Partagez | 
 

 You're my window to the sky {Aiden}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Aiden Landley

♆ Messages : 181
♆ Feat. : Chris Evans
♆ Crédits : moi même

MessageSujet: You're my window to the sky {Aiden}   Ven 21 Avr - 19:03



Aiden Landley
I'll never be the same

Nom : Landley. Un nom connu dans le coin, simplement grace à ton grand-père. Grand-père haut gradé de l’armée, décoré à de nombreuses reprises et surtout, qui a fini sa carrière par un poste au gouvernement. Autant dire qu’en t’associant à lui, la plupart des gens mettent, sans forcément le vouloir, une immense pression sur tes épaules. Celle de ne pas faillir. Jamais. Prénom(s) : Aiden Connor Alistair, pour être très exact. Âge : 33 années à risquer ta vie, à bourlinguer, à fouler cette terre.  Date & lieu de naissance : Né un dix-sept juin à New-York, par un beau jour ensoleillé. État civil : Célibataire au cœur épris depuis des années. Le grand-amour, celui qui vous prends au tripes et envoi au septième ciel, tu juges qu’on ne le rencontre qu’une seule fois dans sa vie et qu’après ça, on est bien incapable de l’oublier. Orientation sexuelle : Hétéro qui ne s’est jamais trop posé de questions sur autre chose. Métiers/études : Major dans l’armée de l’air, pilote de chasse et chef d’escadron. La fierté dans l’uniforme, dans le patriotisme, allié à l’adrénaline du pilotage de haut vol.  Groupe : Air Scénario, PVs ou inventé ? Inventé Avatar : Chris Evans Crédits : tumblr




Caractère Aiden, c’est l’altruiste par excellence. Il a toujours été dévoué. Là pour les autres, jusqu’à faire de l’humanitaire, suivant les traces de sa mère toujours très engagé, dirigeant d’ailleurs une ONG en plus de ses activités actuelles. Sa dévotion pour les autres, pour leur protection et leur bonheur, va jusqu’à faire passer son propre bonheur au second plan. Il prend beaucoup sur lui, essaye de faire bien pour tous, mais part du principe qu’il passe après. Pourtant, personne n’arrive à détecter la chose rapidement, car à côté de ça, Aiden est un bon vivant. Il aime rire, il aime les joies simples comme une soirée à regarder du football américain en buvant quelque bière, ou encore un barbecue en famille ou avec des amis. Il n’est guère aisé de réaliser que sa famille possède une telle fortune en plus de sa réputation, car Aiden a toujours vécu simplement. Il a beau aimé profiter de la vie et de ses permissions, il n’en demeure pas moins modeste. Très à l’aise en société, il a toujours évolué avec aisance, dans les cercles plus ou moins élitiste, plus ou moins difficiles. Il s’adapte très facilement, que cela soit avec les gens ou les situations. C’est d’ailleurs grace à ce talent d’adaptabilité à toute épreuve, allié avec des prises de décisions faciles et rapides, qu’Aiden a réussi à passer chef de son propre escadron. Il est reconnu pour son courage, son sérieux et son patriotisme dévoué. Seul ses élans de témérité, parfois juste pour sauver un membre de son équipe ou lui porter secours, ont pu altérer son excellent CV. Mais là encore, par dessus tout, la survie de son équipe, de ses frères et sœurs d’armes, passe avant sa propre vie. L’armée n’était pas forcément une réelle vocation, viscérale, au tout début, mais au fil du temps, elle est devenue sa famille de cœur. Celle qu’il veut servir, aimer et aider, de toutes ses forces.

Concernant des particularités physique, Aiden possède simplement un tatouage, la devise de l’air force, en un bandeau autour du bras droit. A côté de ça, quelques traces, petites cicatrices, signes visibles de la dangerosité de son métier et de sa vocation. Mais rien de trop violent, ni de trop marqué.
Anecdotes, tics, manies ♆ Aiden a beau être fils unique, sa famille a toujours été quelque chose de très important pour lui. Il y tient énormément et téléphone assez souvent à ses parents ou grands-parents histoire de leur donner des nouvelles et plus largement d’en prendre. Il ne rate jamais un repas de famille ou un rassemblement quelconque, à part, bien sur, lorsqu’il se retrouve au front. ♆ L’amour n’avait jamais été un sujet sensible chez lui. Il a commencé à plaire assez jeune, avec sa carrure de sportif et ses yeux clairs, en plus de sa sympathie évidente. Cependant, Mercy a tout bouleversé et depuis ce jour, il ne veut plus il croire. Alors il s’est contenté d’aventures sans lendemain, éphémères et souvent insipides, n’ayant plus la foi de s’engager avec qui que ce soit. ♆ Il aime les joies simples de la vie, comme un match de football avec son équipe, un bon repas de famille ou encore une sortie entre amis. Il n’est pas difficile Aiden, lorsqu’il s’agit de s’amuser et passer du bon temps. Il tirera toujours partie de n’importe quelle situation. ♆ Les avions, l’aviation, c’est une passion depuis qu’il est gamin. Une passion qui lui vient de son grand-père ayant été pilote dans l’air force. Depuis tout gamin, il baigne là dedans, emporté par les récits de son grand-père et plus largement les compétences de ce dernier qui lui apprend tout, lui fait faire des tours de la base et même son baptême de l’air en avion de chasse lorsque Aiden fête ses dix-huit ans. Donc quitte à rejoindre l’armée, il lui était évident qu’il tenterait sa chance auprès de l’air force.♆ Quaterback de l’équipe de football au lycée, plus largement grand sportif, Aiden a un besoin constant de se dépenser. Son sport favoris est sans nul, après le football américain, la boxe, qu’il pratique dés qu’il a un peu de temps. ♆ Ne se déplace pratiquement qu’en moto. Bien qu’il possède également une voiture, un gros SUV, dans un besoin de praticité, son amour va à la moto. Qui plu est les Harley. C’est ce qu’il préfère, le son si particulier de ces motos, leur design inégalable, il en est dingue. ♆ Les voyages, découvrir le monde et d’autres cultures, Aiden est un grand curieux qui aime sans arrêt en apprendre davantage sur tout. Il a réalisé de nombreux voyages dans le cadre de ses mobilisations pour l’armée mais aussi de son travail en tant qu’humanitaire, même si de temps en temps, il en voyageait qu’en simple touriste. Cependant il a toujours été du genre à séjourner dans des lieux typiques, bien loin des hôtels de luxe. Il aime s’immerger dans les cultures différentes pour s’en imprégner. Ce qui lui a permis de faire des rencontres exceptionnelles en plus de découvrir des lieux inédits. Par moment, ces échappatoires lui manque et il aimerait voyager de nouveau dans un autre contexte que celui de la guerre.

Derrière l'écran
Pseudo / prénom : wiise / mary Âge : 23 y.o Fréquence de connexion : 7/7j bébé Comment tu as connu le forum ?  What a Face  Un dernier petit mot ? Oué, j'aime la choucroute et le paté, d'abord ! Le saucisson aussi et le fromage, faut pas oublier le fromage ! 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t93-you-re-my-window-to-the-sky-aiden
avatar


Aiden Landley

♆ Messages : 181
♆ Feat. : Chris Evans
♆ Crédits : moi même

MessageSujet: Re: You're my window to the sky {Aiden}   Ven 21 Avr - 19:05


Tell me your story

Family Matters
La famille, depuis toujours, depuis que tu es gamin, c’est un des trucs les plus importants de ta vie. Tu as été élevé dans des valeurs traditionnelles, républicaines, aussi importantes que le mariage, la fidélité ou justement la place de la famille. Alors oui, tu as toujours été proche de tes parents, en plus en tant que fils unique. Ton grand-père paternel, illustre militaire et membre du gouvernement, a toujours été le patriarche, le dominant des Carrington, le nom de ta mère, ayant pris celui de ton père à leur mariage, comme le veut la tradition. Tradition des étés passés ensembles, des grands repas de famille, des matchs de football américain ou de polo les uns contre les autres. D’un point de vue extérieur, ta famille peut sembler bien trop vieux jeu, bien trop conservatrice et tu ne peux pas tout contredire. Cependant, malgré un impressionnant patrimoine, jamais tu n’as été élevé avec le fait que tout t’était dû. Que l’argent était une fin en soit et te donnait, de ce fait, une certaine supériorité face au reste du monde. Ton grand-père et plus largement ta mère, ont toujours veillé à ce que tu sois modeste, humble. À ce que tu n’étales pas ton argent avec une arrogance démesurée et c’est une chose que tu as toujours beaucoup admirée. Aujourd’hui encore, tu remercies ta famille de t’avoir offert cette vision des choses. De t’avoir appris, à être quelqu’un de bien.

Big Picture
C’est à tes seize ans que ta vie prend un tournant complètement différent. De la jungle urbaine de New York, de tes racines, des repas familiaux aux alentours de la ville, dans un manoir colossal, tu déménages en Georgie, à Savannah, pour une histoire d’affaire à ton père. Ton père, à la tête d’un empire de la construction immobilière. Apparemment un gros contrat décroché là-bas, dont il veut se rapprocher. Tu dis donc adieu à tes repères, à tes amis, notamment les Howe, à tout ce que tu as toujours connu. C’est la boule au ventre que tu montes dans la voiture, ce jour-là, lançant un dernier regard à cette maison que tu as tant chéri. Parce qu’elle était ta vie, ton enfance et tes souvenirs. Mais tu ne dis rien, tu baisses la tête, tu sais que si tes parents l’ont décidé ainsi, tu n’as pas ton mot à dire.

Starboy
Au delà du nouvel environnement, d’une nouvelle maison typique du coin, d’un nouvel environnement, de nouveaux paysages et l’absence complète de repère, c’est aussi un nouveau rythme scolaire auquel tu dois faire face. Tes parents prennent la décision de la normalité, de la modestie et tu dis au revoir au luxe de l’école pour gosses de riche. Tu dis au revoir aux privilèges et aux traitements de faveur pour démarrer l’année scolaire dans le plus gros établissement public du coin. Modeste autant dans les locaux que par ceux qui s’y côtoient. Pourtant de tous bords, de tous horizons. Tu ne cherches pas à te faire discret, lorsque les rumeurs vont bon train quant à tes origines et ta fortune familiale. Tu essaies simplement de te fondre dans la masse, même si la chose n’est guère aisée. Tu rejoins l’équipe de football, dont le coach sera extrêmement dur avec toi. Problèmes de jalousie, surement. Il te balance à longueur d’entraînement que ce n’est pas parce que tu as le monde a tes pieds que le talent viendra avec, car le talent ne s'achète pas. Finalement, il sera un des meilleurs mentors qu’il t’aura été donné d’avoir. Oui car cet homme-là, d’un âge déjà avancé, t’aura toujours poussé à te surpasser.
C’est également au lycée, que tu fais la connaissance de Lukas Wayland, qui deviendra ton meilleur ami. Lui aussi joueur de football, voisin de casier et de conneries. Vous devenez rapidement très proche et c’est grâce à lui que tu te feras une réelle place. Que tu feras accepter, malgré les privilèges dont tu es pourvu. Tu lui dois beaucoup, à Lukas, encore aujourd’hui. Il a participé à forger celui que tu es devenu.

Fade into you
La rencontre, totalement fortuite et pourtant, la plus belle de ta vie. Tu es encore jeune, tu es encore frivole malgré des études supérieures qui se veulent sérieuses, dans le but d’obtenir un réel avenir. La petite sœur de Lukas, celle-là même que tu fixeras bien trop intensément, comme épris au premier instant. Pourtant, tu te remets d’une rupture ce soir-là. Tu te remets d’une nouvelle déception, d’un nouvel échec, qui t’a particulièrement abattu. Oui parce que tu es de ceux qui aiment avec leurs tripes, pas juste avec leur cœur, ou avec leur raison. Entier, passionné, emporté. Tu ne sais, encore aujourd’hui, expliquer le pourquoi du comment. Expliquer ce qu’il s’est passé dans ta tête, alors que Lukas se fichait de toi et de ton air idiot. Pourtant, Mercy, tu l’as invitée à danser. Tu t’es abandonné à la légèreté de l’instant. Tu t’es abandonné dans les rires et le bon temps. Tu t’es abandonné à l’aimer.

All The Things Lost

Amour inconditionnel, que tu as laissé te consumer totalement au fil des années. Trois ans. Trois ans où tu ne vois pas le temps passer, parce que pour toi, tu nages en plein bonheur. Évidemment rien n’est jamais parfait et vous avez, à l’occasion, vos différents. Pourtant tu l’aimes, beaucoup trop probablement. Mais tu es comme ça. Tu aimes entièrement, sans réticences. Mais plus haute est l’ascension, plus mortelle est la chute et tu te brûleras les ailes, pour t’écraser au sol, tels Icare et son désir de soleil. Mercy lâche sa bombe alors que tu ne t’y attends pas. Alors que tu l’accueilles avec un large sourire, parce qu’il y a encore cette euphorie des débuts. Cette joie alléchante. Tu l’as soutenu durant les moments difficiles. La perte, la tristesse, la colère. Tu as été là, présent, à chaque fois. À parfois ne rien dire, juste la serrer contre toi. Alors oui, tu lui demandes pourquoi elle te déteste à ce point. Ce que tu as bien pu faire pour qu’elle veuille te fuir de la sorte. Elle a beau prétexter que tu n’y es pour rien, que tout ça, c’est simplement pour ton bien, tu en garderas un gout amer dans la bouche, un air dépité sur le visage et un cœur brisé en mille éclats.

Million Eyes
La rupture te prend aux tripes, te fait broyer du noir. Tu montes au grenier un petit coffre comprenant toutes les affaires que Mercy a pu laisser chez toi. Tu n’as plus la force de les voir. Tu n’as plus la force de te raccrocher à ce que tu croyais acquis, peut être bien pour la vie. Tu es maussade, tu es triste, tu bois trop, tu roules trop vite. Tu joues au con, par désespoir. C’est là que ta mère décide de prendre les choses en main en te proposant une nouvelle mission humanitaire. En inde. À l’autre bout du monde. Partir, loin de tout ça, loin de tes souvenirs, loin de ta peine et de ta colère. Loin de ton impuissance face à une situation qui a glissé entre tes doigts comme du sable fin. Alors tu acceptes. Tu prends le premier avion le lendemain pour aller aider ceux qui en ont besoin. L’humanitaire, les cause diverses et variés. Tu as joué autant les professeurs que les infirmiers, les tuteurs, les mentors. En inde, puis en Indonésie. Tu voyages, tu t’abandonnes aux nouvelles rencontres, aux nouvelles connaissances, aux nouvelles découvertes. Tu t’abandonnes corps et âme dans ces causes, dans cette vocation, de rependre le bien, autour de toi. L’amour ? Tu n’y penses plus. Tu laisses ça derrière toi, loin derrière. Tu te contentes d’éphémère. Tu te contentes de passion d’un instant, trop bref. Tu ne veux plus aimer. Pas comme tu l’as aimé, à elle.

Beautiful War
L’armée, tu n’y avais jamais trop songé, malgré le départ de Mercy. Mais avec le retour au pays, après de longues missions humanitaires à travers le monde, à altérer ton moral et tout le bonheur acquis à servir les autres, à servir les bonnes causes et ce en quoi tu crois. C’est ton grand-père maternel, ce héros décoré, ancien pilote et encore passionné malgré sa retraite du terrain pour ne faire que de l’administratif et de la politique, qui va faire naître en toi de nouvelles pulsions. Qui va nourrir de nouvelles perspectives. Une énième discussion alors qu’il sent bien que tu n’es pas au mieux de ta forme. Tu te confies, tu lui expliques et il te balance la question à laquelle tu n’avais pas daigné songer « Et si tu t’engageais, toi aussi ? » Oui Aiden et si toi aussi, tu saisissais cette chance. Fierté d’une famille en plus de côtoyer des cercles similaires et de, peut être, revoir Mercy même à l’autre bout du monde. Ta mère doit probablement encore en vouloir à son père pour avoir poussé son unique enfant vers des dangers plus que certains. Pourtant, tu te découvres une vocation. L’armée, une grande famille. Le pilotage pour lequel tu en viens à te passionner encore davantage qu’après de ton grand père. Ca te prends aux tripes, ce patriotisme et cet esprit d’équipe. Tu changes de vie, radicalement.

Angel by the wings
D’abord pilote de chasse, d’abord un brin débutant malgré ta belle expérience. Tes grandes connaissances. Ton grand-père est une célébrité qui fait, malgré toi, peser une grande pression sur tes épaules, car à la base, ici à Langley, tout le monde le connaît. Tout le monde a entendu parler de lui. Il viendra même re visiter la base, une fois ou deux, nourrissant encore davantage la légende en plus de te rendre nerveux. Mais le pilotage, les avions de chasse, l’adrénaline du combat et des missions, ça nourrit quelque chose d’insoupçonné en toi. Une passion. Tu es à plusieurs reprises mobilisé à l’étranger, dans divers pays du Moyen Orient. Tu risques ta vie, plus d’une fois, à cause de défense anti-aériennes ou plus largement de terroristes divers. Tu perds quelques hommes, au fil du temps et c’est une douleur qui ne s’estompe vraiment jamais. Même si vous avez signé pour cette éventualité. Mais tous, au vu de tes capacités, ta sympathie et plus largement ton sérieux et ton leadership, te font confiance. Tu fais tes preuves, tu te montres méritant. Jusqu’à finir chef d’escadron. Jusqu’à finir toi même chef d’équipe, jusqu’à être toi même responsable de leurs vies. Pression supplémentaire et pourtant, l’honneur est trop grand pour en être nerveux.

Million Reasons
Le temps te donne mille raisons d’oublier. La distance, le manque, te donne le reste de volonté pour tourner la page. Cette page qui pourtant, te semble trop lourde et trop difficile à soulever pour enfin, passer à autre chose. Tu as l’âge pour fonder une famille, l’âge pour te marier. L’âge pour avoir la vie qui t’es destiné. Tes parents te présentent diverses prétendantes, avec tout pour être des femmes idéales. Pour être un couple modèle aux petites têtes blondes courant dans le jardin du manoir familial. Tu devrais céder, tu devrais lâcher prise. Que l’eau coule sous les ponts et emporte les restes de celui que tu pensais être le véritable amour. Mercy et tout les espoirs que tu avais placé en elle, en vous. Un énième rendez-vous prévu au programme par tes parents et toi, tu songes à t’abandonner avant. Tu songes à enfin lâcher prise. Pourtant tu es un tenace, déterminé. Mais les années ont eu raison de toi et de ton envie de tout retrouver, de lui faire entendre raison. Tu te prépares à faire comprendre à ta mère qu’elle va enfin obtenir ce qu’elle veut, te placer avec une femme idéale qu’elle aura elle même approuvée.

Breathe
Missions à l’étranger pour le moment terminé, te voilà sur le sol américain depuis plusieurs mois. Un retour aux sources, à tes racines, plus qu’appréciable. Tu prends enfin un peu plus le temps de t’installer dans la maison que tu as non loin de base aérienne. À côté de ça, tu reprends une vie plus ou moins normale, loin du stress des combats. Tu t’entraines, tu pilotes, tu coach, tu vas même faire des interventions dans les écoles, lycée et même université du coin. Tu t’investi, comme ton grand-père le voulait. Lui qui voit en toi son digne héritier. Lui qui te vois reprendre en politique, avec ton bagout et ta maitrise des mots. Toi encore une fois, qui met les désirs des autres avant les tiens, avant ce que tu veux vraiment. Pourtant le sourire est là, le sourire est sincère, mais ta vie, celle que tu veux vraiment, te sembles loin, perdue derrière les attentes des uns et des autres.




You can't always get what you want
« We're gonna wake up together, you won't wanna go home. We'll find love here forever, cause we'll wake up together » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t93-you-re-my-window-to-the-sky-aiden


Invité
Invité


MessageSujet: Re: You're my window to the sky {Aiden}   Mar 25 Avr - 21:32

I love you Siffle I love you Siffle I love you
j'ai tellement hâte de lire de nouveau du Aiden/Mercy quoi Tombe
Revenir en haut Aller en bas
 
You're my window to the sky {Aiden}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I lost myself || ft. Aiden
» Un esprit errant aka Aiden
» I'm a monster and i'm lost. | Jude / Aiden
» ∞ AIDEN + IPHONE 5
» Objectif commun... galère commune !!! [PV AIDEN MORGAN][FB]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Never Fall's Office :: Introduce yourself :: They pass !-
Sauter vers: