Rejoignez-nous sur le tchat Discord du forum ! Cliquez ici !

Partagez | 
 

 [FB] I want you. Now ! (Scuz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Luz Quispe

♆ Messages : 15
♆ Feat. : Emily Ratajkowski
♆ Crédits : Shiya

MessageSujet: [FB] I want you. Now ! (Scuz)   Lun 10 Sep - 3:05


I want you. Now !

« Allez viens, on va bien s'amuser ». Dix minutes que tu le tannes de venir avec toi en soirée. Dix minutes qu'il refuse, soit-disant trop fatigué pour sortir. « Eladio, si tu ne viens pas, tu seras privé de sexe ». Il lève les yeux au ciel. C'est rare que tu utilises son vrai prénom pour le dissuader de venir. D'habitude, tu prends son nom d'emprunt pour éviter de te tromper en public mais là, tu en as marre de le supplier. « Tu craqueras la première. T'aimes trop le sexe pour passer à côté », qu'il répond. Maintenant, c'est toi qui lèves les yeux en l'air. Il te désespère quelques fois à oublier que tu joues sur plusieurs tableaux. « Parie combien que tu seras le premier à craquer ? Je te signale que, bien que je t'aime, je n'ai pas tout le temps besoin de toi pour baiser. Il y a d'autres mâles qui s'occupent de moi et qui me satisfont grandement », tu lui dis fièrement. Il bougonne un "grand bien te fasse" et repart dans son jeu vidéo. Qu'il est chiant, tu penses. Tu n'aimes pas quand il fait ça, tu n'aimes pas partir en soirée sans lui. Parce que vous avez toujours tout fait ensemble, parce que sortir seule est moins drôle qu'à deux. Parce que c'est lui tout simplement. Ton frangin est ton pilier dans ce monde de merde. Sans lui, tu aurais sûrement mis fin à tes jours il y a bien longtemps déjà. Mais voilà, Monsieur a décidé de faire sa tête de cochon pour la soirée. Pour autant, tu vas quand même aller profiter. Aujourd'hui, tu as envie de t'amuser et rien ne peut t'enlever ça. « P'tit con » lui dis-tu avant d'aller dans la salle de bain, décidant qu'une bonne douche ne pourrait que te faire du bien.

Une fois douchée, tu files dans ta chambre – vous avez décidé, en arrivant à Virginia Beach que vous auriez chacun votre propre antre –, seulement vêtue d'une serviette, tes longs cheveux enroulés, eux aussi, dans une serviette. Tu te rends dans ton dressing, réfléchissant à la tenue adéquate. En ces temps estivaux, tu penches pour une tenue légère. Shorty, débardeur, et chaussures à talons. « Tu vas quand même pas t'habiller comme ça ce soir ? ». Ton frangin est là, assis sur ton lit à te regarder prendre tes fringues. « Et pourquoi pas ? Aux dernières nouvelles, je suis une grande personne et je sais prendre mes propres décisions. Et accessoirement tu n'as pas ton mot à dire, tu as décidé de ne pas venir ». Tu es sèche dans tes propos mais il t'a un eu énervé tout à l'heure. Il est toujours le premier à vouloir sortir, toujours le premier à choisir quelle maison cambrioler. Et là, ce soir, il préfère rester à la maison, Monsieur est fatigué. Tu reviens dans ta chambre poser tes affaires et t'asseoir sur le bord de ton lit. « T'es sûre de vouloir sortir ? On pourrait s'amuser ici » alors qu'il laisse glisser ses doigts le long de ton bras. « Sûre. J'ai besoin de sortir ce soir. J'en ai marre de rester enfermée, de devoir faire attention à tout ce qu'on fait. Je sais qu'on est passé maître dans l'art de se cacher et de ne laisser aucun indice au travail mais là, j'ai l'impression d'étouffer. Faut que je sorte ». Besoin aussi de voir du monde, de t'amuser et donc d'oublier votre vie actuelle. Oublier aussi d'où vous venez et tout ce que vous avez enduré. « D'accord ». C'est tout ce qu'il peut dire. Eladio – va falloir que tu arrêtes avec son vrai prénom – sait que, quand tu es comme ça, il doit te laisser vivre ta vie. Tu enfiles vite fait shorty et t-shirt, en omettant bien sûr les sous-vêtements, et chausses tes talons. « Tu vas faire quoi ce soir ? » tu lui demandes tandis que tu pars t'installer à ta coiffeuse. « Je sais pas trop. Jouer un peu et après, je verrai bien. Peut-être me mater un film ». Tu lèves les yeux au ciel. « Je sens que tu vas encore être debout quand je vais rentrer » tu lui lâches, un petit sourire en coin. Il ne répond pas et quitte ta chambre. « Profite bien » lâche-t-il avant de disparaître. Tu donnes le dernier coup d'eye-liner et une fois fait, tu pars enfin.

Au bout de vingt minutes, tu arrives à la boite de nuit. La musique est tellement forte que tu entends déjà du parking. Un sourire au videur, un petit billet et il te laisse entrer devant tout le monde. Il y a beaucoup de monde ce soir, beaucoup plus que d'habitude. Tu souris, plus de people dit plus de chance de t'amuser et qui sait peut-être que tu repartiras avec une proie. Tu te mets, sans perdre une seconde, dans l'ambiance. Le son est bon, le DJ a l'air savoir mixer (ce qui n'est pas le cas de tous malheureusement). Ton regard se pose sur la salle et tu souris, ta proie est devant toi. Tu vas te chercher à boire avant de foncer vers cette demoiselle qui te regarde du coin de l'oeil tandis qu'elle sourit. Tu viens te coller à elle et vous commencez à danser.

La soirée commence bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t975-you-are-talking-to-me-luz#11736
avatar


Scott Osborne
NSA

♆ Messages : 331
♆ Feat. : Jamie Bell
♆ Crédits : Shyia
♆ Disponibilité RP : Indisponible

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: [FB] I want you. Now ! (Scuz)   Lun 10 Sep - 20:25


I want you. Now !

Ton portable vibre, encore. Tu soupires, sans doute encore Clara – ou du moins est-ce à ce nom que tu l’as enregistrée – qui te tanne encore pour que vous vous retrouviez dans une quelconque boite ce soir. Tu apprécies beaucoup la jeune femme, elle est belle, intelligente et pourrait aisément sans doute trouver un petit bourge bon chic bon genre pour l’aimer comme il se doit. Mais pour une raison que tu ignores elle semble s’être entichée de toi. Beaucoup trop si on te demande ton avis. Tu lui as dit pourtant, dès le départ, que tu ne voulais rien de sérieux, que tu n’étais pas fait pour ça, que tu voulais du bon temps et que tu n’avais pas la moindre intention d’être exclusif. Elle avait acquiescé, te répondant que c’était ce qu’elle voulait aussi. Mais depuis quelques semaines à présent elle devient vraiment envahissante. Tu vas devoir lui briser le cœur et tu détestes ça. Tu n’aimes pas tomber sur de gentilles filles à qui tu broies leur rêve de te voir être leur prince charmant. Elles semblent toujours croire qu’elles pourront te changer, qu’elles sauront être la seule et l’unique… Chaque fois tu leur démontres que non. Clara mérite mieux que toi. Elle mérite capable de l’aimer éperdument et inconditionnellement.

Tu finis par lui répondre que tu viendras peut-être dans la boite qu’elle a choisie. Tu te demandes s’il vaut mieux que tu ne viennes juste pas, ou si tu dois y aller et batifoler avec quelqu’un d’autre… Tu écartes rapidement la première solution, elle penserait sans doute que tu es souffrant et se pointerait avec une soupe ou un truc du genre. Tu vas donc te comporter comme le connard que tu lui as pourtant dit être. Tu vas donc prendre une douche pour dénouer l’appréhension que cela à fait naître chez toi. Tu choisis ensuite avec soin tes habits. Ni trop classy ni trop casual. Tu optes donc pour un polo beige avec un jean denim que tu enfiles sur ton boxer noir, tu ajoutes des chaussettes de la même teinte avant d’enfiler des chaussures sportswear à mi-chemin entre chaussures de ville et baskets.

Il ne te faut pas plus de dix minutes pour arriver à la boite sur ta moto vrombissante que tu gares sur le parking employé, tu as tes entrées ici, et dans la plupart des boites en réalité… C’est facile pour toi de t’ajouter à la liste des VIPs sans en payer le prix… Tu salues le videur qui te laisses entrer quand tu donnes ton nom. Tu slalomes entre les gens, il y a énormément de monde ce soir, beaucoup de courbes enchanteresses notamment. Tu vas t’installer à une des tables réservées aux VIPs, commandant un verre avant de laisser ton regard errer sur la foule. Clara ne semble pas encore être là, sinon elle t’aurait sans doute rejoint immédiatement à la table.

Tu bois tranquillement ton verre, essayant de faire un choix sur toutes les jeunes femmes qui viennent se pavaner pour être choisie et rejoindre les VIPs. Pourtant ton regard ne s’arrête pas sur l’une d’elle. Tu clignes des yeux, comme pour t’assurer que tu ne rêves pas. Nope. C’est bien elle. Tu as parfois du mal à te souvenir des noms des conquêtes qui défilent dans tes bras, mais tu n’oublies jamais ceux pour qui tu as exécuté un job. Luz Quispe c’est l’identité que tu lui as forgé. Tu n’aurais jamais pensé la croiser ici à Virginia Beach. Tu l’observes un instant, danser avec une autre jeune femme. Tu finis ton verre avant d’aller toi aussi sur la piste de danse et te rapprocher d’elle. Tu viens te coller dans son dos, tes mains se glissant sur sa taille, te rapprochant suffisamment pour qu’elle puisse t’entendre sans que les autres autour ne puissent en profiter. « Bonsoir Gabriella, ou plutôt Luz… À moins que tu ne préfères ton véritable prénom… Zathura. » lui souffle-t-il à l’oreille alors que tes mains viennent s’aventurer un peu plus sur son bassin, la collant un peu plus à toi qu’à la jeune femme face à elle. « Tu devrais être plus sélective quand il s’agit de te refaire une identité, ceux avant moi étaient vraiment nuls. » persifles-tu, une petite point d’arrogance dans la voix. La plus grosse erreur de la plupart de ceux qui créé de nouvelles identités c’est que la nouvelle débute pile quand l’ancienne se termine. Tu factures généralement un peu plus cher mais tu continues à faire vivre l’ancienne identité un peu plus longtemps, en t’arrangeant aussi pour faire remonter la nouvelle dans le passé. Impossible pour la plupart des flics de faire le lien entre les deux identités, il faudrait qu’ils creusent un peu plus que leur protocole habituel.


even i make mistakes.
I know it's hard to believe —kind of surprises me myself— but I guess it has to happen. It's probably some kind of karmic way to balance out the universe. ▬ Otherwise, it wouldn't be fair to have one person so full of awesomeness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t761-scott-osborne-life-unfortunately-doesn-t-seem-to-care-what-we-want
avatar


Luz Quispe

♆ Messages : 15
♆ Feat. : Emily Ratajkowski
♆ Crédits : Shiya

MessageSujet: Re: [FB] I want you. Now ! (Scuz)   Mar 11 Sep - 22:33


I want you. Now !

Tu ne connais rien d'elle - même pas son nom et tu ne le lui demanderas pas – mais tu t'amuses bien avec elle. Vous dansez collé-serré , ta jambe sur son entrejambe, l'embrassant à pleine bouche. A peine dix minutes que tu t'es approchée d'elle et tu ne peux pas t'empêcher de la pécho, comme le diraient certains. Tu n'y es pour rien, c'est elle qui a commencé en te regardant intensément avec son petit regard en coin. Tu as juste répondu à son appel. Un doux et magnifique appel. Sucré aussi vu le goût de ses lèvres. Pourtant, vous devez vous séparer, le manque d'air se faisant sentir mais vous restez comme ça, collées l'une à l'autre, pendant un certain temps – tu ne saurais pas dire trop combien de temps – avant que tu ne sentes quelqu'un se coller à ton dos. Tu arques un sourcil tant tu es surprise que l'on puisse s'aventurer comme ça derrière toi. Cependant, entendre ton vrai prénom te fait paniquer.

Tu te figes à l'idée que l'on t'est retrouvé et que l'on t'enferme enfin pour de bon. Ta partenaire de danse tente de reconnecter à la réalité mais toi, tu es définitivement partie ailleurs. Il te faudra quelques dizaines de secondes pour comprendre la suite des paroles. Il est sérieux ? Il a vraiment dit ça. Tu sens la colère monter alors tu repousses ta partenaire de danse et te retournes vers celui qui semble te connaître. « Encore faudrait-il que ce soit moi qui les aies choisi » tu lâches en te collant à son oreille, non sans une pointe d'énervement dans la voix, avant de le dévisager allégrement. Plutôt beau gosse, il semble avoir ce qu'il faut où il faut. Et ce n'est pas du tout pour de déplaire. Loin de là. « Mais je suis déçue. Tu sais comment je m'appelle et pas moi. Je n'ai qu'un simple pseudo informatique » tu feins le mécontentement dans un geste mélodramatique d'un théâtre de seconde zone. « Alors, Greyknight, c'est quoi ton joli nom ? » tu lances d'une voix mélodieuse et sensuelle alors que tu viens te recoller à lui. Ta colère laisse place à une envie furieuse de jouer. Ouais, tu passes du coq à l'âne en un rien de temps mais c'est que tu as craint le pire pendant une micro-seconde. Bon ok, peut-être un peu plus. Mais maintenant que tu sais que ce n'est ni les flics ni une personne qui te recherche pour les crimes que tu as commis, tu t'es directement relâchée. « Au fait, t'es pas mal pour un mec qui passe sa vie derrière un ordi », tu arques un sourcil tout en esquissant un petit sourire l'air de dire « je te prendrai bien pour mon quatre heures ».

Vous dansez à l'inverse du rythme de la musique mais cela ne te dérange pas vraiment. En fait, t'aimes bien être à l'inverse de la société, t'aimes bien être le petit mouton noir. Celle qui fait tout le contraire de ce qu'on te demande, celle qui envoie bouler tous ceux qui pensent comme tous les autres, celle qui ose transgresser les règles. Tu dirais même que tu es fière de n'avoir aucune règle. « J'y pense, je t'ai pas vraiment remercié pour ce que tu as fait. Je pense que tu mérites plus qu'un simple merci », tu finis par dire avant de l'embrasser passionnément. Tout compte fait, ne pas avoir ton jumeau à tes côtés te permet de te libérer et de profiter de chaque instant, de chaque seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t975-you-are-talking-to-me-luz#11736
avatar


Scott Osborne
NSA

♆ Messages : 331
♆ Feat. : Jamie Bell
♆ Crédits : Shyia
♆ Disponibilité RP : Indisponible

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: [FB] I want you. Now ! (Scuz)   Mer 12 Sep - 22:43


I want you. Now !

De près la jeune femme est encore plus belle que ce que tu avais pu constater en faisant ses papiers et en l’approchant de dos. Sans compter cet air revêche qui teinte les traits de son visage. Toi en revanche tu es amusé d’entendre la jeune femme se défendre. « Tu as donc meilleur goût que ton partenaire… » la flattes-tu pour compenser la peur que tu as pu lui faire en venant murmurer ses identités comme tu l’as fait. Tu sais qu’ils sont deux puisque c’est ce qu’on t’a commandé.
Tu as un petit sourire en coin quand elle te fait remarquer que tu sais son nom, mais pas elle. Tes mains reviennent se glisser sur ses hanches quand elle se colle à nouveau contre toi. « Scott. » lui réponds-tu avec un petit sourire en coin. Ton sourire s’agrandit encore un peu plus à sa remarque sur ton physique. Elle devait faire partie de ceux qui imaginaient des petits jeunes boutonneux maigrelets. « Je suis le genre à faire beaucoup d’activité physique aussi. » te justifies-tu avant te rapprocher encore un peu plus, tes mains glissant légèrement dans le creux de ses reins. « Toutes sortes d’activité physique. » viens-tu lui souffler à l’oreille, ta voix laissant clairement sous-entendre le genre d’activité à laquelle tu penses en cet instant.

Vous n’êtes pas vraiment en phase avec la musique qui passe, mais vous vous en fichez pas mal, vous êtes sur votre propre musique, votre propre rythme, lent, sensuel. Quand ses lèvres viennent se poser sur les tiennes tu ne réfléchis même pas et tu y réponds avec la même passion, tes mains viennent descendre jusqu’à ses fesses que empoignes légèrement comme pour vous coller encore un peu plus à elle. « J’aimerais avoir plus de clientes reconnaissantes comme toi. » souffles-tu quand tu romps le baiser. « À quel point tu te sens reconnaissante ? » persifles-tu avant de revenir l’embrasser. L’une de tes mains vient se poser dans son cou, comme si tu voulais t’assurer qu’elle ne se défile pas, alors qu’au vu de son comportement, elle ne semble pas vouloir aller où que ce soit.
Le baiser se fait plus profond, plus langoureux tandis que vous continuer à danser très collé-serré, vos corps se frottant l’un à l’autre. Le désir et l’envie ne font que monter un peu plus à chaque seconde. Si vous n’étiez pas au milieu d’une foule compacte, tu aurais probablement commencé à la déshabiller. À défaut ta main posée sur ses fesses l’empoigne un peu plus fermement et tu donnes un léger coup de bassin.

Tu te fais vaguement la réflexion que si tu continues comme ça, tu vas vraiment finir par commencer à lui arracher ses fringues au milieu de la piste. Néanmoins l’exhibitionnisme ce n’est vraiment pas ton truc. Dans un coin de ton esprit il te semble te rappeler qu’il y a des petites salles réservées aux VIP, normalement pour boire entre amis en étant un peu plus au calme… Mais vous pourriez y faire tout autre chose… Puis il y avait les classiques toilettes… deux ambiances différentes, chacun avec ses avantages et ses inconvénients.


even i make mistakes.
I know it's hard to believe —kind of surprises me myself— but I guess it has to happen. It's probably some kind of karmic way to balance out the universe. ▬ Otherwise, it wouldn't be fair to have one person so full of awesomeness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-fall.forumactif.org/t761-scott-osborne-life-unfortunately-doesn-t-seem-to-care-what-we-want


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] I want you. Now ! (Scuz)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] I want you. Now ! (Scuz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We Will Never Fall :: Virginia Beach, our beloved city :: Northwest-
Sauter vers: