

Lui, si. Mais la CIA, en plus d'un travail, était son lien avec Will. L'un était agent de terrain, l'autre de liaison...Ils se répondaient l'un l'autre, et dans les bureaux, Logan pouvait être prêt à agir en cas de problèmes.

”Dommage pour toi, je ne suis pas ton supérieur ou quoi que ce soit s'en rapprochant. Je vais donc te laisser à ton désespoir....”

Logan se leva, libérant ses genoux douloureux d'avoir été serrés trop longtemps sous cette petite table.

”Arrange toi pour faire payer Cooper pour le repas, c'est lui qui l' a voulu après tout”

Qu'avaient-ils appris tous les deux? Au fond pas grand chose, à part que leur aîné les mettait plus ou moins dans le même panier. C'était toujours la même histoire évidemment

”J'attendrai ton nouveau projet....rien ne dit que je t'y aiderai par contre. Ah, si tu croises un homme de petite taille, à peu près comme ça et avec les oreilles décollées....N'oublie pas de t'en méfier.”

Quoi? Rien dans l'univers ne disait que Logan devait dispenser de bons conseils et ne jamais faire de blagues puériles à son frère cadet.
Il fallait bien s'occuper un peu dans la vie...

Avec un dernier au revoir lancé du bout du doigt et une absence de regard à Waffle (oui, Logan snobait le chien), l'homme franchit la porte jusqu'à l'extérieur.
Vivement son retour à l'Agence....c'était l'heure de son troisième café !



(c) DΛNDELION

◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆

So I want to run to your shelter tonight united in silent resistance of bowing to false kings. So let me run to your shelter tonight, run from this meaningless pantomime. I'll swallow my pride, give up the pretence of bowing to false king...
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t649-logan-when-i-was-younger-i-was-named En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre II : It'd be better if the world would all slow down
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: Lynnhaven :: Bureaux de la NSA-
Sauter vers: