Rejoignez-nous sur le chat Discord du forum !

Partagez
 

 Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yalena Blake
Yalena Blake

♆ Messages : 690
♆ Feat. : Hannah John-Kamen
♆ Crédits : Luiyna
♆ Disponibilité RP : Disponible

Spoiler:
 


Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 16:12




Aneela Yalena Blake“It has been said, 'time heals all wounds.' I do not agree. The wounds remain. In time, the mind, protecting its sanity, covers them with scar tissue and the pain lessens. But it is never gone.”

Nom : Blake ce n’est pas son vrai nom, mais c’est celui qu’elle a choisi, l’identité qu’elle s’est créée dès qu’elle a pu se libérer du joug sous lequel on l’avait enfermée. Avant on lui a dit qu’elle s’appelait Smith mais ça non plus ça n’était pas la vérité. Elle n’a jamais su son véritable nom, elle n’a jamais su d’où elle venait, qui étaient ses parents ou si elle avait de la famille. Prénom(s) : Aneela le prénom par lequel on l’a appelée une bonne partie de son enfance, du moins la manière dont les adultes l’appelaient. Yalena le second prénom qu’elle savait avoir et qu’elle utilisait constamment avec les autres enfants qui subissaient la même chose qu’elle. Il n’était pas rare qu’on la surnomme Yala ou Lena d’ailleurs. Âge : Elle n’est pas vraiment certaine de son âge, personne ne s’est soucié de lui dire… Elle suppose qu’elle a entre 25 et 28 ans… Date & lieu de naissance : Là encore… elle n’est sûre de rien. On n’a jamais jugé important de lui dire quel jour elle était née, ni où… Alors elle a décidé de dire qu’elle était née le jour où elle s’était libérée : le 18 janvier 2011, ne fêtant donc jamais un âge réel, juste une année de plus à avoir vécu. État civil : Célibataire, c’est ce qu’on peut lire sur sa pièce d’identité et ça lui va très bien ainsi. Orientation sexuelle : Asexuelle, après tout ce qu’elle a subi dès son plus jeune âge, elle ne supporte même plus qu’on la touche surtout si c’est sans prévenir ou même sans lui demander sa permission. Métier/occupation : Chasseuse de prime du moins est-ce son métier officiel, elle va à la recherche de ceux qui fuient la justice, brisant leurs cautions, ou tout simplement des gens qui se font la malle et leurs proches mettent des primes pour les retrouver, ce genre de choses. Officiellement, elle est bien plus que ça, pour faire court elle est mercenaire et tueuse à gage, c’est ce pour quoi on l’a modelée et élevée. Elle fait ce qu’elle a appris à être. Groupe : Outlaw. Scénario, PVs ou inventé ? Inventé. Avatar : Hannah John-Perfect-Kamen Crédits : magnusluvsalec & ms-july


Caractère Elle est extrêmement méfiante, elle a vu de près la cruauté humaine et jusqu’où les hommes peuvent aller dans la monstruosité. C’est la raison pour laquelle elle ne fait pas facilement confiance aux autres. C’est aussi pour ça qu’elle a de grosses difficultés à s’attacher aux autres. La liste des personnes auxquelles elle tient n’est vraiment pas bien longue.
Elle est colérique, très vite elle s’est rendu compte que si elle réussissait à se mettre en colère, sa rage pouvait oblitérer tous les autres sentiments. Une seule émotion c’est toujours plus facile à gérer que la douleur, la peine, la peur… Mais aujourd’hui elle est constamment en colère. Contre tout et tout le monde. Par conséquent elle a énormément de mal à gérer tout autre émotion qui se présente à elle.
Elle est très athlétique et fais tout pour garder une forme parfaite en courant tous les jours sans oublier la musculation régulièrement de même que certains arts martiaux. Au vu de sa carrière c’est un peu une exigence si l’on veut survivre.
Elle n’est absolument pas tactile. Elle ne supporte pas qu’on la touche, même si c’est pour lui faire preuve d’affection. Tout d’abord parce qu’elle n’a pas l’habitude de ce genre de geste démonstratif mais ensuite et surtout à cause des sévices à répétition qu’elle a subi pendant de nombreuses années. Néanmoins elle arrive, avec beaucoup d’effort, à avoir des gestes affectueux pour ceux qu’elle aime sincèrement.
Malgré cette apparence badass et ce sentiment de supériorité qu’elle inspire à quiconque la croise, c’est une femme brisée et extrêmement fragile. Elle s’est forgée une armure et des murs si haut qu’elle-même a oublié à quel point il suffirait d’un rien pour que tout s’écroule et qu’elle se retrouve face à sa douleur.
Si sa peau ne comporte pas le moindre tatouage, son corps est marqué par toutes les tortures qu’on lui a infligées même si la plupart sont à des endroits qu’on ne voit pas au premier abord. Il n’aurait pas fallu effrayer les clients… Même s’il y en avait quelques-uns que ça excitait justement…
Anecdotes, tics, manies 1) Elle ignore qui elle est réellement et personne n’a jamais pu ou voulu lui dire. 2) Elle se rappelle de chacune des personnes qu’elle a abattu, que ce soit ceux qu’on l’a forcé à tuer pour la former ou ceux qu’elle a assassiné depuis qu’elle a choisi d’en vivre. 3) Elle n’est jamais tombée amoureuse, probablement parce qu’elle n’a jamais réellement su comment aimer. 4) Elle porte plusieurs élastique au poignet droit – étant gauchère – quand elle sent les souvenirs remonter elle vient les claquer contre sa peau. 5) Elle a régulièrement des terreurs nocturnes, quasiment toutes les nuits en vérité, elle se réveille terrorisée sans se rappeler où elle ou qui elle est… En général elle n’arrive jamais à se rendormir après. Ses nuits sont donc souvent très courtes. 6) Elle n’a jamais touché à la drogue ou à l’alcool, elle a bien trop peur que cela mette à bas les protections qu’elle a érigé entre son passé et son présent. 7) Elle compte toujours tout. Le nombre de pas qu’elle fait, le nombre de marche d’un escalier qu’elle emprunte, les dalles dans la pièce où elle se trouve, etc. Cool Elle croit en Dieu. Désespérément. Sans doute parce qu’elle ne sait que trop bien que le mal existe et qu’il est terrifiant. Pourtant le monde n’a pas encore implosé, c’est forcément que Dieu se bat contre les forces du mal.

Pourquoi ce choix de carrière ? On ne peut pas dire que cette carrière elle l’ait choisie… On lui a plutôt imposé. Que pouvait-elle faire d’autre ensuite ? On l’avait brisé pour la remodeler à être la meilleure tueuse et mercenaire, pourquoi gâcher le talent qu’elle possédait ?

Derrière l'écran
Pseudo / prénom : Toujours Luiyna. Âge : Toujours classé secret défense. Fréquence de connexion : Toujours beaucoup trop. Comment tu as connu le forum ? Well… I’m your godess. Un dernier petit mot ? Blue hair ? Don’t care.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t986-aneela-yalena-blake-when-youre-anonymous-other-opinions-shrink-next-to-the-sounds-in-your-own-head
Yalena Blake
Yalena Blake

♆ Messages : 690
♆ Feat. : Hannah John-Kamen
♆ Crédits : Luiyna
♆ Disponibilité RP : Disponible

Spoiler:
 


Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 16:13



“In three words I can sum up everything I've learned about life: it goes on.”

Pour savoir qui est Yalena il faut connaître les gens qui ont fait de sa vie ce qu’elle est aujourd’hui. Les bons comme les mauvais côtés. Ceux dont elle ne connait rien, ceux qu’elle préfèrerait oublier, ceux pour qui elle a survécu et ceux qu’elle n’oubliera jamais.

“Without a family, man, alone in the world, trembles with the cold.”
Elle ignore tout de ceux qui partagent son sang, qui lui ont transmis leurs gênes, la couleur de ses yeux, le métissage de sa peau… Elle ne sait pas si elle a des frères et des sœurs, si elle vient d’une famille nombreuse ou si au contraire elle fut leur unique enfant. Alors elle l’idéalise. Elle imagine qui ils sont, ce qu’ils font, ce qu’ils aiment, ce qu’ils détestent. Elle rêve du jour où ils viendront la délivrer de cet Enfer, qu’ils retrouveront sa trace on-ne-sait comment. Elle a su dès le début qu’elle n’était pas auprès de sa famille, on s’est fait un plaisir de lui dire qu’elle n’était pas désirée, qu’elle avait été abandonnée dans la rue, laissée sur un bord de trottoir pour mourir. Mais elle n’en a jamais rien cru. Alors elle espère.
Les années passent, sans qu’on ne vienne à son secours. Personne ne vient frapper à la porte en lui déclamant « Tu es ma fille ! » avant de l’emporter loin d’ici. Le temps défile et l’espoir s’éteint pour laisser place à la résignation. Ils ne la retrouveront jamais et elle va devoir s’en sortir seule.

“Childhood should be carefree, playing in the sun;
not living a nightmare in the darkness of the soul.”

Elle a grandi sans amour, sans la moindre petite trace d’affection. Bien au contraire. Ils ont tout fait pour la briser. Dès le début elle était battue pour un oui ou pour un non. Elle pleurait ? Une gifle. Elle se plaignait ? Un coup de ceinture. Elle répliquait ? Un passage à tabac. Il fallait qu’elle devienne obéissante, docile, jusqu’à répondre au moindre de leur désir, l’anticipant même. À ce moment seulement on commence à l’entraîner, à lui apprendre à se battre. On fait d’elle une arme. Elle n’est encore qu’une enfant.
Puis son corps change. Elle grandit. Peu à peu elle devient une jeune fille. Pas encore une jeune femme, loin de là. On voit en elle d’autres moyens de l’exploiter avant qu’elle ne soit prête à tuer. Alors on vend son corps. Une fois, deux fois, dix fois, cent fois, elle perd le compte. Elle subit en silence. Elle est leur chose après tout. Elle n’a pas le choix.
Puis vient l’initiation. Les premiers meurtres. Des petites frappes qui mettent le business en péril, des clients qui ne payent pas, ou encore des gens qui ne manqueront à personne mais qui ont le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Après ce qu’elle a déjà vécu, tuer est facile. Elle ne ressent déjà plus rien depuis bien longtemps. Ou en tout cas elle a appris à se couper de ses émotions, laissant le monstre tapi en elle ressurgir pour la protéger et faire ce qui est nécessaire pour sa survie.

“It gives me strength to have somebody to fight for;
I can never fight for myself, but, for others, I can kill.”

Elle était bien loin d’être la seule à vivre ce cauchemar, malheureusement. Ils étaient plusieurs gamins. Tous ne survivaient pas d’ailleurs. Certains luttaient jusqu’à se faire tuer, d’autres étaient tellement brisés qu’ils entraient dans un état presque végétatif et étaient donc éliminés. Mais les survivants… vous étiez soudés, vous surviviez ensemble. Ceux qui n’étaient pas là depuis leur naissance parlaient de leur vie d’avant, répétaient encore et encore leur identité, pour ne jamais oublier, parlaient de leur famille, en décrivant avec autant de précision que possible comment ils étaient pour qu’au moins quelqu’un se souvienne d’eux.
Avec le temps leur petit groupe a fini par commencer à fomenter des rêves de révolution, de liberté. Ça les aidait à garder espoir. Mais pour elle… c’était bien plus que des mots. Elle s’était déjà résignée à devoir se sauver elle-même parce que personne ne viendrait le faire pour elle ou pour quiconque ici. Alors elle mit en pratique ce qu’on lui avait appris. Attendant que la maison s’endorme, devenant fantôme en circulant dans les couloirs de la maison, se fondant dans les ombres. Tuant un a un chacun de leurs bourreaux. Tout aurait pu se passer au mieux, s’il n’y avait pas eu un insomniaque dans le groupe qui sonna l’alerte beaucoup trop tôt. Il y eu plus de pertes que prévu dans le camp des victimes qui vinrent prêter main forte à Yalena. Ce fut violent, ce fut sanglant et aucun d’entre eux n’oubliera jamais cette nuit-là. La nuit où Yala les a libérés.

“When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching
– they are your family. ”

Une explosion, des enfants couverts de sang, de blessures, de cicatrices, des morts, beaucoup de morts. Pour une première vraie grosse affaire depuis son arrivée à Virginia Beach il aurait pu rêver mieux. Il y a une dizaine de témoins mais la plupart sont mineurs et traumatisés par ce qu’ils ont vécu. Personne ne veut parler. Même les plus âgés qui semblent alertes et en mesure de parler ne disent rien. Il semble tous regarder une jeune femme avant de se murer dans leur mutisme. Pourtant elle ne semble pas menaçante, elle a le regard baissé sur ses chaussures, elle essaye de se faire toute petite comme si elle souhaitait qu’on l’oublie.
Il s’avance jusqu’à elle, s’agenouille face à elle. « Bonjour, je suis Ezra O’Malley, et toi ? » Une simple question, posée avec douceur. Elle relève doucement la tête et en croisant son regard il peut y voir l’horreur de ce qu’elle a vécu pendant des années. Tous les enfants du groupe ont le regard hanté par leur passé, elle… il y a plus que ça encore. Il y a une souffrance qui résonne en lui, mais surtout il y a une bête, une bête emplie de rage et d’une soif de vengeance qui semble intarissable. Ce monstre qui l’a protégé durant toutes ses années et qui, il le sait, il le sent, s’est libéré cette nuit. «Je ne sais pas. » finit-elle pas répondre parce que c’est la pure vérité, elle ne sait pas qui elle est, elle n’est rien, ils ont tout fait pour qu’elle ne soit rien.
C’est ce jour-là qu’elle est devenue Yalena Blake. Il lui a dit que c’était fini, qu’il ferait en sorte qu’il ne lui arrive rien. Elle l’a regardé comme s’il était fou. Personne ne pouvait la protéger, personne ne l’avait jamais fait. Pourtant il insiste, lui dit qu’à partir d’aujourd’hui, elle peut choisir d’être qui elle veut, que son futur lui appartient. Elle hésite. Il lui dit ce qu’il s’est passé ce soir. La vérité, celle qu’il a déduite. Un voile de panique passe dans ses yeux bien vite transformé par de la colère. Il n’a pas le droit de l’enfermer. Il fallait que ça s’arrête. Il ne tient pas compte du monstre qui affleure dans ses yeux, prêt à la défendre si nécessaire. Il continue, avec une nouvelle version. Une fausse. Des rivaux qui viennent pour prendre le pouvoir sur l’affaire, les hommes qui cherchent à se défendre, mais qui finalement décident que tuer les enfants sera plus efficace. Les choses tournent mal, certains enfants réussissent à s’enfuir et une fuite de gaz. Fin de l’histoire.

“We accept the love we think we deserve.”
Il a tenu sa promesse. Depuis ce jour il a veillé sur elle. Elle était déjà majeure lors de l’incident, trop vieille pour les foyers. Alors il lui a offert un asile. Un havre de paix. Elle a mis du temps à comprendre le cadeau qu’il lui avait fait en l’acceptant sous son toit, personne d’autre ne venait jamais ici, aucun de ses collègues ne connaissant l’existence de son fils. Charlie. Elle n’a pas compris tout de suite pourquoi elle. Elle avait pensé que c’était simplement parce qu’il avait compris ce qu’elle était, qu’il voulait garder un œil sur elle. Puis elle l’a vue. Là. Dans la chambre de Charlie. Une photo. La mère du petit. Elles ne pourraient pas passer pour des sœurs. Mais il y a des similitudes. Elle a compris que quoiqu’il puisse arriver Ezra serait toujours là pour elle. Parce qu’au fil du temps ils sont devenus sa famille. Elle reste encore persuadée qu’elle ne les mérite pas lui et Charlie. Pourtant elle chérit les moments avec eux même si elle n’est pas toujours capable de vraiment leur montrer l’affection qu’elle leur porte. Pas alors qu’elle doit toujours lutter avec elle-même pour les prendre dans ses bras ou juste les embrasser… Sauf avec Charlie. Il n’y a que Charlie qui peut lui sauter dessus sans crier gare, la serrer dans ses petits bras sans qu’elle ne sursaute ou panique. C’est grâce à ce petit bout de bonheur que lentement, très lentement, elle combat son aversion pour le toucher des autres. Il y a encore beaucoup de chemin à faire, mais il soigne ses blessures sans même sans rentre compte.
Hormis Ezra et Charlie, elle ne sait pas aimer. Elle n’arrive pas à se lier aux autres. Pas depuis les enfants qui partageaient sa misère. Elle essaye. Ne serait-ce que pour donner l’impression qu’elle est comme tout le monde, se fondre dans la masse. Reste invisible. Mais ce n’est jamais tout à fait réel. Elle est obligée de faire semblant, de copier ce qu’elle voit. Pourtant, au fin fond de son cœur, bien enfoui très profondément, se cache une toute petite braise qui continue de brûler de l’espoir qu’un jour, quelqu’un réussisse à rallumer le feu de son cœur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t986-aneela-yalena-blake-when-youre-anonymous-other-opinions-shrink-next-to-the-sounds-in-your-own-head
avatar
Invité
Invité

Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 16:24

La voilà enfin Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” 1f60d Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” 1f60d

Charlie a hâte de jouer et faire des câlins avec sa tata qu'il aime tant Pink love Lena est parfaite, cette fiche est parfaite bien que tu as particulièrement été horrible avec elle Crying Crying JE T'AIME, et j'ai hâte qu'on rp, que Ezra prenne soin de sa petite protégée Hug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 16:39

Re bienvenue p'tit chat CoeurCoeur:coeur;

Ton perso, ton histoire .... pfff, j'aime tellement TombeTombeTombeTombeLa loveLa loveLa loveLa coeurLa coeurLa coeur
Revenir en haut Aller en bas
Yalena Blake
Yalena Blake

♆ Messages : 690
♆ Feat. : Hannah John-Kamen
♆ Crédits : Luiyna
♆ Disponibilité RP : Disponible

Spoiler:
 


Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 16:42

@Ezra O'Malley Mon grand-frère d'adoption, mon protecteur yeux brillants J'ai tellement hâte aussi Coeur Et de retrouver ce petit chaton de Charlie Innocent

@Luz Quispe Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t986-aneela-yalena-blake-when-youre-anonymous-other-opinions-shrink-next-to-the-sounds-in-your-own-head
avatar
Invité
Invité

Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 17:17

Rebienvenue ! Quelle jolie fiche et quel personnage profond et intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Yalena Blake
Yalena Blake

♆ Messages : 690
♆ Feat. : Hannah John-Kamen
♆ Crédits : Luiyna
♆ Disponibilité RP : Disponible

Spoiler:
 


Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 17:27

@Cloé Reed Merci beaucoup yeux brillants Je suis contente que ma petite outlaw dérangée plaise Cute


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t986-aneela-yalena-blake-when-youre-anonymous-other-opinions-shrink-next-to-the-sounds-in-your-own-head
avatar
Invité
Invité

Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 17:44

La love La love La love La love La love je lirai tout ça dès que j'ai le temps ♥️♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” EmptyDim 9 Sep - 19:53

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty
MessageSujet: Re: Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”   Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.” Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aneela Yalena Blake ☥ “When you’re anonymous, other opinions shrink next to the sounds in your own head.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F.T. d'Alexander Blake
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]
» La séduction est la clé de l'amour. ♔ ft. Blake (terminé)
» Le début de la fin ? [PV Alice Blake]
» Octavia Blake - Terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Never Fall's Office :: Introduce yourself :: They pass !-
Sauter vers: