Rejoignez-nous sur le tchat Discord du forum ! Cliquez ici !

Partagez | 
 

 Chapitre III : We can be heroes just for one day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 69
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)
♆ Disponibilité RP : Mp moi !

MessageSujet: Chapitre III : We can be heroes just for one day   Mar 10 Juil - 19:54


Chapitre III : We can be heroes just for one day
Scott & Luka

« And the shame, was on the other side
Oh, we can beat them, forever and ever - David Bowie, Heroes »
Luka est épuisé. Luka est fatigué. Mais surtout : Luka est en colère. D’un pas raide, il sort de la salle de briefing pour se diriger vers la salle qu’ils leurs ont attribués. Ordi sous le bras, il récupère machinalement son thermos en passant à côté de son bureau, Waffle sur les talons. Il dépose ses affaires sur l’une des tables, soupirant, saluant brièvement l’autre type dans la salle. On aurait dit un gamin prépubère, les oreilles décollés. Il semble jeune. Luka soupire. Encore l’un de ces petits génies… Le quarantenaire va encore se ridiculiser face à la jeunesse. Avant de s’installer, il remplie une gamelle pliable d’eau pour Waffle, combler les brèches un réseau gouvernemental risque de prendre pas mal de temps. Luka flatte une dernière fois son chien avant de s’installer derrière son écran.
Seth, c’est ça ? Tu veux commencer par où ?
Il connecte son ordinateur au réseau de l’organisation, un truc spécialisé à traquer les endettés, ciblant notamment les anciens étudiants d’après ce que Luka a compris. Bande de chiens.
C’est fou, quand même, on est censé être dans le pays des libertés mais en attendant, tu dois vendre trois reins et ta mère pour accéder aux études supérieurs. Même en Russie, l’université est quasiment gratuite !
Luka râle, se connectant sur la carte de réseau. Un véritable gruyère. C’est étonnant qu’ils n’aient pas subi de grosses attaques ! Il doit bien avoir un pirate dans la masse estudiantine fauchée et en colère… Sans même forcer, Luka n’a cas changer deux trois lettres, deux trois lignes pour supprimer tout un paragraphe d’identifiants et de codes bancaires.
J’espère qu’on aura le droit à une augmentation pour faire ça... ” qu’il râle.
Oui, Luka a clairement pas l'envie d'accomplir ce travail. Il soupire, se redressant afin de remplir sa tasse de chocolat chaud. Il observe le gosse, pensif, triturant le mug. Clairement, il pourrait saboter le réseau, offrir un pâle rempart, rentrer chez lui, se connecter à son ordinateur, tout détruire et le lendemain, prétexter que le pirate d'en face était bien trop skillé. Mais Luka n'est pas seul, dans cette pièce, et il n'a pas tellement envie d'avoir le NSA sur le dos dans un procès qui sera tout sauf équitable.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Scott Osborne
NSA

♆ Messages : 409
♆ Feat. : Jamie Bell
♆ Crédits : Shyia
♆ Disponibilité RP : Indisponible

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Chapitre III : We can be heroes just for one day   Mar 21 Aoû - 19:47


Chapitre III : We can be heroes just for one day
Scott & Luka

« And the shame, was on the other side
Oh, we can beat them, forever and ever - David Bowie, Heroes »
Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui on t’a assigné en équipe avec un autre petit génie de l’informatique. Tu n’aimes pas spécialement bosser en équipe, les hackers vous avez tous vos petites manies, vos codes à vous… Mais bon, tu t’y es fait à la longue, c’est pas comme si tu avais le choix de toute façon. Tu arques un sourcil quand le type entre, tirant clairement la gueule et son chien qui le suit comme une ombre. Tu lui rends son salut avec la même sobriété, poli mais sans plus.

Tu lèves les yeux au ciel, ça commençait bien… voilà qui promettait pour le reste de votre coopération forcée. « Scott. » le corriges-tu. « Y avait la première lettre de bonne. » ajoutes-tu en plaisantant. Tu pouvais comprendre qu’on ne soit pas forcément bon avec les noms, et puis… il avait l’air bien plus vieux que toi, à son âge la démence sénile guette… Cette pensée te rassénéra bien qu’elle ne soit pas du tout charitable. « Franchement ça m’est égal. » réponds-tu en haussant les épaules. Tu lui dirais bien que t’as pas la moindre envie de faire cette mission, mais tu ne le connais pas, il pourrait très bien être parfaitement dévoué à son travail, l’avoir choisi pour ça, contrairement à toi qui a un peu dû choisir entre bosser pour une agence gouvernementale ou faire un petit tour par la case prison – enfin ça c’est ce qu’ils t’ont dit, t’es à peu près sûr que ta mère les en aurait empêché.

Tu le regardes ensuite, comme si un troisième œil venait d’apparaître sur son front. A-t-il conscience qu’il serait dans la merde si tu ne pensais pas exactement comme lui ? « On vit malheureusement dans une société qui ne fait que rendre les riches plus riches, et les pauvres plus pauvres. » soupires-tu de dépit. C’est ce que tu détestes le plus dans le fait de ne plus être totalement libre de tes décisions en bossant ici. Enfin… d’être un tout petit peu moins libre qu’avant, puisque tu continues de n’en faire qu’à ta tête.

Un sourire vient naître au coin de tes lèvres, dessinant un air sarcastique sur ton visage. « Une augmentation ? De la part du gouvernement ? Ça m’étonnerait fort. » persiffles-tu, bien que tu sois loin de te plaindre du salaire relativement confortable sachant qu’au fond, tu fais ce que tu aimes, bien qu’en l’occurrence tu n’aimes pas forcément la cible imposée. « Après… à part nous… qui saura vraiment le niveau du travail que l’on aura opéré ? » souffles-tu à voix basse, un sourire complice sur les lèvres. Pendant tes jeunes années d’hacker tu avais plutôt eu à cœur d’aider les petites gens plutôt que les gros qui s’en mettent déjà plein les fouilles. À vous deux vous seriez capables de rendre la moindre attaque complètement intraçable. « Si on créée le meilleur pare-feu du monde et qu’un pirate réussi à craquer nos codes, ça ne serait pas de notre fait. » ajoutes-tu de manière sibylline mais, tu l’espères, suffisamment claire. Vous pouviez offrir la meilleure protection du monde, pour la détruire le soir-même avec une attaque bulldozer. En y réfléchissant vous n’étiez même pas obligé de le faire vous-même, en laissant un micro-cheval de Troyes et de faire appel à un autre hacker en lui disant quoi chercher il l’exploserait tout aussi efficacement…
(c) DΛNDELION


even i make mistakes.
I know it's hard to believe —kind of surprises me myself— but I guess it has to happen. It's probably some kind of karmic way to balance out the universe. ▬ Otherwise, it wouldn't be fair to have one person so full of awesomeness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t761-scott-osborne-life-unfortunately-doesn-t-seem-to-care-what-we-want
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 69
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)
♆ Disponibilité RP : Mp moi !

MessageSujet: Re: Chapitre III : We can be heroes just for one day   Sam 8 Sep - 19:58


Chapitre III : We can be heroes just for one day
Scott & Luka

« And the shame, was on the other side
Oh, we can beat them, forever and ever - David Bowie, Heroes »
Peut-être que Luka se met en danger exprès, peut-être qu'il parle trop et crache trop sur le gouvernement et les ordres pour qu'on le foute sur une chaise et qu'on l'électrocute à jamais. Peut-être que ça mettrait fin au bazar dans sa tête. Pourtant, aujourd'hui, le garçon en face de lui n'a pas l'air d'être offensé par ses propos, commentant d'une voix plate le fonctionnement de la société actuelle.
On devrait brûler tout ça” marmonne-t-il.
Durant ses années d'errance, Luka a rencontré pas mal de monde. De ses fréquentations pas toujours recommandables - être un "informaticien free-lance est un facteur assez aggravant, le hacker a surtout remarqué une gronde commune, anti-capitaliste et parfois même anti-démocratique. A force de côtoyer ces gens, Luka a fini par hocher la tête à leur propos énervé, il a fini par juger certaines actions. Surtout, il a l'impression de faire parti d'un groupe soudé et bienveillant, personne ne lui a craché dessus du fait de la maladie mentale.
Luka sursaute, lorsque Scott (et non Seth) lui chuchote un complot, un doux mensonge prévisionnel. Le cœur du quarantenaire s'emballe, lentement. Sensation étrange. Sa main tremble un peu sur sa souris, ses yeux restent fixés sur les lignes de code, il essaye de ne pas faire transparaître les émotions sur son visage, mais le sourire de requin qui s'étire sur ses lèvres est incontrôlable.
Ce serait tellement dommage.
Luka tape quelques codes, améliorant le pare-feu actuel, pensif sur la meilleure stratégie. Ses doigts sont plus rapides sur son clavier car il a maintenant un but : détruire ce qu'ils sont en train de construire.
Je connais quelqu'un qui se ferait un plaisir de mettre des bâtons dans les roues de notre machine.
Il reprendra contacte avec Sheila ce soir. Luka a un sourire idiot, s'arrêtant pour observer le gamin, pensif. Soudainement, quelques mots lancés par un certain archéologue lui reviennent aux oreilles.
Tu ne connaîtrais pas un grand machin appelé Logan ? Il a un air continuellement perdu et des chemises mal taillées. Il est grand.
Waffle choisit ce moment pour se réveiller, aller renifler les jambes de Scott avant d'aller se glisser sur les genoux de son maître. La petite compression faite par le poids du corgi le rassure. Il glisse ses doigts dans son pelage, dans un sourire gaga.
(c) DΛNDELION


*



* try harder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898
avatar


Scott Osborne
NSA

♆ Messages : 409
♆ Feat. : Jamie Bell
♆ Crédits : Shyia
♆ Disponibilité RP : Indisponible

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Chapitre III : We can be heroes just for one day   Lun 10 Sep - 20:27


Chapitre III : We can be heroes just for one day
Scott & Luka

« And the shame, was on the other side
Oh, we can beat them, forever and ever - David Bowie, Heroes »
Tu aimerais pouvoir contredire ton partenaire in crime de la journée sur la société actuelle, plus que tout au monde tu souhaiterais que la vie soit plus juste, plus égale. Mais elle est comme elle… À ton plus grand regret. C’est sans doute pour ça qu’il existe des gens comme toi, comme lui. Des personnes qui ne voient pas le monde en noir et blanc, avec les méchants d’un côté et les gentils de l’autre. Non, toi tu vois le monde en nuances de gris, d’où ton nom sur le darkweb : GreyKnight. Tu hoches simplement la tête pour marquer ton assentiment quand il affirme qu’on devrait brûler ce système.

Tu lui souffles une solution pour que vous n’ayez pas de problèmes, qu’on ne puisse pas remonter jusqu’à vous, mais qu’également vous ne travailliez pas contre vos principes moraux. Tu vois que ta suggestion lui plait beaucoup. C’est assez rare que tu trouves un collègue avec les mêmes valeurs que toi, la NSA est parfaitement consciente que tu trouves toujours un moyen de contourner leurs ordres dès que c’est possible, alors ils s’arrangent toujours pour te mettre quelqu’un à cent pour cent avec eux.

Le plan suggéré vous vous mettez immédiatement au travail, laissant vos doigts faire le travail, renforçant au maximum la sécurité pour votre client ou plutôt celui de l’agence, tout en plaçant des petits accrocs, indétectables si on ne sait pas quoi chercher. Ce qui sera forcément le cas pour quiconque à part vous deux et celui à qui vous ferez suffisamment confiance pour lui dire ce que vous avez fait. Tu as deux, trois hackers de confiance mais Luka te coupe l’herbe sous le pied. « Parfait ! » acquiesces-tu en hochant la tête, un sourire satisfait s’étirant sur tes lèvres. Tu te demandes si tu pourrais t’arranger pour ne travailler plus qu’avec Luka. Savoir que tu pourrais trouver un allié ici te plait énormément.

Tu relèves soudainement la tête de ton clavier quand le hacker mentionne ton frère. « Qu’est-ce que tu reproches aux chemises de mon frère ? » grommelles-tu, jamais vraiment ravi qu’on critique ton aîné même si tu dois bien admettre que quand Will, ou Rachael, ne sont pas là pour l’aider, sa garde-robe est assez catastrophique… Mais ça les autres ne sont pas autorisé à le faire remarquer. C’est bête mais tu as toujours été beaucoup trop protecteur avec tes proches, tu ne supportes pas qu’on dise quoique ce soit de mal ou approchant sur eux, même si c’est un petit truc avec lequel tu es pourtant d’accord.
(c) DΛNDELION


even i make mistakes.
I know it's hard to believe —kind of surprises me myself— but I guess it has to happen. It's probably some kind of karmic way to balance out the universe. ▬ Otherwise, it wouldn't be fair to have one person so full of awesomeness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t761-scott-osborne-life-unfortunately-doesn-t-seem-to-care-what-we-want
avatar


Luka Poloski
NSA

♆ Messages : 69
♆ Feat. : M. Fassbender
♆ Crédits : avengedinchains (signa : kane.)
♆ Disponibilité RP : Mp moi !

MessageSujet: Re: Chapitre III : We can be heroes just for one day   Sam 6 Oct - 23:43


Chapitre III : We can be heroes just for one day
Scott & Luka

« And the shame, was on the other side
Oh, we can beat them, forever and ever - David Bowie, Heroes »
C'est immédiatement que le nom de Sheela lui vient en tête. La gamine a elle-même deux frères criblés de dettes à cause des études supérieures. L'une de ses petites sœurs rentrent en faculté l'année prochaine, même, si ses souvenirs sont bons. Elle se fera un plaisir d'achever le géant à coup de talons. Le chien sur les genoux, voilà qu'il lance son partenaire sur Logan, le fameux Logan. C'est avec surprise que Scott réagit sèchement, assez sur le défensive.
Soudainement, l'Angoisse revient, lui glaçant les os. Aurait-il dû écouter Logan et réellement se méfier du gamin devant lui ? Peut-être que Cooper l'a mis avec lui pour le surveiller, pour le tester, pour le refoutre en hôpital, pour le réduire en miettes. Waffle se redresse, lui léchant le menton, lui permettant de ne pas céder à la panique. Tout va bien, qu'il se dit, tout va bien. Pour l'instant. Poloski crée un sourire factice qu'il se colle sur le visage, se voulant détendu.
Elles sont très bien ses chemises, peut-être un peu trop repassées.
Trop vieillotte, aussi. On dirait que l'archéologue s'est servi dans l'une des étales de l'Armée du Salut. Ou dans un magasin de riches, laissé à l'abandon depuis une ou deux décennies. Il l'aime bien, Logan, derrière sa bizarrerie et ses mouvements étranges, comme si son corps n'était pas adapté, comme si on lui avait fourni un modèle deux fois trop grand. Logan, il ne juge pas Luka malgré ce que l'Agent Cooper a pu lui dire, et c'est assez rare.
Il m'a dit que je devais me méfier de toi” que Luka finit par articuler, lentement.
Sans le regarder, il se replonge dans les lignes de code, en profitant pour ouvrir une fenêtre et chatter avec Sheela. C'est un chat crypté, concocté par ses soins, qui n'existera plus une fois que les deux auront quittés la conversation. Tout de suite, l'indienne saute sur l'opportunité. Elle a toujours été impatiente, exigeant déjà les codes d'accès d'un profil quelconque pour pouvoir entrer dans le réseau. Luka est bien obligé de calmer ses ardeurs, en profitant pour observer la liste du personnel. Qui est pourri ? Qui sera la mule ? Son choix se porte pour une des cheffes de secteur. Elle est belle, d'après sa photo officielle, toute en plastique. En plus de glisser pas mal d'argent dans ses poches, elle doit également se baigner dans des bains emplis de sang de jeunes vierges pour avoir une peau aussi lisse malgré sa soixantaine avancée. Luka en est presque jaloux, il a à peine quarante ans et possède le visage d'un papi de cinquante. Il se note dans un coin de la tête le nom et l'emplacement du bureau de la Dame, il verra bien s'il va pouvoir jeter un coup d'oeil dans son ordinateur, histoire de récupérer quelques codes. Luka finit par se racler la gorge, recommençant à caresser son chien.
Ce sera fait dans deux jours, trois tout au plus.
Après un dernier salut, il coupe sa communication en ligne avec Sheela, se concentrant de nouveau sur Scott. Et si ? Et si c'était lui, le pourri ? Il a une furieuse envie de vérifier ses traces sur les internets, sur le web, ses doigts lui en démangent. Mais ils restent sage, posés sur le pelage du corgi.

(c) DΛNDELION


*



* try harder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t819-being-brave-luka#8898


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chapitre III : We can be heroes just for one day   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre III : We can be heroes just for one day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: Lynnhaven :: Bureaux de la NSA-
Sauter vers: